Amman! Mission: Fais toi des copains

Me voilà donc en Jordanie. Après une nuit pas terrible dans le bus qui me menait à Paris et une autre nuit à l’aéroport de Amman pas top non plus il est temps de me diriger vers le centre de la capitale du pays 

Bon déjà, pourquoi j’ai « dormi » à l’aéroport comme un clodo? Bah vu que j’arrivais à deux heures du matin, j’ai préféré faire ainsi pour économiser une nuit d’hôtel. Pour ton information, dormir plié en deux, assis, avec la tête sur son sac posé entre les jambes ce n’est pas super confortable. Au niveau sommeil réparateur, sur une échelle de 1 à 5 on est entre -10 et -15, ça dépend de ta taille et ton niveau en matière de contorsion.

Bref, à 6h30 du mat, les yeux qui piquent un peu et les cheveux qui poussent à l’intérieur, je décide qu’il est temps de me rendre en ville. A mes cotés un couple a fait la même chose que moi. Je décide alors de leur demander si il veulent bien partager un taxi avec moi. Ils me répondent qu’ils prennent un bus qui les conduira à une station et de là, ils prendront un taxi. Nous décidons alors de faire comme ça, car ça coûtera moins cher. YOUPIIIIIII  mon premier contact avec d’autres voyageurs! Ils sont Polonais et ne sont pas très loquaces…

Nous prenons donc le bus et, arrivé à la station mes nouveaux amis me disent qu’ils ont changé leur plan… Je vais donc me payer le taxi seul. Le chauffeur est super sympa, très souriant, il discute avec moi, fait des blagues, me montre deux, trois jolis trucs sur la route et me conduit directement à mon auberge. Finalement malgré l’abandon de mes camarades je ne m’en sors pas trop mal 3dj (Dinars Jordaniens, 3,5€) pour le bus et 6dj (7,3€)pour le taxi. Directement en taxi depuis l’aéroport c’est environ 20dj (24,3€).

Me voilà donc à l’auberge de jeunesse à 8h30. Je m’écroule sur le lit tel une loque humaine.

Au réveil je fais la connaissance avec ma camarade de chambre: Elle est chinoise, s’appelle Song yi mei, écoute du Hélène Rolles (oui oui la même que Hélène et les garçon) et joue mal de la guitare sur un instrument désaccordé. Mais elle est très sympa. Après les présentations de bases et quelques discutions nous partons ensemble à l’assaut de la ville pour manger puis faire un peu de sightseeing.

Après nous être un peu paumé dans la ville nous arrivons au Théatre antique romain. Aux abords d’une grande place et adossé à une colline, Il porte bien son nom. J’ai l’impression d’être à Rome! Juge par toi même. Enfin, si tu peux avec les quelques photos qu’il me reste car la plus part sont inexploitables, et oui! Je n’étais pas sur les bons réglages, encore heureux que je m’en sois rendu compte… Une heure plus tard… bien joué le boulet!!

Ensuite direction la citadelle Al-qala’a. Il faut marcher et surtout monter environ trente minutes. Ma compagne de route a du mal à me suivre, il faut dire que je suis un bon marcheur et il fait bien trente cinq degrés. Tout le monde n’est pas crossfiteur! Du coup je ralentis et la motive, en lui disant que nous sommes presque arrivés (évidement c’est faux…) et qu’une fois en haut elle ne le regrettera pas. Et effectivement la destination une fois atteinte, elle ne le regrette pas.  Ici aussi c’est Rome! Avec notamment de splendides vestiges du temple d’Hercule, ceux d’une église byzantine et une mosquée. Mais surtout, une vue splendide sur la ville que la citadelle surplombe. Il y a aussi un petit musée archéologique.

Et cerise sur le gâteau alors que nous somme en haut c’est l’heure de l’appel à la prière du muezzin!! ça résonne dans toute la ville, de tout les cotés, ça à quelque chose de mystique, étrange… J’ai trouvé ça génial! Ça m’a rappelé un film…

De retour à l’auberge, je décide d’organiser mon excursion à la Mer morte pour le lendemain. Il y a deux solutions pour y aller:

  1. Prendre un bus qui part tôt le matin et qui te dépose dans le désert à dix kilomètres de la plage et après tu te débrouilles comme tu peux… Ok super…
  2. Prendre le taxi qui coûte un bras et un œil mais qui est bien plus pratique.

Je choisis donc naturellement le taxi, je préfère éviter de me retrouver paumé en plein désert. Pour réduire les frais, je me lance alors dans le recrutement de camarades de route. Song yi mei est partante ok, nous sommes deux c’est déjà bien. Coïncidence, je croise dans l’auberge le couple de Polonais de l’aéroport! Je leur parle donc du projet, pas de bol ils en reviennent de la mer morte, mais ils me donnent de précieux conseils. Je demande alors au patron de l’auberge de réserver un taxi, c’est un gars super sympa prêt à tout pour t’aider, de plus il a des « connections », du coup les prix sont plus sympas. A ce moment là un autre couple descend, je me jette sur eux comme la misère sur le monde! Et je leur demande si ils sont intéressés par un petit tour à moindre frais. Super! ils sont d’accords pour venir avec nous, nous sommes donc quatre, on s’en sort pour 10dj (12€) chacun! J’ai bien mené ma barque, et tout ça en Anglais s’il te plait! je ne suis pas peu fière de moi!

Voilà une bonne première journée riche en découvertes, rencontres, discutions et débrouillardise! Prochain article: La mer morte. 

 

Publicités

Un commentaire sur “Amman! Mission: Fais toi des copains

  1. Ping : Un plouf dans la mer morte. – Mes yeux sur le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :