Le monastère suspendu de Xuankong, les grottes de Yungang et rencontre entre voyageurs.

Voici un titre d’article à rallonge pour te dire que des fois dans la vie, il y a des décisions que tu prends qui t’emmènent à des situations géniales, des moments mémorables qui ne seraient jamais arrivés si tu avais fait d’autres choix. Appelle ça le destin ou le hasard, qu’importe… Mais le voyage est plein de ces petites décisions qui peuvent te faire vivre de supers moments.

Me voici donc arrivé à Datong après seize heures de train de nuit. Cette fois je n’ai pas fait mon guerrier, j’ai pris la couchette sans aucune hésitation. Et tu sais quoi? J’ai super bien dormi cette fois! J’arrive à 15h30, je trouve rapidement mon auberge qui est à deux pas de la gare. La « Datong green island youth hostel ». Une auberge de jeunesse super sympa, le dortoir est grand et tu peux écrire sur les murs une de tes chansons préférées, j’adore le concept! Je ne manque pas d’apposer ma marque, et au passage, faire un peu de pub pour le blog. La ville de Datong étant moche et sans intérêts je ne suis pas ici pour la visiter, mais c’est un bon camp de base pour aller voir les grottes de Yungang et le monastère suspendu de Xuankong. Le plan c’est d’aller voir les grottes demain et le monastère le jour suivant.

Le lendemain je m’en vais donc prendre le bus direction les grottes de Yungang. D’après mon guide il y’a deux bus à prendre, mais d’après les renseignements écrits sur le mur de l’auberge il n’y en a qu’un… Je sors dans la rue et je me fais aborder dans la seconde qui suit par un chauffeur de taxi qui me propose un tour pour le monastère puis les grottes dans la même journée. Je lui réponds merci, mais non merci et lui dis que je vais seulement aux grottes et que je prends le bus. Il m’indique gentiment la direction à suivre pour trouver le bus. Quelques minutes plus tard j’arrive devant le bus mais le conducteur me dit que ce n’est pas le bon et me renvoie dans la direction d’où je viens. Je retourne donc sur mes pas et je retombe sur le chauffeur de taxi. Je ne comprends pas vraiment ce qu’il me dit mais ça doit ressembler à peu près à ça:

« Bah ! Qu’est ce que tu fais là couillon de touriste, je t’ai dit que c’était là-bas pour le bus!« 

« Ben oui j’ai compris, mais le mec là-bas il m’a dit que c’était de ce coté.« 

Il me re-propose son tour à la journée, je lui demande combien ça coûte. 300 yuans (38€). Je réfléchis rapidement, c’est pour la journée, les grottes sont à quinze kilomètres et le monastère à peu près cinquante… Le prix m’a l’air honnête. Je décide de laisser tomber mon plan initial et j’accepte son offre. Ce sera plus rapide et je pourrais faire les deux sites dans la journée. (Après vérification 300 c’est le bon prix pour cette excursion à la journée).

Dans le taxi on ne discute pas beaucoup, il faut dire que mon chauffeur ne parle pas Anglais. Nous communiquons à l’aide de gestes, de photos et d’une calculatrice. Mais il met de la musique sept ou huit chansons qui tournent en boucle, ça pourrait être saoulant mais non, certaines sont très sympas. Sur ses chansons préférées, il chantonne ou bat la mesure sur son levier de vitesse. Ce qui ne manque pas de me faire sourire.

Le monastère

DSC_0020

Première étape de la journée le monastère suspendu de Xuakong. Au guichet je m’aperçois que je ne suis pas le seul touriste étranger, il y a notamment deux filles qui ont plus un look de voyageuses que de simples touristes. J’ai comme une impression de déjà vu… Ah oui, elles étaient dans le même ascenseur que moi nous sommes sans doute dans la même auberge. J’attaque la visite. Le monastère semble effectivement suspendu à la paroi rocheuse! Il est à la fois creusé dans la roche et construit de bois, quelques pilotis le font tenir en équilibre. C’est à se demander comment il tient, surtout vu le nombre de touristes qui sont dessus en même temps. Le cadre est superbe, en pleine nature, c’est un bon bol d’air frais. Il n’y a pas trop de monde et cerise sur le gâteau, il fait beau! Ça faisait deux semaines que mes journées étaient faites de grisaille, de nuages et de pluie, je commençais à en avoir assez.

La visite du monastère en lui même n’a pas grand intérêt si ce n’est la vu d’en haut. Tout est très étroit à l’intérieur, il est difficile de se déplacer heureusement qu’il n’y à pas beaucoup de monde sinon je serais déjà en train de râler tout seul.

J’arrive à un petit pavillon où il semble que tous les touristes occidentaux présents sur le site sont réunis, un peu comme si nous étions attirés les uns vers les autres par une force invisible. La scène est assez drôle, sur ce petit espace nous sommes je crois, sept ou huit. Ici c’est le Chinois qui se sent étranger quand il arrive! A la descente des escaliers j’entends parler Français, mon p’tit cœur se remplit alors de joie, ça fait « youuuupiiiii » dans ma tête. Ce sont les deux filles de l’ascenseur!

« Ah, vous êtes Françaises?« 

« Non Suisses« 

Bah, c’est pas grave, personne n’est parfait! Au moins on parle la même langue. Elles s’appellent Sarah et Joëlle, elles sont Suisses donc, et sont comme moi de « grandes voyageuses ». Elles aussi sont parties pour un an et n’en sont qu’au début de leur voyage. Elles ont commencé par la Mongolie et vont faire toute l’Asie du sud est (si j’ai bonne mémoire). Nous discuterons sur le chemin du retour en faisant connaissance et en échangeant quelques conseils et anecdotes rigolotes. Arrivé au parking comme elles sont très sympas et que nous logeons au même endroit (à un étage près), je leur propose de nous retrouver le soir pour dîner ensemble. Proposition qu’elles acceptent. Nous nous disons au revoir, elles rentrent à Datong pendant que moi je vais voir les grottes.

Les grottes de Yungang

DSC_0120

La visite commence par un ensemble de temples bouddhiques bâtis au bord d’une rivière avec au centre une pagode.

J’arrive ensuite aux fameuses grottes, ce ne sont pas des grottes comme tu te l’imagines avec des stalactites, des stalagmites et des peintures rupestres. Ne t’entends pas à quelque chose comme les grottes de Lascaux ce n’est pas ça du tout. Plutôt que des grottes ce sont des « ouvertures » creusées dans la roche dans lesquelles reposent des sculptures bouddhistes, des grandes, des petites et des gigantesques. Le spectacle est impressionnant et ne te laissera pas de marbre surtout que ici, c’est du calcaire! (un peu facile comme vanne, mais je la laisse…). Mais dans la plupart des grottes les photos sont interdites donc si tu veux être ébahi et rester bouche bée, il faudra te déplacer! les sculptures sont faîtes à même la roche, il y a un petit quelque chose de Pétra.

DSC_0118

Ici il y a encore moins de monde, tellement peu que les échoppes de souvenirs sont fermées et les petits snacks aussi. Dommage, par ce que je mangerais bien quelque chose, mais personne ne pense au pauvre petit Français qui fait du tourisme hors saison et dont l’estomac cri famine. Ma visite terminée, je retourne à mon taxi en empruntant le chemin du parc qui longe les grottes. C’est l’automne et les couleurs des arbres sont magnifiques, et encore une fois, c’est un daltonien qui te le dit…

De retour à Datong il est l’heure de retrouver mes nouvelles amies. Nous choisissons un restaurant, une fois à l’intérieur nous devenons vite l’attraction du lieu, déjà que quand je suis seul on me regarde comme un extra terrestre… Alors là, nous sommes trois c’est un événement! La pauvre serveuse au comptoir est en panique devant notre trio, passer commande ne va pas être simple. Heureusement une de ses collègue parle un peu Anglais et nous voilà finalement à table. Nous passons la soirée à discuter voyage, à faire connaissance, rire de nos anecdotes respectives, nous partageons nos trucs et astuces de voyageurs. Nous échangeons nos impressions et nos sentiments sur la Chine, qui se trouvent être les mêmes. Durant la soirée un homme se fait prendre en photo avec nous par sa femme. Et oui nous sommes des stars! Pour nous remercier il nous donne des cigarettes, sympa mais on ne fume pas…De retour à l’auberge nous nous retrouvons dans ma chambre pour installer un VPN sur le PC de Joëlle, et oui toujours ces problèmes de restrictions qui font ch*** ceux qui connaissent la liberté, ça touche tous les voyageurs. Mais elle hésite car un bon VPN c’est payant, et payer pour contourner le système ça l’embête. Une question me taraude pendant que j’écris ces lignes:

Alors tu l’as installé finalement ou pas?

Puis nous nous disons au revoir, car elles partent le lendemain pour Pingyao, et tradition Française oblige, je leurs fais la bise! Mais apparemment, ça se fait aussi en Suisse. Zut, moi qui voulais faire dans l’exotisme!

J’ai vraiment passé une excellente soirée. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas ri autant, et encore plus que je n’avais pas parlé Français. Ça fait vraiment beaucoup de bien. Sarah et Joëlle sont des supers nanas! Mais c’est normal, ce sont des voyageuses! Elles m’ont même donné un super plan de Pékin et une carte de métro. Bien qu’on ne se connaisse pas, j’avais l’impression d’être avec des amies. Ce n’est pas sans une pointe de regret que je leur ai dit au revoir, j’aurai bien fait un bout de chemin avec elles si elles l’auraient voulu, mais nous allions dans des directions différentes. C’est aussi ça de voyager, tu rencontres beaucoup de personnes, mais tu en quittes tout autant, les choses vont très vite… Ce n’est peut être pas plus mal, ça ne donne pas l’occasion de voir les mauvais cotés des gens, tu n’as droit qu’au meilleur de leur personnalité. C’est étrange, je ne suis pas aussi ouvert normalement. Je ne suis pas du genre à aller vers les autres… Je suis sans doute déjà en train de changer… Je ne pense pas que tu puisses voyager seul et rester fermé ou centré sur toi même. C’est quelque chose qui se fait naturellement, même pas besoin de se forcer. C’est l’humain qui va vers ses congénères…

C’est un homme nouveau qui vous reviendra dans un an les amis! Bref, trêve de réflexions philosophiques et existentielles. Je ne manquerai pas de prendre de leur nouvelles régulièrement. j’espère que tout se passera bien pour vous les filles!

Bien, voilà un article qui parle tourisme et voyage, tu saisis la différence entre les deux? Pour faire simple le Tourisme tu prends des claques visuelles, et le voyage tu prends des claques émotionnelles. Enfin; ça reste ma vision des choses, à toi de te faire ta propre idée et ta propre définition. Sans doute que deux articles bien distincts aurait été une meilleure idée, mais bon j’ai écrit les choses comme elles venaient et j’ai franchement pas envie de démonter la structure pour en refaire deux autres…

Publicités

6 commentaires sur “Le monastère suspendu de Xuankong, les grottes de Yungang et rencontre entre voyageurs.

  1. Ping : La boucle du couvre chef – Mes yeux sur le monde

  2. Ping : Les Grottes d’ Ellora et Ajanta – Mes yeux sur le monde

  3. Ping : Je mange quoi en Inde? – Mes yeux sur le monde

  4. Ping : C’est fini. – Mes yeux sur le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :