Publicités

Quoi faire à Torotoro? Sur la trace des dinosaures

Parc national de Torotoro

Si tu es fan des films de Myazaki, tu as peut être lu «Totoro». Mais ici ce n’est pas d’animation Japonaise dont il est question mais de dinosaure. En effet le parc national de Torotoro est un des témoins du passage de ces reptiles géants sur notre planète.

Torotoro

Ce village est sans doute  de loin le coin le plus paumé que j’ai exploré depuis le début de mon voyage. Je ne plaisante pas! Il m’a fallu cinq heures de route pour atteindre la destination depuis Cochabamba. Cinq heures pour parcourir 135 petits kilomètres! C’est dingue non!? Bien entendu c’est de la piste et elle change tous les jours car il y a toujours des travaux pour l’améliorer.

Il y a aussi des parties «route», mais ce n’est pas du bitume. Ce ne sont que des gros galets solidarisés entre eux par de la terre. Alors je ne te raconte pas comment ça vibre dans le combi, j’ai l’impression d’avoir la maladie de Parkinson. D’ailleurs je me demande comment le minibus ne tombe pas en morceaux, toutes les vis et les écrous doivent être collés! Il Faut dire aussi qu’une grande majorité des véhicules sont Japonais ou Coréens, alors ça tient la route… Tu ne vois pas beaucoup de Renault Twingo dans le coin, enfin je dis ça , je dis rien…

Torotoro donne l’accès au parc national naturel du même nom. Ici il y a des montagnes et un canyon où l’on peut observer les conséquences du mouvement des plaques tectoniques, les strates sédimentaires mais aussi des fossiles marins et surtout des empreintes de dinosaures. D’ailleurs des dinosaures il y en a aussi dans le village!

Quoi faire à Torotoro?

Voir des fossiles

Le jour de mon arrivée, je fais une petite excursion dans la montagne à la découverte de fossiles. Pour toutes les sorties du village, le guide est obligatoire. J’ai eu le même pendant trois jours et il a bien fait son boulo, c’était une mine d’informations. Le paysage est bien sympathique mais surtout étrange, je suis impressionné par la forme des montagne. On voit vraiment que la terre s’est déplacée vers le haut comme poussée par quelque chose de surpuissant.

Torotoro montagne
Incroyable non?

Plus haut c’est la foire aux fossiles! Toute la roche en est farcie. Il y en a partout essentiellement des coquillages et des coraux. Eh oui, car il y a des milliers d’années, il y avait la mer ici et c’était avant le mouvement des plaques tectoniques qui ont transformés le coin en zone montagneuse.

Se faire des amis

En rentrant à l’hôtel je rencontre dans le dortoir Yanel. Elle me demande si je parle Espagnol et si j’ai réservé un tour pour demain. Le pourquoi de cette question? Eh bien en fait, le prix pour un tour guide inclus est un tarif groupe. Donc plus on est nombreux moins c’est cher. Du coup nous décidons de nous «associer». Bon, nous sommes seulement deux pour le moment mais nous espérons trouver d’autres personnes au bureau des guides le lendemain pour faire descendre le prix.

Yanel est Argentine. Et en lui parlant je me confronte à l’accent Argentin. Ça «chuinte» un peu… Elle transforme les «Y» en «ch». D’ailleurs son prénom elle le prononce Chanel. Quoi qu’il en soit elle me permet de mettre à l’épreuve mon espagnol, surtout qu’elle parle à la vitesse de la lumière (ou plutôt du son pour le coup)!

Bilan: Et bien c’est pas trop mal. Par moment je suis très fier de moi car je la comprends sans y penser, comme si elle me parlait français. Puis la minute d’après elle me balance une tirade qui me paume totalement comme si c’était du Chinois. Bref j’arrive quand même à tenir une conversation même si c’est quelques fois un peu bancal.

Faire de la spéléologie

Le lendemain matin nous nous rendons au bureau des guides et nous nous inscrivons à un tour pour la journée. Dans la même excursion que nous s’inscrit un couple; nous partons donc à quatre pour l’exploration des «arches cathédrales» et de la grotte Umajanlanta. La première partie c’est une petite rando dans la montagne où nous découvrons, entre autre le paysage magnifique, des cavernes créées par l’eau qui se trouvait autrefois ici. C’est sympa mais pas extraordinaire.

 

Il y’a aussi des rochers aux formes sculptées par les éléments sensés représenter des animaux, mais c’est très subjectif… C’est comme les nuages, t’y vois ce que tu veux.

– Regardez c’est un éléphant!

-Aaaahh oui !

-Et là, une grenouille.

-Ah..? heeeuu oui… d’accord si tu veux.

Torotoro iguane
Un iguane

Vient ensuite la visite de la grotte. C’est en fait de la spéléologie, le casque et la lampe frontale sont de la partie. C’est la première fois que j’en fais et je trouve ça juste génial! Dans la pénombre, le silence règne, on se faufile et on rampe dans des petites cavités à la lumière des frontales, je me sens un peu comme un explorateur, c’est l’aventure! Bon pas beaucoup de photos, mais dans le noir c’est compliqué.

Grotte

Suivre la trace des dinosaures

Le lendemain, toujours avec Yanel, deux autres Français et un Israélien, nous partons à la recherche des dinosaures, afin, de leurs empreintes. Avec ou sans l’aide du guide elles ne sont pas vraiment difficiles à trouver. Elles sont disséminées à divers endroits du parc national de Torotoro. Il y a un peu de tout de l’herbivore, du carnivore, du petit, du grand et même du géant! Par certains endroits avec un peu d’imagination on peut voir marcher les bêtes préhistoriques.

Celle-ci est même plus grande que moi!!! l’animal faisait dans les quinze mètres! Genre un T_rex!

 

Empreinte T-rexEnsuite c’est parti pour l’exploration du canyon jusqu’à la cascade de Vergel. Encore une superbe rando! Et on peut se baigner au pied de la cascade mais l’eau est très froide. Seul moi et l’israélien nous risquons à la baignade. Bon, en fait on s’est trempés trente secondes manière de dire qu’on l’a fait.

Canyon de TorotoroCascade de Vergel

 

 


Et voilà pour le parc de Torotoro! J’ai y passé de bons moments, surtout dans la grotte! Il y a encore deux ou trois petites excursions que je n’ai pas faites, toutefois j’ai vu le plus important. De plus c’est un lieu avec très peu de touristes! Attention tout de même car il vaut mieux savoir parler espagnol.


Comment aller à Torotoro?

Le Lonely planet 2017 le soit disant guide100% terrain raconte pratiquement que de la mer** alors prends plutôt ces infos :

Pour aller de Cochabamba à Torotoro tu peux prendre un combi à l’angle de l’avenida Republica et avenida 6 de agosto. Ils partent plusieurs fois par jours (premier vers 6h) dés qu’ils sont plein et tous les jours et pareil pour le retour 30Bs. Attention entre 4 et 7 heures de route! Par contre c’est impossible de s’y rendre à la saison des pluies!

Il te faudra un billet pour entrée dans le parc qui s’achète au bureau des renseignements, à coté du bureau des guides, il est dans la rue principale après le gymnase avec le T-rex. Il est valable quatre jours et coûte 100Bs

Le guide est obligatoire et ils ne parlent que Espagnol. Le prix des excursions est variable: De 100Bs à 700Bs, c’est un tarif de groupe donc plus il y a de monde moins ça coûtera cher. Maximum 6/7 personnes par groupe.

 

Son Goku Torotoro

Publicités

6 commentaires sur “Quoi faire à Torotoro? Sur la trace des dinosaures

  1. Ping : Mini road trip dans les quebradas – Mes yeux sur le monde

    • Je ne dirais pas que c’est indispensable, on peu faire l’impasse. Mais moi j’ai adoré l’endroit, c’est isolé, tranquille et pourtant y’a plein de trucs à faire. Et rien que les montagnes « penchées » valent le détour à mes yeux… Si vous avez du temps allez y faire un tour.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :