Publicités

Huacachina: Quoi faire au milieu du désert.

Si je te dis « Pérou » tu penses direct montagnes. C’est pas faux, comme le dirait Perceval. Mais au Pérou il y a aussi du désert! Aride, sec et sans végétation. Et oui c’est dingue! On en apprend des trucs en voyageant. Honnêtement moi, je ne le savais même pas. Donc aujourd’hui, je t’emmène en plein désert dans un endroit un peu particulier du Pérou. Allez viens, on est bien!  

C’est dans le bus qui me ramène à Lima après quelques jour à Huaraz  que je me rends compte que le Pérou à une région désertique, pendant des kilomètres ce n’est qu’un paysage aride et poussiéreux qui s’étend à perte de vue sous mes yeux. Je ne l’avais pas remarqué à l’aller car j’avais fait le voyage de nuit. Ce paysage désertique n’est pas sans me rappeler le début de mon voyage en Jordanie – nostalgie -. Après une nuit Lima je prends un bus qui me conduit à la ville d’Ica. Puis une fois arrivé je saute dans un taxi direction  Huacachina à quelques kilomètres de là.

Huacachina se trouve au milieu du désert de la région de Ica, dans une « cuvette » entourée de dunes mais ce n’est pas vraiment une ville. C’est une oasis! Oui oui une oasis, comme dans les films, une réserve d’eau, au milieu du désert, entourée de palmiers.

DSC_0052

DSC_0197Généralement les gens viennent ici pour une journée et repartent le lendemain matin. Moi je reste trois jours manière de profiter du cadre et du soleil et pour le coup j’ai un peu fait péter le budget hôtel, je me suis fait plaisir, j’en ai pris un avec piscine. Bah 61€ pour trois nuits ce n’est pas excessif non plus…

Plusieurs activités sont possible à Huacachina:

  • Arpenter les dunes à pied: C’est plus sportif qu’il n’y parait. Même par temps couvert il fait chaud n’oublies pas ta bouteille d’eau. Le sable se dérobe sous les pieds et ça fait travailler les mollets et les chevilles. Tu peux aussi laisser tes chaussures à l’hôtel, c’est beaucoup plus pratique de marcher pieds nu dans le sable, et ça évitera que tes chaussettes et tes chaussures soient remplies comme un camion-benne à la sortie d’un chantier.

DSC_0046

  • Le sand surf: Le surf des sables, j’ai déjà expérimenté ça en Nouvelle Zélande . Sauf que ici c’est comme le snowboard, tu es debout sur la planche. Mais en fait ce n’est pas pratique du tout! Déjà niveau fixations c’est pas terrible, c’est juste des sangles de velcro qui sont fixes, tu ne peux pas régler l’angle des pieds à ta convenance. Du coup contrôler la planche pendant la descente s’avère très difficile voir impossible. La meilleure technique reste de se coucher à plat ventre sur la planche et là tu t’amuses! Bien sûr pas de remontées mécaniques, une fois en bas il faut te retaper toute la dune à pied: Dix secondes de plaisir, dix minutes de galère! Avant chaque descente il faut farter ta planche avec une bougie que tu frottes dessus, sans ça, ça ne glisse pas. Pense à fermer la bouche, sous peine de manger un sand-wich ( c’est qui le roi du calembour?). Toutefois, saches que quelques loueurs peuvent te fournir de vrais planches avec des vrais fixation et les bottes adaptées, mais c’est beaucoup plus cher.

DSC_0202

  • Le arenero (buggy des sable): Le principe est simple, t’es dans un buggy avec d’autres touristes et le conducteur roule comme un barjot dans les dunes, ça monte ça descend, ça secoue et ça saute, de vrai montagne russes! C’est super rigolo, c’est du bonheur en palette!… Mais c’est aussi une vrai catastrophe écologique, c’est clairement la destruction d’un espace naturel à grand coup d’accélérateur. J’en suis bien conscient… Et pourtant, j’ai moi aussi fait ma virée en buggy. Ben ouais j’avoue, comme dans la chanson de Giedre, j’ai fait mon gros enc*** juste pour kiffer.

Bah en tout cas c’était super, et cette escapade motorisée dans les dunes permet de découvrir de superbes paysages sculptés par la nature, du sable à perte de vue! cerise sur le gâteau: Le sand surf est inclus dans la balade.

DSC_0088

Et en bonus vue sur l’oasis de nuit.

DSC_0099

  • Enfin il est aussi possible de se baigner dans le petit lac et de faire du bateau ou du pédalo. Mais là, j’en vois pas l’intérêt c’est tout petit, en trois coups de rame tu as traversé le truc.

Huacachina c’est super sympa, et le décor dénote carrément avec l’image qu’on se fait du Pérou, l’oasis peut se révéler être une très bonne idée pour faire une pause et recharger ses batteries après plusieurs trek en montagne. Vraiment à mon avis c’est un endroit à ne pas louper.

DSC_0203

Publicités

10 commentaires sur “Huacachina: Quoi faire au milieu du désert.

  1. Ping : Vinicunca: La terre arc en ciel – Mes yeux sur le monde

  2. Ping : Atacama: Les pieds dans le sable, la tête dans les étoiles. – Mes yeux sur le monde

  3. Ping : Visiter le Pérou vaut il le coup? – Mes yeux sur le monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :