Tu rêves de faire le tour du monde et d’explorer de lointaines contrées, mais tu te demandes comment le préparer, par quoi commencer, comment organiser un voyage autour du monde ? Eh bien, rassure-toi, car tel le super héros qui vient en aide au malheureux dans une situation critique, je vais dans cet article t’aiguiller et de répondre aux nombreuses questions que tu te poses.

 

Penser concret pour réaliser le tour du monde 

Allez, c’est parti ! La réalisation de ton rêve ne se fera pas toute seule, il va falloir bosser, beaucoup bosser. Dans cette toute première partie de l’organisation de ton grand voyage, tu vas mettre les choses à plat. Le but est de voir un peu clair dans tout ce que tu voudrais faire. Il faut donner un corps à ce qui pour l’instant n’est qu’un simple songe.

C’est ici que tout débute, tu vas commencer à réaliser ton rêve ou plutôt, tu vas te donner les moyens de le réaliser.

La toute première chose à faire c’est d’abandonner ton rêve de tour monde. En effet, par définition un rêve, ça ne se réalise pas. C’est juste un songe, quelque chose de vague dans ton esprit. C’est du conditionnel, tu y penses puis tu l’oublies. Alors plutôt que de rêver de faire un tour du monde, je te propose plutôt de le transformer en projet.

« J’ai pour projet de faire le tour du monde. »

Tu vois ? Tout de suite, juste en changeant un petit mot, ça sonne déjà plus sérieux. On sent que c’est du concret. Qu’importe le temps que cela prendra mais tu mèneras ce projet à terme.

Bien, maintenant que tu as ce gros projet en tête, il va falloir travailler sérieusement dessus et ça commence maintenant. Allez hop, au boulot !

 

Comment faire le tour du monde

La liste de tes envies de voyages

Voici la toute première étape de l’organisation de ton itinéraire. C’est en fait l’étape la plus sympa de la création de ton tour du monde. Elle consiste à faire une liste de tout ce dont tu as envie pour ce voyage.

Que veux-tu voir ? Que veux-tu faire ? Quel pays veux-tu visiter ? Où as-tu toujours rêvé d’aller ? Tu te souviens de ce reportage de voyage que tu as vu à la télévision, lorsque tu t’es dit « j’aimerais trop y aller » ? Eh bien voilà ! C’est le moment, mets ça dans ta liste. Bref, ne te fixe aucune limite, fais-toi plaisir !

Pour t’aider à concevoir cette liste, tu peux trouver de nombreuses sources. Internet est un outil fabuleux pour découvrir ce qu’il y a à voir autour du monde. Il te suffit de taper dans ta barre de recherche : [Quoi voir en + nom d’un pays ou d’un continent].

Tu verras alors apparaître sur ton écran les choses les plus magnifiques du monde. De plus tu peux aussi :

  • Lire des blogs voyage.
  • Feuilleter des livres photos.
  • Consulter les forums.
  • Acheter des guides touristiques.
  • Poser des questions à des voyageurs.
  • Chercher sur YouTube.
  • Regarder des reportages.
  • Demander conseil à des amis.

Tu peux aussi choisir un thème ou un fil rouge pour ton tour du monde.

Par exemple : Le tour du monde en vélo, en moto ou en voilier. Le tour du monde des plus grandes capitales. Ou encore voir les plus beaux paysages du monde, ou faire l’ascension tous les pics de 6000 mètres de la planète.

Bref tout est possible et imaginable.

🌍🌏🌎

Mon expérience

Mon fil rouge était de voir les 7 merveilles du monde, c’est maintenant chose faite. Cet objectif m’a permis d’organiser plus facilement mon itinéraire car je savais sur quels continents et dans quels pays aller. Il ne me restait plus qu’à construire autour. J’ai ensuite ajouté quelques bonus qui me faisaient envie. Je rêvais aussi de voir de grands espaces naturels et de visiter des lieux uniques. J’ai donc basé le plus gros de mes recherches sur ces critères.

 

plage de rêve

Elle donne envie non ?

 

Comment organiser l’itinéraire d’un tour du monde ?

Cette étape nettement moins fun est sans aucun doute la plus longue de l’organisation de ton grand voyage. C’est maintenant que tu vas réellement construire l’itinéraire de ton tour du monde.

Tu vas passer le plus clair de ton temps le nez dans les guides touristiques, et des heures sur internet. Bien entendu, on n’organise pas un tour du monde comme on organise un voyage de 15 jours. Ce n’est pas aussi précis. Inutile par exemple, de regarder les hébergements disponibles.

comment faire le tour du monde ?

 

Faire le tri

Construire l’itinéraire d’un tour du monde semble être une tâche insurmontable et pourtant, c’est faisable.

Comme on bâtit une maison brique après brique, on construit son voyage autour du globe étape par étape. Ainsi tout devient plus simple. Pour commencer il faut faire des grosses coupes. Puis, affiner petit à petit.

Tu vas pour le moment te contenter de sélectionner les continents et les pays dans lesquels tu vas poser les pieds ainsi que le temps que tu vas y rester.

Pour être clair, il te faut un début, une fin et tout ce qu’il y a entre.

Attention, la seule règle est que ton itinéraire ne doit pas contenir de retour en arrière et il doit être le plus linéaire possible il faut suivre une logique de tour du globe d’ouest en est ou inversement, une histoire de budget…

bien pas bien

T’as la ref ?

Par exemple :

  • France > Afrique du Sud > Inde > Chine > Mexique : Bien !
  • France > Chine > Afrique du Sud > Inde > Mexique : Pas bien !

Il va falloir faire le tri dans la liste de tes envies.

En effet, il faut maintenant faire des choix. Eh oui, malheureusement tu ne peux pas aller partout et il y aura des décisions difficiles à prendre.

Mais comment choisir ? Comment décider d’aller à Tokyo, mais pas à Pékin ? Pourquoi préférer l’Australie plutôt que le Mexique ? Quoi choisir entre les chutes d’Iguaçu et le désert de Gobi ?

Eh bien il n’y a pas de réponses toutes faites à ces questions. Et je ne te le cache pas, certaines de ses décisions te crèveront le cœur.

Cependant, pour t’aider à faire tes choix il y’a certaines choses sur lesquelles tu peux te baser :

  • La durée du voyage.
  • Le budget.
  • Le climat.
  • La taille des pays.
  • La situation politique des pays.
  • Les visas.

comment faire le tour du monde itinéraire

 

Le temps dont tu disposes

Combien de temps as-tu pour faire ce grand voyage qui te tient à cœur ? Six mois, un an, indéterminé (génial !). Il est évident que la durée dont tu disposes est importante pour organiser l’itinéraire de ton tour du monde.

Tu choisiras donc le nombre de pays à visiter et les temps de séjour en conséquence. La plupart des « Tourdumondistes » partent pour un an.

Si tu as choisi le congé sabbatique (voir cet article) pour quitter ton travail, tu auras une deadline. Il te faudra rentrer dans un an. Mis à part ça et les cas exceptionnels, la durée de ton voyage dépend de ton bon vouloir.

Le meilleur conseil que je puisse te donner au sujet du temps c’est de le prendre. Ne cherche pas à accumuler les pays et les visites comme si tu faisais une collection ou une compétition.

Un tour du monde c’est fatiguant. Ainsi, souvent tu auras envie et besoin de te poser sans rien faire de spécial, juste pour prendre du repos. Je pense que tous les grands voyageurs pourront te confirmer cet état de fait.

Le voyage autour du monde, c’est un voyage au rythme lent.

De plus, il faut que tu profites au maximum de ces moments privilégiés dans les lieux uniques que tu traverseras.

Veux-tu vraiment faire partie de ces touristes tellement pressés qu’ils ne prennent même pas le temps d’apprécier ce qu’ils ont sous les yeux ?

Le tour du monde en quatre-vingt jours, certes c’est un bon roman, mais le concept c’est juste du grand n’importe quoi !

Réalise ton rêve de tour du monde grâce à mon ebook de 140 pages ! Bien plus complet que cet article, tu y trouveras tous les renseignements nécessaires pour mettre sur pieds ta grande aventure. Un clic ici, et c’est parti !mok-up ebook comment faire le tour du monde

 

Le budget

Nous verrons plus précisément tout ce qui concerne le budget pour un tour du monde plus bas. Mais il n’en reste pas moins une contrainte importante pour en concevoir l’itinéraire.

En fait la question à te poser c’est : « Est-ce que je veux dépenser beaucoup, ou pas ? ». Bon, généralement on préfère dépenser le moins possible.

Ainsi, pour construire un itinéraire qui aura un coût raisonnable, tu devras choisir les pays à visiter et le temps que tu y resteras en conséquence.

Par exemple un voyage : Australie, Nouvelle-Zélande, USA te coûtera bien plus cher qu’un : Thaïlande, Cambodge, Vietnam. Logique ; c’est l’histoire du coût de la vie qui est différent dans chaque pays.

Comme je te le disais plus haut, il faut que ton itinéraire soit le plus linéaire possible. Évite les zigzags et les retours en arrière.

Construis les trajets d’un pays à l’autre intelligemment, fait des sauts de puce. Évite comme la peste (dans la mesure du possible) les trajets trop longs qui coûtent un bras.

Si possible, choisis des pays limitrophes pour passer les frontières terrestres le plus souvent possible. C’est beaucoup moins cher que l’avion et c’est plus écolo.

 

Le climat

dépressionLe climat est un facteur important à prendre en compte pour organiser ton itinéraire.

En effet c’est un élément à ne pas négliger, car un temps pourri en voyage te sape vite le moral et peut gâcher l’aventure !

Bien sûr, tu ne pourras pas faire un tour du monde 100% beau temps et 0% pluie, car la météo ça ne se contrôle pas. Le but ici est avant tout d’éviter les périodes de grosses intempéries de certains pays qui peuvent même être dangereuses.

En fait je te parle surtout des saisons des pluies, des périodes de typhon, de la mousson, etc. De plus, il faut savoir que lors de la saison des pluies (ou autres) certains sites ne sont plus accessibles.

Donc ton itinéraire doit être autant que possible planifié sur les belles saisons, à moins que tu ne veuilles voyager dans des conditions extrêmes. Il y a aussi des exceptions, par exemple certains pays sont superbes en hiver.

En outre, voyager hors saisons peut coûter moins cher et il y a beaucoup moins de touristes.

Bref, il vaut mieux te renseigner sur le climat et les saisons des pays que tu voudrais visiter. Pour t’aider, le site planificateur de voyage « À Contresens » est l’allié ultime.

Pour chaque région du monde, chaque pays, chaque ville, ce site t’indique grâce à un code couleur les meilleures périodes pour t’y rendre (et bien plus encore).

comment faire le tour du monde Itinéraire

Le début de mon grand voyage sur le planificateur

 

La taille des pays

C’est de la logique pure et simple. Plus un pays est grand, plus il y a de choses à voir. Donc, il est nécessaire d’y rester plus longtemps.

De plus, les distances étant très grandes elles aussi, les temps de trajet s’en trouvent allongés. Pour les pays les plus vastes, une technique consiste à se concentrer uniquement sur une ou plusieurs régions en particulier.

Cela permet de ne pas multiplier les longs trajets et donc de réduire les coûts.

 

La situation politico-Économique

Bon, je vais éviter de parler géopolitique car c’est un sujet que je ne maîtrise pas. Mais tu sais sans doute qu’il y a des pays dans le monde, notamment en Afrique et en Amérique Latine, qui ne sont pas stables politiquement parlant.

Bien entendu, on ne peut pas prévoir un coup d’état ou une révolution, mais par sécurité, il vaut mieux éviter les pays instables.

Pour trouver ce genre d’infos, le site de l’ambassade de France est un bon indicateur.

Tu trouveras aussi une carte des pays à risque ici. Mais n’y prête pas trop attention car sinon tu ne vas pas aller très loin… Cependant, il est vrai que certains pays sont vraiment à éviter.

Par exemple, le Venezuela est magnifique, on peut y voir les tepuys, ce sont des haut-plateaux que l’on trouve seulement là-bas. Mais le pays est dans une crise sans précédent depuis de nombreuses années. Il est vraiment trop dangereux pour les voyageurs isolés.

Je te parle plus longuement de l’aspect sécurité en voyage dans cet article.

 

Les visas

visaUn visa est une autorisation que donne un pays aux voyageurs pour qu’ils puissent entrer et se déplacer librement su

r le territoire. Ils ont tous une durée limitée (généralement 3 mois).

Si certains prennent effet au moment de l’entrée du voyageur dans le pays (au passage de la frontière), d’autres sont effectifs dès leur émission.

Ainsi, il faut construire son itinéraire en conséquence. Car si tu arrives sur un sol étranger avec un visa périmé, impossible de rentrer.

J’ai aussi écrit un article sur le sujet !

 

Affiner / finaliser

Voilà. À présent, tu as les grandes lignes de ton voyage. Tu sais quels continents et quels pays tu vas explorer.

Maintenant il va falloir affiner tout ça. Le travail est à peu de choses près le même. Mais comment faire exactement ? Eh bien c’est certes très long, mais aussi très simple.

  1. Tout d’abord, fais des listes (oui encore) de tout ce que tu veux voir dans chacun des pays et continents ou tu mettras les pieds.
  2. Ensuite, trouve des villes qui te serviront de camps de base pour visiter les points d’intérêts qui se trouvent à proximité.
  3. Enfin il faut relier tout ça intelligemment. Ici aussi, évite les allers-retours et les zigzags.

Lorsque que tu as trouvé un endroit où te poser quelques jours, tu peux bien sûr faire quelques recherches histoire de voir s’il n’y a pas quelque chose d’intéressant à faire à proximité, que tu aurais loupé dans tes premières investigations.

Tu dois choisir un peu au hasard la durée des séjours dans les divers lieux où tu te rendras. Il faut faire « à la louche ». Encore une fois le maître mot est de se laisser le temps.

Moi, je prenais de 3 à 5 jours selon le nombre d’activités et de visites que j’avais envie de faire. Il ne faut pas hésiter à prendre large.

Attention ! Il peut arriver que tu doives passer par un point C pour aller à B. À ce stade de la construction de ton itinéraire, il est important de jeter un œil aux moyens de liaisons entre les villes.

En effet, il est possible qu’il n’y ait pas de liaison directe entre deux villes car elles sont trop éloignées, ou que l’une d’elle est perdue au milieu de nulle part. Tu seras donc obligé de faire un détour ou une étape supplémentaire.

Profites-en pour regarder s’il n’y a pas un truc intéressant à visiter dans le coin. Pour connaître les liaisons entre tes différents points de chute, les guides de voyage, internet ou encore l’application « Rome2Rio » sont tes meilleurs alliés.

comment faire le tour du monde

 

Concrètement ça donne quoi ?

Imaginons que mon itinéraire de base passe par le Pérou (un pays magnifique !) et que j’ai envie de voir le Machu Picchu (la base) en passant par l’Inca trek, de faire un trek au canyon Colca, de voir la Laguna 69 et d’arpenter les dunes de l’Oasis de Huacachina.

Je me renseigne avec tous les outils que j’ai à disposition, et je découvre que les villes qui donnent accès à ces activités sont :

  • Cusco pour le Machu Picchu.
  • Arequipa pour le Canyon Colca.
  • Huaraz pour la Laguna 69.
  • Huacachina.

Je prends alors une carte du Pérou et constate que l’itinéraire le plus logique est :

Huaraz > Huacachina > Cusco > Arequipa.

Maintenant, je vérifie s’il est réellement possible de suivre cet itinéraire avec des liaisons routières. J’exclus l’avion car je ne veux pas trop dépenser.

Je me rends alors compte qu’il n’y a pas de liaison Huaraz > Huacachina. Il faut que je passe par Lima. Eh bien, j’en profiterai pour visiter la capitale.

De plus, pendant mes recherches, j’ai remarqué que depuis Cusco on pouvait faire la randonnée de la montagne arc-en-ciel, dont j’ignorais jusqu’ici l’existence. Génial ! Je veux absolument faire ça, je l’inclus donc dans mon programme.

Comme je veux prendre mon temps, m’acclimater à l’altitude et que le trek du Machu Picchu dure cinq jours, je décide que je resterai au Pérou trois semaines minimum.

Et voilà, le programme de l’itinéraire Péruvien est bouclé. Maintenant il faut faire la même chose avec tous les autres pays.

 

Un guide oui, mais pas une règle absolue

Voilà comment on boucle un itinéraire de tour du monde. Il est maintenant temps de t’avouer que tout ce travail est inutile ! Non je plaisante ; enfin presque.

Disons qu’il est important d’avoir une ligne directrice. En réalité, cet itinéraire que tu as mis tant de temps à construire, tu ne le respecteras pas. Il va largement varier aussi bien en termes de lieux qu’au niveau des temps de séjour.

En effet, il y aura des destinations où tu auras envie de rester plus longtemps parce que tu t’y sentiras bien et d’autres que, au contraire, tu voudras quitter au plus vite.

Il y aura aussi des moments où tu devras changer tes plans pour diverses raisons. Il est fort possible aussi que tu rencontres d’autres voyageurs qui te vanteront les mérites d’une région ou d’un lieu où tu n’avais pas prévu de te rendre. Mais face à leur enthousiasme tu iras y jeter un œil.

Bref c’est comme « le code » dans le film Pirates des Caraïbes, ton itinéraire c’est plus un guide qu’un règlement à suivre absolument.

🌍🌏🌎

Mon expérience

Pour ma part, J’ai organisé mon itinéraire en six mois en bossant dessus tous les soirs et les weekends. Autant te dire qu’à la fin j’en avais assez de faire ce travail. Si bien que je n’avais pas vraiment fait de plans pour les trois derniers pays. Je me suis organisé sur place, au jour le jour.

Tu as sans doute envie de savoir dans quels pays j’ai posé les pieds. Eh bien j’ai fait : Jordanie, Inde, Chine, Nouvelle Zélande, Mexique, Guatemala, Pérou, Bolivie, Chili / Île de Pâques, Argentine et enfin Brésil.

J’ai souvent modifié mon itinéraire en cours de route pour diverses raisons :

  • En Chine j’ai eu du mauvais temps et une annulation de vol, j’ai donc dû changer mes plans.
  • Lors de mon road trip en Nouvelle Zélande une région était inaccessible suite à un tremblement de terre.
  • Au Guatemala, j’ai dû rester un mois au même endroit car ma carte de retrait avait été piratée.
  • En Bolivie, je n’ai pas pu visiter Sucre car des manifestations bloquaient toute la région. À la place je suis allé à Potosi, ville que je n’avais pas prévu de visiter.
  • Au Brésil, je devais rester seulement quatre jours sur Ilha Grande. Mais c’était tellement bien que j’y suis resté quinze jours.

Ce sont juste quelques exemples parmi tant d’autres. Pendant un an, mon tour du monde a été ponctué de ce genre de choses.

Bref, tout ça pour te dire que ce n’est pas trop la peine de se prendre la tête non plus pour essayer d’avoir un plan parfait, car beaucoup de choses ne se dérouleront pas comme prévu.

 

itinéraire comment faire le tour du monde ?

 

Quel budget pour un tour du monde ?

Vaste question… tellement vaste que j’ai écrit un article qui y est dédié. Comme dit plus haut, ton budget tour du monde dépend de ton itinéraire, mais aussi du type de voyage et de ce que tu vas faire pendant celui-ci. Il n’y a pas vraiment de règles, mais en moyenne, voyager un an autour du monde, coûte dix mille euros le voyage par personne.

De ma propre expérience, en Amérique Latine, j’étais entre huit cents et mille euros dépensés par mois. Mais j’ai dépensé beaucoup plus dans les premiers pays que j’ai traversés.

Par exemple en Chine j’ai pris pas mal de vols intérieurs, car le pays est vaste, et en Nouvelle-Zélande ma carte bleue a chauffé tout simplement parce que c’est un pays dans lequel la vie est chère.

Il faut savoir qu’on peut séparer le budget d’un tour du monde en deux parties distinctes :

 

1. La préparation du voyage

Elle comprend tout ce que tu vas dépenser pour organiser et préparer le tour du monde qui t’attend et crois moi ça représente déjà une somme non négligeable…

Voici une petite liste non exhaustive de dépenses obligatoires et d’autres, facultatives :

  • Les visas : Même s’il n’y en a pas besoin dans tous les pays, il est fort possible que tu doives en faire au moins un.
  • Les billets d’avion : Seulement si tu choisis de les acheter avant de partir et pas au fur et à mesure du voyage. Sache que certains pays comme la Chine te demandent un billet aller-retour (ou sortie du territoire) pour accorder un visa tourisme.
  • Les vaccins : Alors là, c’est la case obligatoire. Et fais-moi confiance, les vaccins de voyage coûtent un œil. D’ailleurs, un de mes tout premiers articles parle de ces vaccins, ça se lit >ICI<.
  • L’assurance voyage : Pas obligatoire, mais vivement conseillée. De plus, certains pays la demandent pour accorder leur visa.
  • Un sac à dos : N’hésite pas à mettre le prix, il faut du bon matos pour voyager loin et longtemps.
  • Des vêtements adaptés à ton voyage : On ne traverse pas les Andes en short et en tong…
  • Un nouvel appareil photo : Parce que le tien est vieux et obsolète et que tu veux faire de superbes photos.
  • Une tablette ou un ordinateur : Car c’est bien pratique pour chercher des infos (plus que le portable), tenir un blog et trier/stocker les photos.

 

2. Pendant le voyage

C’est là que passe le plus gros des dépenses. Logique… Sache que tu auras beau calculer au centime près de combien tu auras besoin, tu dépenseras toujours plus que prévu.

Il y aura toujours des imprévus, des galères qui t’obligeront à sortir plus que tu ne le souhaites.

Donc un conseil : Prévoit plus large, je crois qu’il existe une règle de comptable qui dit qu’il faut ajouter 10 % de plus à toute budgétisation de projet…

Si tu veux un truc vraiment sérieux et le plus proche possible de ce que tu vas dépenser, tu dois prendre compte :

  • Les billets d’avion : Si tu les prends au fur et à mesure.
  • Les visas : Oui, car il est possible de demander des visas depuis un pays étranger.
  • Les taxes douanières : Généralement, elles sont comprises dans le prix des billets d’avion. Mais si tu passes des frontières terrestres, tu devras t’en acquitter en direct aux bureaux d’immigration des postes-frontière. Le problème c’est que dans certains pays le prix varie en fonction de la tête du voyageur…
  • L’hébergement : Logique (encore et toujours). Le prix d’un lit en dortoir est plus bas que celui d’une chambre individuelle. T’as vu t’en apprends des trucs sur mes yeux sur le monde !
  • La nourriture : Pense aussi à l’eau ! Certes, une bouteille d’eau ce n’est pas cher, mais dans les pays chauds et tropicaux tu vas en consommer beaucoup. J’ai fait du quatre litres par jour en Jordanie et en Amazonie.
  • Les transports : Le bus, le train, le bateau, la location de voiture, bref tout ce qui te permet de te déplacer. Pour les taxis, il n’y a pas vraiment de tarifs fixes…
  • Les activités : L’entrée des sites touristiques, les tours organisés, les musées, les trucs fun…
  • Les dépenses imprévues : Comme je le disais plus haut, mieux vaut avoir une petite réserve. Pourquoi pas un petit mille euros sur un compte à part à utiliser en cas de coup dur, ou pour se faire plaisir !
  • Les dépenses françaises : C’est tout ce que tu dois payer pour ce qu’il reste de ta vie en France. Les impôts essentiellement.

Voilà, je pense que je n’ai rien oublié.

Il existe des moyens de voyager autour du monde pour pas cher du genre travailler contre hébergement, couchsurfing, auto-stop, etc. Mais je n’en ai testé aucun, alors je n’ai rien de pertinent à dire dessus désolé.

Dernier conseil : Essaie de ne pas avoir un budget trop serré parce que si tu dois compter chaque sou à chaque instant, faire attention à ce que tu dépenses chaque jour, te demander si tu peux te permettre de faire ceci ou cela, tu ne profiteras jamais de cette formidable expérience unique.

Quel budget pour un tour du monde

 

Comment financer un tour du monde ?

Eh bien, les solutions sont nombreuses pour réunir l’argent nécessaire à ton voyage et ça peut aller très vite ! Ah je te précise au cas où : tu n’as pas le droit de faire un tour du monde financé par Pôle Emploi.

 

Avec ce que tu as déjà

Bon, pour commencer si tu as de l’argent qui dort sur un compte, pourquoi ne pas l’utiliser pour ton projet de voyage ? C’est mieux que ce soit toi qui l’utilises pour réaliser quelque chose de grand, plutôt que ce soit ta banque qui s’engraisse avec.

Donc suivant la somme que tu as sur ce compte tu n’as plus qu’à la compléter, ou pas.

 

Économiser pour faire le tour du monde

Economiser pour faire un tour du monde

Si tu pars pratiquement de zéro, avant tout il va falloir te serrer la ceinture. Fini les achats compulsifs pour acheter des trucs qui ne servent à rien.

Ton but est maintenant de réduire les dépenses, il existe de nombreuses solutions pour ça.

Par exemple réduire les loisirs, prendre un forfait de téléphone moins onéreux, acheter moins cher.

Pourquoi ne pas déménager plus près du boulot pour économiser sur le carburant et avoir un loyer plus bas ?

Les solutions pour économiser un peu d’argent chaque mois ne manquent pas, chaque centime compte.

 

Gagner plus d’argent

En plus des économies, tu peux aussi gagner plus d’argent tous les mois, là aussi les solutions sont multiples :

  • Travailler plus : Eh oui ! Il y a les heures sup, ouais, je sais, ce n’est pas gai…
  • Vide tes placards : Vends tout ce que tu n’utilises pas, en plus ça te fera ça de moins à déménager, hop d’une pierre deux coups. Et ne viens pas me dire que tu n’as rien à vendre, je suis certain que tes placards sont pleins de trucs que tu n’utilises pas.
  • Loue ton matériel et ton corps : Pour gagner un peu de sous, tu peux aussi louer ton matériel photo, hifi, ou de bricolage ou même louer tes services sur des sites comme « allo voisins ». Le principe est de rendre un petit service ou de dépanner une personne habitant dans ta ville pour quelques euros.

 

Penser aux grosses rentrées d’argent !

Autre chose à ne pas oublier : Si tu es propriétaire, tu voudras peut-être vendre ton logement avant de partir en tour du monde. Ou encore, tu vendras peut-être ton véhicule, ça te fera une bonne rentrée d’argent.

 

Les dernières démarches avant un tour du monde

Bon là tu y es presque, c’est la dernière ligne droite, le sprint final. C’est dans cette étape qui que commence ta vie de SDF. C’est le moment de quitter ta condition d’esclave au bureau ou à l’usine, et de te séparer de ton logement.

Dis bonjour aux résiliations de contrats d’électricité, d’eau, gaz, box internet et tutti quanti. Question administration, sache qu’il va falloir te domicilier ailleurs en France pendant ton tour du monde (amis, parents…).

Eh oui ! Il te faut une adresse postale en France il va bien falloir que tu paies tes impôts (ô joie…).

De plus, si tu décides de garder ta voiture tu devras avoir une assurance, c’est obligatoire même si tu ne l’utilises pas.

Voici un autre site qui t’aidera grandement à tout organiser, du tout début, jusqu’au départ pour ton tour du monde.

Tout y est expliqué dans les moindres détails. Du début à la fin. Il t’aidera à faire des choix difficiles. C’est le site Tourdumondiste.

 

Fais ton sac !

Bravo ! Tu as mené à bien ton projet. C’est maintenant le moment de commencer à vivre une expérience fantastique qui, sans aucun doute, te changera. Tu vas en vivre des trucs fabuleux et tu vas en voir des choses magnifiques.

Il y en aura tellement que tu ne pourras pas te souvenir de tout.

Bon voyage !

Comment faire le tour du monde

Pour te motiver et t’inspirer, voici ma vidéo YouTube de mon tour du monde en 80 photos. Tu vas en voir des choses magnifiques, ça va te motiver à fond!

Et en voici une autre sur le sujet :


Tu vois finalement, ce n’est pas si compliqué, il suffit de prendre les choses dans l’ordre. Au final, un peu comme un miracle, ton rêve deviendra réalité. Bien entendu, cet article n’est pas parole d’évangile, il est construit essentiellement sur ma propre expérience.

Il y en a d’autres façons de faire et sans doute des meilleures. Mais ça reste une bonne base pour te donner une piste à suivre.


 

panorama acceuil

Abonne toi à ce super blog et gagne le voyage de tes rêves!

Bon ok c'est pas vrai... Mais en t'abonnant tu ne rateras aucun de mes articles et tu pourras ainsi voyager à travers mes écrits. 

Génial, à bientôt pour de superbes aventures!

Pin It on Pinterest