C’est fini.

Mardi 31 juillet 11h00. Je fais mon sac pour la dernière fois…

Et voilà, l’aventure est terminée. Après treize heures de vol, dix heures d’escale et un vol retardé d’une heure, pour me rappeler une dernière fois que le voyage n’est pas un long fleuve tranquille, me voici en France. Quelques minutes avant l’atterrissage je regarde par le hublot. Le paysage au sol m’est familier: Des villages, des champs, la ville et la Garonne qui, comparée à l’Amazone que j’ai quitté quelques heures plus tôt, m’apparaît comme un mince filet d’eau. Au passage de la douane j’ai affaire à un douanier bien sympathique qui me parle Français avec le même accent que le mien. Je récupère mon sac et le charge une dernière fois sur mon dos. Mon Père, une de mes sœurs et deux amis sont venus m’accueillir à l’aéroport. Je suis content de les voir mais en même temps ça signifie que maintenant, c’est vraiment fini. Depuis que j’ai posé le pied au sol, la boucle est bouclée. J’ai littéralement fait le tour du monde… Elle est passée bien vite cette année, trop…

Il est temps de faire un petit bilan de cette aventure. Qu’est ce que j’ai préféré? Qu’est ce qui m’a déçu? Quelles conclusions je tire de cette année d’errance? Je suppose que tu as de nombreuses questions de ce type à me poser. Et bien je vais tenter de répondre à toutes ces questions que tu pourrais me poser en essayant de ne rien oublier. Mets toi à l’aise car  je pense que je suis sur le point de pondre un bon gros pavé. En fait, j’ai tellement de trucs à dire que je ne sais pas par quoi commencer… Ah, je sais, il y a quelque temps j’ai répondu à un mail de Sarah qui a terminé son voyage avec Joëlle, dans lequel elle me demandait, entre autre, ce que ça me faisait d’avoir vu tout ça. Je vais donc commencer par là, avec sensiblement les mêmes mots.

Ce que j’ai accompli cette année, ce voyage, ce tour du monde me remplit de d’orgueil et fierté! Ben ouais, je n’ai pas honte de le dire, ça devient même mon argument de base et réponse principale pour toutes questions, discutions ou débats:

« Qu’est ce que tu pense de la situation Israélo-Palestinienne? »   » Heuuu… J’ai fait le tour du monde »

« D’après toi, c’est de l’abstrait ou du post-moderne? » « …Tu sais que j’ai fait le tour du monde? »

« Ketchup mayo avec votre menu? »  » ça m’importe peu, j’ai fait le tour du monde »

Tu vois, tu m’ aurais dit il y a quelques années, « tu vas faire le tour du monde en solo » jamais je ne t’aurais cru! C’est dingue la vie quand même… Moi qui n’avais jamais quitté la France avant l’age de trente cinq ans, j’ai fait le tour du monde… Un truc organisé en six mois, alors que pour certaines personnes c’est le projet d’une vie… J’ai vu parmi les plus belles choses du monde, rencontré toutes sortes de personnes, je me suis fait des nouveaux amis, appris une nouvelle langue, découvert d’autres cultures et fait des trucs incroyables. Si C’était à refaire, je ferai exactement la même chose, je n’en changerai pas une minute. Même les pires galères que j’ai traversées sont finalement de bons souvenirs. Certes je reviens avec un compte en banque pratiquement vide, mais je suis à présent riche de souvenirs et d’expériences et ça c’est beau!

J’ai sans doute changé un peu après avoir découvert et vécu au milieu de cultures différentes de la mienne. Je suis plus patient, plus tolérant et moins « juge ». J’ai aussi acquis quelques facultés comme celle de pouvoir manger à peu près n’importe quoi, ou encore pouvoir dormir dans n’importe quelles conditions. Bon, je ne pense pas pouvoir rentrer chez le X-men avec ça, mais c’est déjà pas mal.

Voyager seul et longtemps.

Nombreuses aussi sont les personnes qui m’ont demandé si ce n’est pas trop dur de voyager seul et aussi longtemps. La réponse à cette question est assez longue, si ce « trop dur » signifie difficile, la réponse est non. Voyager, c’est facile. Faire un tour du monde ou un long voyage ce n’est pas compliqué. Le plus dur c’est de faire le pas, ce petit pas qui te permettra de laisser de coté ta routine et ton petit confort et d’assouvir ton besoin d’aventure et de découverte. Vu du coté de ton quotidien bien huilé qui tourne rond, cette petite distance à franchir te semble être un immense gouffre sans fond. Mais fais moi confiance, une fois de l’autre coté,tu te rendras compte que ce n’était en fait qu’une simple petite fissure dans le sol. Le reste est un jeu d’enfant, passer de ville en ville, de pays en pays, traverser les mers et les continents ça ce fait tout seul. Il suffit de prendre les journées comme elles viennent et de les enchaîner une par une. Des voyageurs comme moi qui partent pour six mois, un an ou plus, il y en a beaucoup, en fait ça n’a rien d’exceptionnel. Je ne suis pas une sorte de héro ou je ne suis pas plus courageux qu’un(e) autre, j’ai juste suivi une envie, un besoin.

Mais généralement cette question signifie plutôt « Est ce que tu ne te sens pas trop seul? ». La réponse est encore une fois non… En fait durant cette année personne ne m’a vraiment manqué, il faut dire que je suis quelqu’un d’assez solitaire à la base. Bon, il y a bien des moments que j’aurais aimé partager avec des amis, surtout quand je faisais des trucs bien cool et marrants du genre sand surf, saut à l’élastique et road trip. D’autre fois lorsque j’admirais un superbe paysage j’avais envie de dire « Whouaa t’as vu comment c’est beau!!! » mais il n’y avait personne avec moi pour partager cette magnifique vue. Toutefois voyager seul n’a vraiment pas été un souci, et être seul c’est déjà beaucoup plus de liberté et beaucoup moins d’embêtements (je reste poli). Et puis en fait, lorsque tu voyages tu es rarement vraiment seul, tu rencontres toujours d’autres personnes que ce soit pour quelques minutes, quelques heures ou quelques jours.

Une autre chose qui ne m’a pas manqué, c’est le « confort moderne »  notamment la télévision. Depuis que je suis rentré je ne l’ai toujours pas regardée d’ailleurs. Aujourd’hui Je ne pense pas la rallumer un jour. Durant un an je me suis contenté de peu, j’ai porté pratiquement les même vêtements tous les jours sans que cela ne me dérange et je n’avais pour seul possession mon sac et son contenu, c’est à dire environ 16kg. En fait nous n’avons pas besoin de grand chose pour vivre bien…

Une chose sur laquelle je voudrais insister c’est que voyager longtemps n’est pas de tout repos, ce ne sont pas des vacances. Tu déménages tous les trois jours, bien souvent tu fais de longs trajets en bus, van, ou train. Tu fais tes visites la journée, puis le soir il faut planifier et organiser la suite du voyage, faire des recherches d’horaires, de lieux, de choses à voir, comparer et choisir, ça prend du temps. A cela il faut ajouter les petites taches quotidiennes comme faire la lessive, les courses et la cuisine (par ce que c’est moins cher que les restaurants). Bien souvent il faut se lever aux aurores pour les treks et les visites. Si tu voyages de nuit, dormir dans un bus, un train ou un avion n’est pas vraiment reposant… Et enfin si tu as la bonne idée d’avoir un blog comme moi, un truc que tu veux tenir plutôt sérieusement et publier régulièrement, ça te donnera une grosse charge de travail en plus. En fait tu seras obligé de te faire des journées OFF pour pouvoir te reposer. Ce que J’appelle des journée OFF, ce sont des jours ou tu ne fais rien, en tout cas pas de visites, tu traînes au lit, tu restes à l’hôtel à rien glander à regarder des films ou des séries bref, tu « chill » comme disent le d’jeunes.

Un an de voyage c’est long. Mais est ce que j’ai trouvé ça trop long? Du haut de ma petite expérience fraîchement terminée je te répondrai encore une fois par la négative. Mais c’est un peux long quand même à la fin… En effet, durant le dernier mois que j’ai passé au Brésil je n’avais plus trop envie de bouger, du coup, quand je suis arrivé sur la superbe Ilha Grande j’y suis resté bien plus longtemps que prévu. J’ai aussi traversé une période où j’étais un peu blasé par ce que je voyais. Entre le Pérou, La Bolivie et le nord du Chili c’était pratiquement que de la montagne et des rochers, j’en avais assez de l’altitude, assez du froid et des paysages se ressemblants. En fait le secret c’est la variété, il faut varier les paysages et les expériences pour bien vivre le voyage je pense.

Les plus est les moins.

J’avoue que j’ai piqué cette idée de classement à Isabelle que j’ai rencontré au Mexique.

  • Le pays que j’ai le plus aimé: Piouf difficile de faire un choix… Je vais dire la nouvelle-Zélande, le Mexique, la Bolivie, l’Argentine et le Brésil. Oui il y’en a plus d’un mais je ne peux pas me décider.
  • Le pays que j’ai le moins aimé: L’Inde. Pas par ce que le pays est moche ou autre. Non, l’Inde c’est super beau et il y a énormément de choses à voir et une énorme culture à découvrir. C’est juste à cause du choc culturel et le bruit, OH OUI! Surtout le bruit… Mais honnêtement, je ne comprends pas les occidentaux qui vont vivre là bas.
  • Mes meilleurs souvenirs: La croisière sur le Tucker Thombson en Nouvelle Zelande et tout mon road trip dans le pays. Le Snorkeling au Mexique au milieu d’un banc de poissons et ma rencontre avec des tortues vertes ainsi que mes sauts de gamin dans les cenotes. La nage avec les dauphins roses dans la pampa Bolivienne. Les 15 jours à Santiago du Chili et sur l’île de Pâques par ce que c’était avec des amis. Les chutes d’Iguazú en Argentine et Ilha grande au Brésil.
  • Les pires souvenirs. L’ascension (et la descente) du Chachani qui fût calamiteuse et le problème de carte de retrait qui m’a maintenu en stress pendant un mois, sans oublier les klaxons en Inde.
  • Les plus grosses galères: Le vol annulé en chine, la carte de retrait bloquée.
  • La plus belle arnaque: La fois ou cet enfoiré de chauffeur de taxi Jordanien m’a fait payer le double du prix convenu en me menaçant de me laisser sur le bord de la route.
  • Le truc le plus stupide: Quand j’ai raté mon avion de Hong-Kong pour la Chine par ce que je me suis trompé de jour.
  • Le plus « cocasse »: Quand cette prostitué de Shangaï m’a abordé.
  • Ce qui m’a le plus manqué: Le Crossfit surtout pendant la période des Games (compétition mondiale). Le cinéma, mais je suis allé voir Avenger infinity war en Argentine, je ne pouvais absolument pas passer à coté! Je l’ai donc vu en Espagnol, quelques phrases sont passées à la trappe mais j’ai compris 90% du film
  • La ville la plus moche: La Paz en Bolivie.
  • La ville la plus belle: Sans hésitation Buenos Aires! En Argentine
  • Le trajet le plus difficile: Un voyage en train de 22 heures en Chine sans couchette et sur siège dur. Plus jamais!
  • La plus grosse chute: Bon je n’ai pas arrêter de me casser la gueule durant un an, mais la pire c’est quand je suis tombé sur la route de la mort et que je me suis bouffé le mur. Mes cervicales en craquent encore.
  • La plus belle blessure: Mon pied droit! Allègrement lacérés par un rocher couvert de coquillages coupants à Ilha grande au Brésil.
  • Les moins polis: Les chinois!
  • Le voyage le plus roots: train couchette de nuit en wagon publique en Inde avec des souris et des cafard…
  • Le plus froid: Les moins quinze degrés sur le Chachani
  • Les plus jolie: C’est subjectif, mais j’ai trouvé les Péruvienne superbe! Et non, pas les Brésiliennes.
  • La rencontre la plus sympa: Sarah et Joëlle rencontrées au monastère suspendu et notre soirée passée dans un restaurant.
  • Frappé par la maladie: J’ai été très peu malade, mais une des seules fois c’était au Guatemala, une sorte de grippe, j’ai cru mourir!
  • Le plus sensationnel: Mon saut à l’élastique (raté) en Nouvelle Zélande.
  • Le plus gros coup de bol: La rencontre avec Isabelle grâce à qui j’ai pu aller à Calakmul à moindre frais, alors que je n’avais aucune idée de comment m’y rendre.
  • La plus grande déception: Le chitzen itza.
  • La rencontre la plus marquante: Jesus et Joanna en chine qui m’ont aidé lors du vol annulé mais surtout, qui m’ont permis de récupérer mon chapeau oublié à l’hôtel. Tout simplement l’anecdote la plus inoubliable de cette année de voyage. J’ai retrouvé foi en l’humanité ce jour là.
  • Je veux y retourner: Tout les pays! Sauf la Bolivie car j’y ai fait tout ce que je voulais, j’ai l’impression d’avoir fait le tour…
  • Le plus bel édifice: Le Tajmahal!
  • Les plus beaux paysages: La Nouvelle Zélande, oui tout le pays! Et le Sud Lipez en Bolivie.
  • Le plus étrange: La laguna roja et son rouge vif incroyable au Chili.

Bon je m’arrête là, mais je pourrais jouer à ça durant des heures.

Et maintenant?

Et bien à présent je vais reprendre un petit train-train quotidien. Du moins pour un temps. L’objectif numéro un étant de renflouer mon compte en banque pour pouvoir repartir le plus rapidement possible. Quand, où, comment, je ne sais pas. Peut être moins longtemps, peut être plus, seul ou pas. Bref il est certain que je ne peux pas m’arrêter de voyager. J’ai encore tellement de trucs à voir et à découvrir à travers le monde, je ne suis absolument pas rassasié. D’ailleurs je devrais me faire une « to do list »!

Durant cette année d’errance, j’ai aussi découvert que j’aimais écrire et raconter ma vie, où du moins les parties inintéressantes, aux inconnus. Bien que ce blog fût une charge de travail pendant le voyage, j’ai pris plaisir à l’écrire. Bon c’est vrai que quelques fois j’ai dû me mettre un coup de pied au derrière pour sortir un article. Mais la plupart du temps j’avais vraiment envie de partager mon vécu, mon ressenti et mes photos et j’écrivais mes petites aventures touristiques avec enthousiasme. J’ai été ravie de lire les quelques commentaires sous certains articles et de voir mon nombre d’abonnés monter petit à petit. Apparemment 201 personnes suivent le blog actuellement (abonnés + visiteurs réguliers). Certes ce n’est pas énorme, mais il y a un an je suis parti de zéro… Tout ça pour dire que je ne peux pas laisser tomber mes « fans » et donc; le blog va continuer. J’ai encore mes deux premiers voyages à raconter (Japon et Venezuela) et ensuite faire des article conseils, trucs et astuces. Je pense que maintenant je suis assez légitime pour donner des conseils…

En fait l’objectif c’est de pouvoir gagner ma vie en faisant ça. En voyageant et en écrivant des articles, être blogueur voyage. Ça serait énorme non? D’autres le font, alors pourquoi pas moi? Oh bien sûr ça sera long et difficile et peut être que je n’y arriverais jamais, mais au moins j’aurais tenté le coup. Pour réussir ce tour de force, j’ai avant tout besoin d’une « communauté » plus importante, il me faut beaucoup (énormément) d’abonnés, de visites, de vues, de likes, de commentaires. Un blog fonctionne comme une chaine youtube, plus il y a de monde qui le suit, plus il est visible. Ainsi lorsque je commencerai à avoir un peu de poids, je pourrai démarcher des agences de voyages et me faire une petite place dans le « milieu » des blogueurs voyage. Inutile de venir me dire que c’est peine perdue et que je suis un grand rêveur, tu perdrais ton temps. Comme le disent si bien les Casseurs floteurs dans Inachevés

« …Mais si t’écoutes les personnes qui dorment, les rêves n’arrive jamais… »

Mais d’abord je dois restructurer un peu le site car à la base il était juste fait pour ce voyage. Je dois surtout corriger les fautes d’orthographes de tous mes articles et là; il y’a du boulo!!!! Mais le travail ne me fait pas peur.

Que la force de l’accord du participe passé soit avec moi!

Et bien voilà pour ce bilan que j’ai mis des plombes à écrire. Pour résumer c’était génial. Faire ce tour du monde était sans doute LA meilleure idée de ma vie. L’aventure te tente? Alors vas y, saute le pas!

  Merci de me suivre, à bientôt pour de nouvelles aventures !

DCIM100GOPROGOPR0473.JPG

Publicités

5 commentaires sur “C’est fini.

  1. En fait nous n’avons pas besoin de grand chose pour vivre bien…je dis ouiiii !
    je vis comme ça dans la montagne, sans télé abrutissante, ni confort qui t’endort, ni grosses bouffes malsaines, ni vêtements superflus pour l’épate, l’essentiel nous suffit aussi …

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour le partage de tes aventures que nous avons suivi avec un plaisir envieux 🙂 Tu nous as fait rire et rêver avec ces textes si personnels. Tes photos nous ont émerveillé. Pour nous aussi cette année est passée vite même si nous avons eu l’impression de passer tout l’hiver à grimper le Chachani (on t’expliquera) et c’était un bonheur de suivre tes aventures.

    Pour l’orthographe je te propose modestement mes services, ce sera avec plaisir vraiment !

    Bonne chance pour ce beau projet de devenir blogueur voyage, belle idée tout à fait pertinente !

    A très vite pour une séance photos bières barbecue ! Nous avons un nouveau petit bonhomme à te présenter !

    Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Un très joli bilan ! Pour les fautes, ouais y’a du bouloT 🙂 Déjà si tu écris tes articles sous Word avant, tu auras un début de vérif. Mais franchement je suis agréablement surprise par ta plume. Pour le blog, vu que je côtoie un peu le milieu (en tant qu’annonceur), je peux te donner des astuces. A+

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :