C’est l’histoire d’une petite randonnée qui m’en a mis plein les yeux. Pour l’occasion j’ai battu mon record personnel d’altitude. Aujourd’hui j’ai atteint les 5200 mètres pour voir un paysage extraordinaire. En effet, j’ai fait la superbe randonnée du Vinicunca, toutefois avant de lire cet article, vas t’acheter du collyre par ce que ça va te faire mal au yeux tellement c’est beau!

Comment aller au Vinicunca?

J’ai quitté l’oasis de Huacachina direction Cusco, la grande ville la plus proche du Machu Picchu. Mais avant de découvrir la cité de l’Inca, j’ai réservé un tour organisé pour aller voir la montaà±a de colores, The rainbow mountain ou encore la montagne de sept couleurs. Tout ça désigne la même chose: Une montagne colorée du Pérou.

L’excursion me coûte 70 soles (17,5€). Pour ce prix on vient me chercher à  l’hôtel, le petit dej’ et le déjeuner sont compris ainsi que le guide . Il faut ajouter à  ça 10 soles (2,5€) pour l’entrée du site.

Il est quatre heure du matin quand le bus passe me chercher, ouais c’est un peu tôt… Je suis avec un groupe d’une dizaine de personnes. J’espère terminer ma nuit en dormant dans le bus, mais pas de bol, j’hérite de la plus mauvaise place: A l’avant, le siège du milieu entre le chauffeur et le guide. Je n’ai pas d’appui tête et surtout pas de place pour mes jambes, pourtant elles ne sont pas bien grandes.

Après deux heures de route nous faisons une pause à  Ollantaytambo pour prendre le petit déjeuner dans un restaurant, ou plutôt une sorte de cantine destinée aux groupes. Puis c’est reparti pour une heure de route, destination le point de départ de la rando. Maintenant c’est de la piste, musique à  donf, et secousses au programme.J’adore… Pour le sommeil réparateur il faudra attendre.

La randonnée de la rainbow Mountain

Nous arrivons enfin sur place, et déjà  rien que sur le parking le paysage est magnifique. Il y a même un troupeau d’alpaguas, je n’en avais pas encore vu! Bah c’est chose faite maintenant. C’est tout mignon comme une peluche géante, par contre c’est tout crado et pas doux du tout.

ParkingalpagasAllez hop, c’est parti pour avaler environs 1000 mètres de dénivelé en deux heures. Les faibles et les là¢ches montent à  dos de cheval, ce qui est parfaitement idiot car pour la dernière montée, la plus difficile, ils doivent descendre et terminer à  pieds! Je ne comprends pas trop le projet en fait. A part dépenser de l’argent, et casser le dos d’une pauvre bête.

Chevaux VinicuncaEnfin je sais pas, le plus beau dans une rando c’est d’en chier et d’être récompensé par la vue finale, c’est le plaisir (ou pas) de se donner comme un chien pour atteindre un objectif et être fier de ce qui a été accompli. Enfin bref chacun sa vision des choses.

Pour ma part je dois dire que franchement je n’ai pas trop souffert, à  part pour la dernière montée, et encore rien d’exceptionnel. Je suis maintenant bien acclimaté à  l’altitude. En marchant à  mon rythme je me suis rapidement retrouvé en tête du groupe, si bien que j’ai dû faire une pause pour les attendre.

C’est à  ce moment là  que je discute avec Caroline, elle est de mon groupe, elle est Belge, mais elle n’a pas l’accent! Elle s’est donnée six mois pour voyager en Amerique Latine. C’est une bonne marcheuse, du coup nous terminons l’ascension ensemble en faisant un peu connaissance. Le paysage est magnifique et petit à  petit les couleurs commencent à  apparaître.

randonnée VinicuncaRandonnée VinicuncaUne fois arrivé au sommet, il fait froid mais la vue réchauffe les cÅ“urs. Le spectacle est exceptionnel, mère nature a fait des prouesses! Pendant des millénaires des sédiments se sont accumulés pour créer les couleurs du Vinicunca: L’oxyde de fer pour le rouge, l’oxyde de cuivre pour le vert et souffre pour le jaune.

Il n’y a pas vraiment de mots pour décrire le spectacle. C’est juste waouuu!!! ça ne m’étonnerais pas de voir un jour ce paysage servir de décor à  un film d’heroic fantasy, d’ailleurs c’est étonnant que ça n’est pas déjà  été fait. Et puis il n’y a pas que les couleurs, tout le panorama et fantastique.

 

VinicuncaPaysageJe redescends ensuite avec Caroline. Nous croisons notre guide qui est en fait inutile tellement le truc est une autoroute. Il nous dit de retourner au bus sans attendre les autres, ce que nous faisons. Arrivé en bas je suis hyper crevé, le manque de sommeil se fait bien ressentir. Mais bon, impossible de dormir dans le bus. Une fois à  l’hôtel je m’écroule sur le lit tel une loque, il est dix sept heure… Bonne nuit les petits!

 

 


Vas au Pérou, vas à  Cusco, vas voir le Vinicunca. C’est une des plus belles choses que j’ai vu dans ma vie, et je commence en avoir vu pas mal. Et toi tu l’as faite la Rainbow mountain?

Son Goku Vinicunca

 

Pin It on Pinterest