Les Grottes d’ Ellora et Ajanta

Tu te souviens des Grottes de Yungang en chine? Et bien Ellora et Ajanta c’est la même chose mais en mieux. Des cavités, des temples troglodytes et des sculptures bouddhiques façonnées à la main à même la roche, en veux tu? En voilà!

J’ai quitté Mumbai « l’infernale » direction Aurangabad une ville un plus petite, enfin… deux millions d’habitants quand même d’après mon chauffeur de tuk-tuk préféré. Pour faire ce voyage entre les deux villes j’ai choisi le train, six heures de nuit en wagon couchette classe éco on va dire… Le confort était spartiate: Une paire de trois couchettes superposées dans des compartiments non fermés, plus deux autres dans le couloir et ça, cinq fois par wagon. Je ne sais pas trop si je suis bien clair là, mais bon c’est pas grave… Les couchettes sont des planches rembourrées d’un peu de mousse et ne t’imagines pas avoir des draps, d’ailleurs je pense qu’il vaux mieux qu’il n’y en ai pas… Pour te donner une idée si tu es attentif tu peux voir passer des blattes de temps en temps, et juste avant  mon arrivée à la gare d’ Aurangabad, un Jeune me tape sur l’épaule, il me montre quelque chose sur mon bras. Devine quoi ?… Une mignonne petite souris était en train de se balader sur moi! On se plaint des retard de la SNCF, mais je ne suis pas sur qu’ils aient des rongeurs (et des cafards) dans leurs trains!

Petite anecdote: j’ai changé deux fois de couchette, récit d’une tranche de vie…

Dans mon « compartiment » il y a une famille… Depuis un petit moment je vois que quelque chose les tracasse et qu’ils parlent de moi, tu sais, avec des regards et des hochements de tête. A un moment, la fille qui parle Anglais, me demande mon numéro de couchette, je lui réponds que c’est celui de celle où je suis… Je comprends alors que l’un des deux hommes veut changer de place. Je lui demande donc si il veut la mienne. En fait il voudrait que j’échange ma place avec celle de sa femme, pour être à coté d’elle. Bah, bien sûr que j’accepte! Un lit c’est un lit, je m’en tamponne qu’il soit à droite ou à gauche! Tu aurais vu son sourire! Incroyable! Il m’a remercier chaleureusement, comme si je lui avais signé un chèque en blanc. Je pense qu’il n’osait pas me le demander tout simplement par ce que j’étais étranger et qu’il avait peur. La seconde fois c’est un homme qui vient me demander d’échanger ma place, pour être avec son pote. Pas de problème mon gars, je te la donne ma planche de fakir pourrie et je prends la tienne à la place, ce sont les mêmes.

Ellora

Me voilà en ville, c’est le moment de faire le touriste. Je suis allé à Ellora en tuk-tuk. Tu sais, ce sont ces petits triporteurs à moteur, des genres de mobylettes à trois roues. Le truc n’est pas très rapide, et la chaussée ainsi que la circulation en Inde étant ce qu’elles sont, la route a durée une heure / une heure et demi pour faire 50 km. Coup de chance ou bon karma, je ne sais pas, mais je suis tombé sur un super chauffeur qui avant de me conduire aux grottes, m’emmène au centre touristique d’Ellora où je peux voir seul dans une salle de cinéma, un film informatif en Français sur les grottes. Il me donne ensuite un plan, me prodigue quelques conseils de visite puis me conduit aux grottes.

Les grottes d’Ellora c’est trente quatre monastères et temples dédiés au Bouddhisme, Hindouisme et Jaïnisme creusés dans la roche basaltique. La plupart sont pleines de sculptures d’art religieux et de piliers taillés à même la pierre.

Mais le clou du spectacle, qui en fait se trouve à l’entrée du site, c’est la grotte n° 16, qui n’est pas du tout une grotte mais un temple monolithique entier. Le temple de Kailasanatha. C’est en fait la plus grosse sculpture monolithique au monde. Tu comprends ce que ça veut dire? Et bien ça veut dire que ce truc énorme, que tu peux voir sur les photos a été sculpté et taillé d’un seul bloc! Tous les espaces vides étaient autrefois de la roche qui a été creusée à la main. Pas d’assemblage de pièces, rien! Juste un énorme travail de tailleurs de pierres. C’est un truc de fou! Moi ça me sidère… Sérieux, j’ai envie de te chopper par le col et de te dire « Mais putain, regardes moi ça!!! » Surtout que ce ne sont pas juste des murs plats, non, non. Tout est en relief, finement décoré de sculptures et les formes sont soigneusement travaillées. Il y a des statues d’éléphants des sculptures d’animaux, de dieux et des scènes mythologiques. C’est vraiment impressionnant, je suis soufflé! Le temple de Kailasanatha  mériterait de faire partie des merveilles du monde. On peut dire que Ellora c’est un peu le Pétra de l’Inde.

Et puis le site est sympa, il est en pleine nature! Tu peux prendre le bus pour rejoindre les différents ensembles de grottes, mais moi, je préfère marcher via des petits sentiers pavés. Il fait beau et pas trop chaud, ça sent les fleurs, des petits papillons volent dans tous les sens et j’entends les oiseaux qui chantent, je suis bien loin du capharnaüm de la ville … Je revis!

 

Ajanta

Cette fois j’y vais en vrai taxi, car Ajanta est à cent kilomètres d’Aurangabad et c’est trop loin pour un tuk-tuk. Bien entendu il y a aussi un bus qui s’y rend et c’est beaucoup moins chers. Mais le taxi, en fait, je trouve ça plus pratique, il vient te chercher devant ton hôtel, te donne des conseils de visite (encore faut il tomber sur le bon chauffeur…) et tu n’as pas à attendre, quand tu as envie de rentrer, tu rentres. Bah, j’avoue c’est la solution de facilité. Et le bus c’est aussi plus lent, déjà en taxi pour faire cent kilomètres ça a pris pratiquement deux heures. A mon arrivée je suis accueilli par un marchant, c’est un ami du chauffeur de taxi. Il me sert du « Bonjour mon ami, comment ça va? Je vais te conduire à la navette pour ne pas que tu te perdes… » Bon il est sympa mais bien entendu le but c’est de me vendre un truc de sa boutique, il me dit de passer le voir après ma visite, même si je n’achète rien ce n’est pas grave, je lui réponds ok…

Les grottes d’Ajanta c’est la même chose que Ellora tout en étant différent ici les grottes sont seulement Bouddhiques et il n’y a pas uniquement des sculptures. Il y a aussi des peintures. De plus, il y a des éclairages dans les grottes qui, je trouve, donne une dimension spirituel et onirique aux sculptures.

Ce qui se démarque ici c’est le lieu. Les grottes sont creusées dans la paroi d’un canyon, dans un virage, et tout au bout il y a une chute d’eau. Mais malheureusement, étant en saison sèche ce n’est qu’un mince filet d’eau qui coule. J’imagine qu’en période de mousson ça doit être fantastique. Après ma visite des grottes, je pars donc en crapahute dans le fond du canyon pour me rapprocher de la cascade. C’est une petite balade fort sympathique, je suis le seul touriste ici car ce n’est pas vraiment un chemin balisé c’est hors des sentiers battus comme on dit.

Ensuite, en toute logique, après avoir exploré le fond du canyon je m’en vais explorer le sommet. Et bien entendu la haut le panorama est superbe il y a une vue panoramique sur les grottes.

DSC_0336

mais aussi si sur la cascade qui est en fait un enchaînement de sept vasques juste magnifiques! ça donne envie de sortir corde et baudrier et faire du canyoning.

Chose promise chose due, une fois ma visite terminée je passe voir le marchand à sa boutique, et bien entendu il m’étale plein de souvenirs sous les yeux. Des morceaux de cailloux, des pierres, des petites sculptures. Des trucs à touristes quoi. Il faut savoir que je n’achète que très rarement des souvenirs, ça ne m’intéresse absolument pas, je ne voyage pas pour faire du shopping, et encore moins ce genre de trucs impersonnels. Les seules choses que je garde c’est ce que l’on me donne. Bref, je l’envoie gentiment balader en lui expliquant que je fais le tour du monde avec un sac à dos et que je ne vais pas me charger de 500 grammes supplémentaires avec un morceau de cailloux taillé. Puis je rejoins mon taxi.

Au cours de ces deux jours j’ai aussi croisé plein de petites bêtes, notamment beaucoup de petits écureuils tout mignons qui poussent des petits cris stridents. Ils vivent sous le regard de l’homme, mais ne s’en approche pas trop quand même.

Aurangabab

La ville d’Aurangabab a aussi quelques points d’intérêts, dont notamment une réplique du Tajmahal. Une sorte de version low cost de la célèbre merveille du monde Indienne c’est comme un avant goût de ce qui m’attend…

DSC_0132

La ville possède aussi ses propres grottes, une partie ouest et une partie est, mais moins nombreuses et moins impressionnantes que Ellora ou Ajanta. Par contre la hauteur de ces deux petits site offre un bon point de vue sur la ville.

Ces deux visites ne sont pas vraiment essentielles, Mais si jamais, comme moi, tu as du temps à tuer avant ton vol, vas y faire un tour.

Le choc des cultures

J’ai aussi découvert que les Indiens sont pire que les Chinois! Du moins au niveau des photos avec moi. En deux jours, j’ai bien du poser sur une cinquantaine de selfies. A peine arrivé à Ellora, qu’en deux minutes j’avais déjà posé sur cinq ou six photos! Ils faisaient la queue pour se faire prendre avec moi, j’étais une vrai star. J’ai même fini par enlever mon chapeau pour calmer le truc, mais ça n’a pas vraiment fonctionné… Alors j’accepte avec plaisir, surtout qu’ils le demandent très gentiment et avec le sourire. Mais c’est vrai que quand tu enchaînes quatre ou cinq photos à la suite alors tu aimerais faire ton petit tour tranquille, c’est quand même un peu lourd… Et surtout je ne comprends pas ça; l’intérêt du truc, le « je me prends en photo avec un étranger par ce qu’il vient d’ailleurs », ouais et donc?… Je comprends que quand tu es touriste, tu prennes l’habitant local en photo si il est en costume traditionnel par exemple. Je l’ai fait moi aussi quand j’étais au japon, j’ai pris des geishas en photo, par ce que ça fait partie de la culture du pays. Mais un autre touriste en short, chemise et chapeau… Non je vois pas.

A part ça, c’est bon je me suis fais au pays! Par contre j’ai vraiment du mal avec le bruit de la rue, les coups de klaxons de tous les cotés m’exaspèrent, je vis vraiment le truc comme une agression. Je le supporte, mais je ne pense pas que je m’y ferai. Tu vois tout à l’heure je me prenais un cappuccino (oui je me suis mis à boire du café…) et une pâtisserie dans un café et même là j’entendais ces coups de corne de brume incessants. Alors n’espères pas te détendre en terrasse, d’ailleurs ici les terrasses de cafés ça n’existe pas! Tu avalerais plus de poussière et de gaz d’échappements que de bière, café, mojito ou [insère ici ta boisson favorite]… Autre chose, je me suis rendu compte que je restais seulement vingt jours en Inde. C’est peu! J’ai été avare sur les durées de séjour à chaque « camp de base » lorsque j’ai planifier tout ça… Du coup je vais faire moins de choses mais rester plus longtemps dans les lieux où je me rends. Je n’ai pas envie de courir et de multiplier les visites, après tout, ce voyage n’est pas un marathon touristique. Tu sais l’air de rien, ma vie reste à peu près la même, il y a des jours ou j’ai envie de bouger de faire des trucs sympas, de sortir. Et d’autres où je n’ai envie de rien, juste de  « cocooner » comme on dit. Ces jours là, je reste à l’hôtel, j’écoute de la musique (très important la musique!), je traîne sur internet, je regarde des films, des séries, j’écris un article, comme en ce moment, ou je fais juste un petit tour en ville. Est ce que c’est bête? Est ce que c’est dommage? Je ne sais pas, peut être…Chacun vit ce genre d’expérience comme il veut. Et moi, j’ai besoin de ça pour garder un bon équilibre. Courir de tous les cotés ça fatigue, et quand tu es fatigué en fait tu ne profites pas réellement des choses je pense, absorber une nouvelle culture ça demande de l’énergie.

Bien! J’ai assez raconté ma vie pour le moment. Pour résumer le coté touristique de l’article, je dirai que les grottes d’Ellora et Ajanta c’est vraiment bien. Si tu n’as le temps que pour une seule visite, vas plutôt à Ellora. Le temple de Kailasanatha vaut à lui seul le déplacement.

DSC_0131

Carnet pratique

Pour les grottes d’Ellora:

Depuis Aurangabad 50km. En tuc-tuc 750 Inr (9,96€)  aller/retour le chauffeur attend que tu reviennes + 20 Inr pour le parking. Il existe aussi un bus à prendre à la gare routière. Prix du billet d’entrée des grottes 500 Inr (6,64€). Il y a un bus navette qui part du parking jusqu’aux grottes 28 Inr mais ce n’est pas nécessaire, c’est à 5min à pied.

Pour les grottes d’Ajanta:

Depuis Aurangabad 100 km. En taxi 1100 Inr (14,60€) allez/retour ici aussi le chauffeur attend + 20 pour le parking. Le bus navette est obligatoire, à re-payer pour le retour! 40 Inr prix du ticket d’entrée 500 Inr (6,64€).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :