Publicités

Comment faire le tour du monde?

comment-faire-tour-monde

Tu rêves de faire le tour du monde et d’explorer de lointaines contrées? Mais tu te demandes comment le préparer, par quoi commencer, comment organiser le voyage de tes rêves?

Et bien rassures toi, car tel le super héro qui vient en aide au malheureux dans une situation critique, je vais dans cet article t’aiguiller et de répondre aux nombreuses questions que tu te poses.

Allez hop,c’est parti!

Penser concret!

Avant toute chose, laisse tomber ton rêve de faire le tour du monde, par ce qu’un rêve c’est sympa, mais par définition ça ne se réalise pas. Un rêve ça flotte dans l’air, c’est une idée pas vraiment concrète. Je te propose plutôt d’appeler ça ton projet de voyage.

« J’ai pour projet de faire le tour du monde »

Avoue que cette formule claque plus tu ne trouves pas? On sent qu’il y a quelque chose de concret qui s’annonce, c’est du sérieux.

Bref cette tournure de phrase, ce petit mot qui change, ça sert uniquement à te dire que maintenant les choses sérieuses commencent et qu’il faut te mettre au boulo (et il y en a beaucoup…) à partir de maintenant tu vas te focaliser sur la réalisation de cet objectif.

Les envies de voyages.

C’est la partie la plus facile et aussi la plus sympa! Que veux tu voir? Que veux tu faire? Où veux tu aller? Le monde est vaste, il y a tant de choses à voir, et même certaines dont tu ne soupçonnes même pas l’existence.

Pour trouver ces petits bijoux parsemés aux quatre coins du monde, tape dans ton moteur de recherche préféré « Quoi voir en + nom d’un pays« .

Feuillettes aussi des guides de voyages et des livres photos, demandes des conseils à d’autres voyageurs, lis des blogs (Surtout Mes yeux sur le monde). Bref fais des recherches.

Tu peux aussi imaginer un fil rouge à ton voyage, comme le mien qui était de voir les sept merveilles du monde. Par exemple tu peux voir les plus grands lacs du monde, faire les plus belles randonnées existantes… Il n’y a pas de limites ni de règles, fais toi plaisir!

Organiser l’itinéraire d’un tour du monde

Maintenant, ça devient difficile, il va falloir faire le tri! Tu vas devoir choisir quels continents, pays, villes et sites tu visiteras.

C’est ce qu’il y a de plus long et fastidieux à faire pour réaliser ton projet, tu vas passer de longues heures sur le net et le nez dans les guides touristiques.

L’organisation de ton itinéraire de tour du monde ou d’un voyage de longue période dépend essentiellement de trois choses:

Le temps dont tu disposes

Le meilleur conseil que je puisse te donner pour le temps, c’est justement de le prendreNe cherche pas à accumuler les pays et les visites comme si tu faisais une collection. Voyager longtemps est fatiguant.

Souvent, tu auras envie et besoin de te poser sans rien faire de spécial pour prendre du repos. Je pense que tous les voyageurs au long cours pourront te le confirmer.

De plus, il faut que tu profites au maximum de ces moments privilégiés dans ces lieux uniques que tu traverseras. Tu veux vraiment faire partie de ces « voyageurs » tellement pressés qu’ils ne prennent même pas le temps d’apprécier ce qu’ils ont sous les yeux?

Le tour du monde en quatre vingt jours, certes c’est un bon roman, mais le concept c’est juste du grand n’importe quoi!

Le budget

Pour construire un itinéraire qui aura un coût raisonnable, tu devras choisir les pays à visiter et le temps que tu y resteras en conséquence. Par exemple un voyage Australie, Nouvelle-Zélande, USA te coûtera bien plus cher qu’un Thaïlande, Cambodge, Vietnam; logique…

Encore plus logique, il faut que ton itinéraire soit le plus linéaire possible. Évite les zigs-zags et les retours en arrière. Construis les trajets d’une destination à l’autre intelligemment, fais des sauts de puce! Évite comme la peste (dans la mesure du possible) les trajets trop longs qui coûtent un bras.

Si tu dois prendre l’avion essaie de faire des vols courts, et choisis des pays limitrophes pour passer les frontières terrestres le plus souvent possible.

La météo

Pour finir parlons de la météo, c’est un élément à ne pas négliger, car un temps pourri en voyage te sape vite le moral et peut gâcher l’aventure! Bien sûr tu ne pourras pas faire un tour du monde 100% beau temps et 0% pluie, car la météo ça ne se contrôle pas. Le but ici et avant tout d’éviter les périodes de grosses intempéries de certains pays.

Par exemple ne pas aller en Inde en période de mousson ou éviter l’hiver austral en Patagonie. Autre exemple bien concret: En Bolivie, il est impossible de se rendre à Torotoro lors de la saison des pluies car la ville et la région sont littéralement coupées du monde à cause de la montée des eaux.

Donc ton itinéraire doit être autant que possible planifié sur les belles saisons, à moins que tu veuilles voyager en conditions extrêmes. Il y a aussi des exceptions, certains pays sont superbes en hiver. De plus voyager hors saisons peut coûter moins cher et il y a beaucoup moins de touristes.

Pour t’aider à organiser ton itinéraire de voyage, voici un site hyper pratique et bien fait, c’est un planificateur de voyages à utiliser absolument et sans modération! C’est > ICI <

Bref, pour finir cette partie, planifier son itinéraire c’est surtout une question de choix et certains seront difficiles à faire. Tu ne pourras pas tout visiter ni tout voir, mais vois les choses du bon coté, ça te donneras une raison de repartir une fois rentré!

Quel budget pour un tour du monde ?

Piouf! Vaste question… Comme dit plus haut, ton budget dépend de ton itinéraire mais aussi du type de voyage et de ce que tu vas faire pendant celui-ci. Il n’y a pas vraiment de règles mais en moyenne pour un tour du monde de un an, on est à dix mille Euros le voyage par personne.

De ma propre expérience, en Amérique Latine, j’étais entre huit cent et mille euros dépensés par mois. Mais j’ai dépensé beaucoup plus dans les premiers pays que j’ai traversé. Par exemple en Chine j’ai pris pas mal de vols intérieurs car le pays est vaste, et en Nouvelle-Zélande ma carte bleu a chauffé tout simplement par ce que c’est un pays dans lequel la vie est chère.

Il faut savoir qu’on peut séparer le budget du tour du monde en deux parties distinctes:

La préparation du voyage

Elle comprend tout ce que tu vas dépenser pour organiser et préparer le voyage qui t’attend et crois moi ça représente déjà une somme non négligeable… Voici une petite liste non exhaustive de dépenses obligatoires et d’autres facultatives:

  • Les visas: Même si il n’y en a pas besoin dans tous les pays, il est fort possible que tu doives en faire au moins un.
  • Les billets d’avion: Seulement si tu choisis de les acheter avant de partir et pas au fur et à mesure du voyage. Sache que certains pays comme la Chine te demandent un billet aller/retour (ou sortie du territoire) pour accorder un visa tourisme.
  • Les vaccins: Alors là, c’est la case obligatoire et fais moi confiance les vaccins de voyage coûtent un œil. D’ailleurs, un de mes tous premiers articles parle de ces vaccins, ça se lit >ICI< .
  • L’assurance voyage: Pas obligatoire mais vivement conseillée. De plus certains pays la demande pour accorder leur visa.
  • Un sac à dos: N’hésite pas à mettre le prix, il faut du bon matos pour voyager longtemps.
  • Des vêtements adaptés à ton voyage: On ne traverse pas les Andes en short et en tong…
  • Un nouvel appareil photo: Par ce que le tien est vieux et obsolète et que tu veux faire des supers photos.
  • Une tablette ou un ordinateur: Car c’est bien pratique pour chercher des infos (plus que le portable), tenir un blog et trier/stocker les photos.

Pendant le périple

C’est là que passe le plus gros du budget du tour du monde, logique… Sache que tu auras beau calculer au centime près de combien tu auras besoin, tu dépenseras toujours plus que prévu.

Il y aura toujours des imprévus, des galères qui t’obligeront à sortir plus que tu ne le souhaites. Donc un conseil: Prévoit plus large, je crois qu’il existe une règle de comptable qui dit qu’il faut ajouter 10% de plus à toute budgétisation de projet… Si tu veux un truc vraiment sérieux, le plus proche possible de ce que tu vas dépenser, tu dois prendre compte:

  • Les billets d’avion: Si tu les prends au fur et à mesure.
  • Les visas: Oui, car il est possible de demander des visas depuis un pays étranger.
  • Les taxes douanières: Généralement elles sont comprises dans le prix des billets d’avion. Mais si tu passes des frontières terrestres, tu devras t’en acquitter en direct aux bureaux d’immigration des postes frontières. Le problème c’est que dans certains pays le prix varie en fonction de la tête du voyageur…
  • L’hébergement: Logique (encore et toujours)… Le prix d’un lit en dortoir est plus bas que celui d’une chambre individuelle. T’as vu t’en apprends des trucs sur Mes yeux sur le monde!
  • La nourriture: Pense aussi à l’eau!!! Certes, une bouteille d’eau c’est pas cher, mais dans les pays chauds et tropicaux tu vas en consommer beaucoup. J’ai fait du quatre litres par jour en Jordanie et en Amazonie.
  • Les transports: Le bus, le train, le bateau, la location de voiture, bref tout ce qui te permet de te déplacer. Pour les taxis, il n’y a pas vraiment de tarifs fixes…
  • Les activités: L’entrée des sites touristiques, les tours organisés, les musées, les trucs fun…
  • Les dépenses imprévues: Comme je le disais plus haut mieux vaut avoir une petite réserve. Pourquoi pas un petit mille Euros sur un compte à part à utilisé en cas de coup dur, ou pour se faire plaisir!
  • Les dépenses « Françaises »: C’est tout ce que tu dois payer pour ce qu’il reste de ta vie en France. Les impôts essentiellement…

Voilà je pense que je n’ai rien oublier… Il existe des moyens de voyager pour pas cher du genre travailler contre hébergement, couchsurfing, auto-stop… Mais je n’en ai testé aucun, alors je n’ai rien de pertinent à dire dessus, désolé.

Dernier conseil: Essaies de ne pas avoir un budget trop serré par ce que si tu dois compter chaque sou à chaque instant, faire attention à ce que tu dépenses chaque jours, te demander si tu peux te permettre de faire ceci ou cela, tu ne ne profiteras jamais de cette formidable expérience unique…

Comment financer un tour du monde

Eh bien en fait les solution sont nombreuse pour réunir une trouver l’argent nécessaire à ton voyage.

Avec ce que tu as déjà

Bon, pour commencer si tu as de l’argent qui dort sur un compte, pourquoi ne pas l’utiliser pour ton projet de voyage?

C’est mieux que ce soit toi qui l’utilises pour réaliser quelque chose de grand, plutôt que ce soit ta banque qui s’engraisse avec… Donc suivant la somme que tu as sur ce compte tu n’as plus qu’à la compléter, ou pas.

Économiser

Si tu pars pratiquement de zéro et bien avant tout il va falloir te serrer la ceinture. Fini les achats compulsifs pour acheter des trucs qui ne servent à rien. Ton but est maintenant de réduire les dépenses, il existe de nombreuses solution pour ça.

Par exemple réduire les loisirs, prendre un forfait de téléphone moins onéreux, acheter moins cher. Pourquoi ne pas déménager plus près du boulo pour économiser sur le carburant et avoir un loyer plus bas? Les solutions pour économiser un peu d’argent chaque mois ne manquent pas, chaque centime compte.

Gagner plus d’argent

En plus des économies, tu peux aussi gagner plus d’argent tous les mois, là aussi les solutions sont multiples. Déjà il y a les heures sup, ouais, je sais, c’est pas gaie… Mais ne t’en fais pas une solution plus réjouissante existe: Vendre.

vide tes placards!

Eh oui! Vends tout ce que tu n’utilises pas, en plus ça fera ça de moins à déménager, hop d’une pierre deux coups. Et ne viens pas me dire que tu n’as rien à vendre, je suis certain que tes placards sont pleins de trucs que tu n’utilises pas.

Tu sais, genre la multi-crêpe partie Tefal que tu utilises une fois tous les trois ans. Le Thermomix qui t’a coûté un rein et dont tu ne t’es servi  qu’une seule fois. Ou le vélo d’appartement et le rameur que tu as acheté pour te tailler un corps d’athlète mais finalement tu préfères garder tes bourrelets.

La jolie petite robe rouge que tu t’es offerte pour le mariage de la cousine et que tu n’as jamais remise. Et la guitare là, dans le fond, qui prend la poussière par ce qu’elle fait mal aux doigts. Il y a aussi l’arbre à chat de Mimi qui traîne dans un coin. mais en fait il préfère le fauteuil…

Bref t’as compris le truc! Le but et de vendre beaucoup, et non pas de tirer une grosse somme de chaque chose que tu vends.

Donc vends, vends et vends encore! Les livres, les jeux, les DVD, la vaisselle, les bibelots, les vêtements, les meubles, ton corps et tes gosses! Bon je m’emporte là certes, mais il faut que tu accumules les grosses et les petites sommes. A coup de Cinq, dix, vingt Euros, tu vas voir ça monte très vite.

Mets tous ces beaux billets dans un bocal, et je te garantie que quand tu le verras se remplir tu vas être pris dans une frénésie de vente et tu voudras vendre tout ce qui traîne, même ta mère!

Loue ton matériel et ton corps!

Pour gagner un peu de sous, tu peux aussi louer ton matériel photo, Hifi ou bricolage ou même tes services sur des sites comme « allovoisins ». Le principe est de rendre un petit service ou de dépanner une personne habitant dans ta ville pour quelques Euros.

Par exemple louer ton matériel de ski pour quelques jours, prêter ta perceuse pour un weekend. Ou encore louer tes services de bricoleur pour monter un meuble Ikéa, aider pour un déménagement…

Pense aux grosses rentrée d’argent!

Autre chose à ne pas oublier: Si tu es propriétaire tu voudras peut-être vendre ton logement. Bon, dans ce cas, pas vraiment besoin de faire des économies… Ou encore, tu vendras peut être ton véhicule avant de partir, ça te feras une bonne rentrée d’argent.

Voilà, ces quelques pistes pourront t’aider à accumuler de l’argent. Ah je te précise, au cas où que tu n’as pas le droit de faire un tour du monde financé par Pôle Emploi…

Les dernières démarches

Bon là tu y es presque, c’est la dernière ligne droite, le sprint final. C’est dans cette étape qui se déroule que commence ta vie de sdf. C’est le moment de quitter ta condition d’esclave au bureau ou à l’usine, et de te séparer de ton logement.

Dis bonjour aux résiliations de contrats d’électricité, d’eau, gaz, box internet et tutti quanti. Question administration, saches qu’il va falloir te domicilier ailleurs (amis, parents…). Eh oui! Il te faut une adresse postale en France il va bien falloir que tu paies tes impôts (ô joie…).

Si tu décides de garder ta voiture tu devras avoir une assurance, c’est obligatoire même si tu ne l’utilises pas.

Voici un autre site qui t’aidera grandement à tout organiser, du tout début jusqu’au départ pour ton tour du monde. Tout y est expliqué dans les moindres détails: Du début à la fin. Il t’aidera à faire des choix difficiles. c’est le site Tourdumondiste > ICI <

Fais ton sac!

Bravo! Tu as mené à bien ton projet. C’est maintenant le moment de commencer à vivre une expérience fantastique qui, sans aucun doute, te changera. Tu vas en vivre des trucs fabuleux et tu vas en voir des choses magnifiques. Il y en aura tellement que tu ne pourras pas te souvenir de tout.

bon voyage!


Voilà tu vois finalement ce n’est pas si compliqué, il suffit de prendre les choses dans l’ordre. Et au final pour une fois, un peu comme un miracle, ton rêve deviendra réalité.

Bien entendu cet article n’est pas parole d’évangile, il est construit essentiellement sur ma propre expérience.

Il y en a d’autres façons de faire et sans doute des meilleures. Mais ça reste une bonne base pour te donner une piste à suivre.


 

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :