Publicités

Le monastère suspendu de Xuankong et les grottes de Yungang

monastere-suspendu-xuankong-2

Voici un titre d’article à rallonge pour te dire que des fois dans la vie, il y a des décisions que tu prends qui t’emmènent à des situations géniales, des moments mémorables qui ne seraient jamais arrivés si tu avais fait d’autres choix. Appelle ça le destin ou le hasard, qu’importe… Mais le voyage est plein de ces petites décisions qui peuvent te faire vivre de supers moments. Lire plus

Publicités

L’armée de terre cuite de Xi’An

xi-an-armee-terre-cuite

Non, avec ce titre je ne suis pas en train de te dire que l’armée de terre est finie, foutue ou HS. Je te parle du fameux site archéologique de la ville de Xi’an en Chine. Un lieu qui renferme des milliers de statues de soldats en terre cuite qui furent jadis enterrées en ordre de bataille. Mais pourquoi autant? Et pourquoi se donner autant de mal à créer des statues pour ensuite les ensevelir? Te demandes tu. Et bien ne t’en fais pas, tu trouveras les réponses à tes questions dans la suite de l’article. Lire plus

La croisière s’amuse sur le Yangtze

D’après ce que j’ai vu sur une publicité, les gorges du Yangtze c’est dans le top 4 des spots à voir en Chine. Et le meilleur moyen de l’aborder, c’est une croisière de quatre jours et trois nuits sur le fleuve. Comme je suis un mec trop sympa, j’ai donné de ma personne et j’ai testé le truc pour toi, je te livre ici un mes fabuleux article dont j’ai le secret… Lire plus

Comment ça s’passe?

Voilà maintenant plus d’un mois que je suis parti, tu lis sans doute mes articles, donc tu es au courant de mes vadrouilles et visites. Mais pour le reste, comment ça se passe? Comment s’organise ma vie quotidienne de nomade? Est ce que je me sens bien? Est ce que je me sens seul? Et bien si ça t’intéresse je vais tenter de répondre aux questions que tu pourrais te poser. Lire plus

Hong Kong: La plus Américaine des villes Chinoises.

hong-kong-vue-3

De passage à Hong Kong pour faire un « refresh » de mon visa Chinois je dois avouer que cette ville m’a vraiment surpris. Hong kong est étonnante, elle dénote vraiment avec les autres villes Chinoises. Lire plus

Visite de la cascade de Detian

 Nichées au cœur des pics karstiques, la cascade de Detian se trouve à l’extrémité de la province du Guangxi à la frontière du Vietnam. La cascade de Detian c’est 200m de large, 40m de haut et 10 heures de bus… Lire plus

Cancelled: L’aventure humaine.

De retour à Zhangjiajie pour prendre l’avion direction Chongquing pour ensuite aller à Guilin. Me voilà en train d’attendre mon vol…

Cela fait un petit moment que j’attends, comme d’habitude je suis arrivé tôt à l’aéroport. J’ai toujours peur qu’il y ai un problème avec ma réservation… Je décide de m’offrir une petite boisson sucrée du distributeur le plus proche pour étancher ma soif (whoua!! quelle audace). Je commence à mettre un billet, mais zut, je n’ai pas assez d’argent pour compléter ou du moins pas assez de monnaie. Un homme qui me voit un peu galérer vient me conseiller. Ben oui c’est gentil monsieur mais regarde, la machine elle ne prend pas les billets de cinquante! Du coup le mec super sympa, décide de me faire la monnaie… Mais il n’a pas assez. Alors il va voir au guichet avec mon billet, mais eux non plus ils n’en n’ont pas. Il me conseille d’aller à la boutique de souvenir pour faire de la monnaie, en attendant il me garde mon sac. Alors tout ça, ça se passe à base de gestes et de signes car niveau langue on ne se comprend pas… Bref, je vais donc faire la monnaie de mon billet pendant qu’il veille sur mon sac. Grâce à lui j’ai pu avoir ma petite boisson. Merci Monsieur!

C’est bientôt l’heure de mon vol et je vois que d’autres ont été reportés voir même annulés. Arrive l’heure de mon embarquement, mais il ne se passe rien et de plus en plus de vols sont annulés. Tu l’as bien compris… arrive le moment fatidique, LE fameux mot que l’on redoute à l’aéroport apparaît sur la ligne de mon vol « CANCELLED » (annulé). C’est le drame! Je pleure à chaudes larmes à l’intérieur de moi, comme un gosse à qui on aurait confisqué son jouet préféré, mais à l’extérieur, je fais face…

En effet dehors c’est la tempête, aucun avion ne peut décoller. Je ne te raconte pas la panique! C’est la première fois que ça m’arrive, il est minuit et demi et je suis complètement paumé. Concrètement, je dois faire quoi? Bah j’en sais rien… Je vais donc à la pêche aux infos au comptoir d’embarquement. Bien sûr, tous les autres passagers ont eu la même idée, et la préposée à l’embarquement se fait assaillir de tous les cotés! C’est elle qui a été désignée pour absorber le mécontentement et les interrogations des passagers. J’ai l’impression de voir une condamnée sur l’échafaud la corde autour du cou, je sens le remake de Jeanne d’Arc sur le bûché… La pauvre, elle est débordée et visiblement énervée de répéter la même chose, moi je suis là, hagard dans foule, et je ne comprends rien de ce qui se dit. Je suis entouré d’une horde de Chinois en colère, ça gueule de tous les cotés et je suis le seul occidental. Désespéré je me tourne vers une jeune Chinoise:

« Do you speak English? »

ben non… Je vais donc vers la responsable de l’enregistrement et je lui montre mon billet.

« Cancelled! » Me répond-elle

Ben oui merci mais je fais quoi? Elle s’en va et c’est un homme qui prend sa place au comptoir. Je suis désemparé… Mais la dame revient vers moi, elle était partie m’écrire un petit texte sur son traducteur!

 » Le vol est annulé à cause du mauvais temps, nous cherchons un hôtel pour cette nuit nous vous tenons au courant »

OUF! je retrouve foi en l’humanité et je suis un peu rassuré, mais comment se passe la suite? Et mon bagage en soute? Il part quand le vol de remplacement? Bon, tant pis… Je n’ai plus qu’à tourner les talons et attendre de voir ce qu’il se passe, je sens bien que ça va être la galère… Je me retourne et là; je le vois. Il apparaît miraculeusement dans la lumière des néons, est ce un dieu? Est ce un ange? Un super héro? non, c’est le messie! Un occidental comme moi! Je ne suis pas seul! Hourra!

Moi: « OOOH you… You speak English no? »

Lui: « Yes, my friend »

Sur ce, on se serre la main, on est à la limite de se tomber dans les bras tellement on se sent moins seuls dans cette galère. Il me demande si j’ai des infos, je lui dis le peu que je sais. Sa copine arrive, et bonne surprise, elle parle Chinois! Je suis sauvé. Mais pour le moment ça ne nous aide pas beaucoup car la compagnie du vol ne communique pas. Vu que nous sommes dans la même galère ils me proposent de rester avec eux pour m’aider. Bien sûr que j’accepte! J’en ai bien besoin!

Il est Espagnol et il s’appelle… Jésus. Non mais je suis sérieux! Son prénom c’est Jésus! Si ça, ce n’est pas un putain de signe! Sa copine c’est Johanna et elle est Chinoise. Ils voyagent en Chine avec les parents de Jésus, Espagnols eux aussi. Nous formons donc un petit groupe de cinq personnes, ils sont tous très sympathiques et Jésus a énormément d’humour. Je me sens beaucoup moins seul et plus fort face à l’adversité à présent. Et cerise sur le gâteau je peux parler un peu Espagnol. Mais ça s’avère compliqué car ça fait un moment maintenant que je parle Anglais, donc quand je veux dire quelque chose en Espagnol se sont des mots Anglais qui sortent. Je parle « l’Espanglais ».

Au bout de deux heures il ne reste que les passagers de notre vol dans le terminal. Au comptoir ça commence continu à gueuler, on a froid, on est fatigués… Ça balance aussi des vannes en Chinois, tout le monde se marre et Johanna fait office de traductrice. Au bout d’un moment l’aéroport éteint la climatisation et apporte des couvertures… Cinq pour cent cinquante personnes… Bravo les mec, il n’y a pas mieux pour provoquer une émeute, il aurait mieux valu ne rien faire du tout… Moi et ma petite team à la peau blanche nous commençons à nous dire que nous allons dormir ici. Mais finalement la compagnie nous a trouvé un hôtel! Enfin, Il est trois heure du matin…

Nous partons donc en bus pour l’hôtel. Je m’attends à un genre de formule 1 ou pire un gymnase avec des matelas au sol. Mais non, c’est dans un cinq étoiles que nous dormirons cette nuit! Chacun sa chambre ou plutôt sa suite, quel luxe! Enfin… Hotel de luxe il faut le dire vite, il y a du laisser aller au niveau de la salle de bain, les joints sont un peu crados et le gel douche dans la salle de bain c’est un deux en un. Il fait corps et cheveux, cette honte! Même pas fichu d’avoir deux produits différents. Tu vas voir que je vais les soigner sur trip advisor… Et en parlant de la salle de bain, figure toi qu’il y a même un téléphone à coté des toilettes: « Allo, la réception? Ayéééé j’ai fini, vous pouvez venir m’essuyer ». En plus de la chambre nous aurons aussi le petit déjeuner et le déjeuner offert. Un déjeuner énorme! Sur plateau tournant avec plein de choses différentes à manger.

Pendant le repas, Jésus me tient au courant des dernières infos notre vol est à 16h.

Les bus nous conduisent ensuite à l’aéroport et Juste avant de passer la sécurité pour le hall d’embarquement, je me rends compte que j’ai oublié mon chapeau à l’hôtel! Mon super chapeau qui doit faire le tour du monde avec moi, mon porte bonheur… Il est trop tard pour que je puisse aller à l’hôtel le récupérer et revenir. J’essaie de me convaincre que ce n’est pas grave, que ce n’est qu’un chapeau mais la pilule ne passe pas… Et ça Johanna et Jésus le voient bien. Alors Johanna dégaine son portable, trouve le numéro sur internet et appelle l’hôtel pour leur demander d’aller voir dans ma chambre si ils le trouvent. Quelques minutes plus tard l’hôtel la rappelle, ils l’ont trouvé. De son plus beau Chinois, Johanna leur demande de mandater quelqu’un pour qu’il me le rapporte à l’aéroport, et ils acceptent! Et oui les hôtels de luxe ont des services que les autres n’ont pas! Nous allons tous les trois attendre dehors l’arrivée du chauffeur. Johanna rappelle l’hôtel, c’est bon il est parti il y a cinq minutes, il l’appellera quand il arrivera. Vingt minutes plus tard, voilà mon couvre chef fétiche qui arrive sur le siège passager d’une berline de luxe conduite par un chauffeur de Maître! Je dois régler quand même la course 60 Yuan (7,5€), mais je suis si heureux de le récupérer que j’en donne 100 au chauffeur et de bon cœur! Je suis tellement content que j’affiche un sourire débile pendant une heure!

Finalement arrivés à notre destination, nous nous disons au revoir après avoir récupéré nos bagages. Je donne à Johanna et Jésus deux de mes petites tour Eiffel porte clef en cadeaux pour les remercier de leurs aide. Sans eux ça ne se serait sans doute pas aussi bien déroulé. Je n’oublierai jamais ce qu’a fait Johanna ce jour là. Elle n’était pas obligée de faire ça pour moi, et pourtant elle s’est démenée, elle a tout mis en oeuvre pour m’aider. C’est un geste gratuit et désintéressé, Juste de la gentillesse pure. Et Jésus n’est pas en reste il m’a bien aidé aussi. J’ai rencontré deux personnes formidables ce jour là, de vrai belles personnes, je ne les oublierai sans doute jamais. Et je pense que eux aussi ils se rappelleront de ce gars et son chapeau qui parcourt le monde.

Aujourd’hui, alors que j’écris cet article, il m’est arrivé deux autres trucs sympas. Alors que je me dirigeais vers la gare routière, un jeune m’a demandé si je voulais monter sur son scooter pour m’y conduire (il parlait Anglais) « c’est gratuit » me dit il. Comme ça juste pour le fun. Bah si c’est gratuit allons y!

Arrivé à la gare routier, je cherche le guichet pour acheter un ticket pour demain. Un vieux vient me parler, lui aussi parle anglais! Il me demande ce que je veux, je lui explique… Il m’aidera alors à acheter mon ticket en faisant la traduction car la guichetière ne parle pas Anglais. Juste génial! Merci pépé! Sans lui la situation aurait été plus compliquée, je m’en serais sorti seul, mais c’est tellement plus simple comme ça!

Voilà… c’est ça le voyage, c’est une aventure humaine. Tu rencontres des gens formidables et des situations qui peuvent être compliquées au départ se transforment en magnifiques expériences qui t’enrichissent et dont tu te rappelleras toute ta vie. Tu veux vivre ce genre de trucs? Alors éteints ta télé et prends toi un billet d’avion!

Chat c’est bon!

Tu sais, moi, j’aime beaucoup les chats. Dès que j’en vois un je ne peux pas m’empêcher d’aller vers lui pour le caresser. Bon, en règle générale il se casse aussi sec, et oui c’est ça un chat, de toi, il s’en fout, sauf si tu lui donnes à manger.

Quand j’étais à Shanghai il y en a un qui s’est laissé approcher. Comme j’étais seul je lui ai tapé un peu la causette…

« Alors Mimi, comment ça va? Ils t’ont pas encore bouffé? Alors fuis pauvre fou, en plus t’es à coté d’un restaurant! » 

Et oui les clichés, on s’en détache jamais… Bah faut bien rigoler un peu.

Dans le même esprit, hier à Fenghuang je vois un chaton, je vais vers lui et il commence à jouer avec moi à la bagarre, comme tous les chatons quoi. Un enfant voit ça, donc il vient aussi jouer avec le chat, mais sa mère l’engueule pour qu’il arrête. Genre « Arrête!! On ne joue pas avec la nourriture! ». Ça m’a fait rire tout seul…

Sinon, trêve de bêtises. Connais tu les « cats café »? C’est un concept qui vient du Japon et il y en avait un juste à coté de mon auberge à Fenghuang. En fait ce sont des cafés avec des chats à l’intérieur. Du coup pendant que tu te détends à siroter ton cappuccino vanille, tu peux caresser des chats, jouer avec ou juste les regarder vivre leurs 9 vies (ce qui revient les regarder dormir). Caresser un chat il parait que c’est déstressant… Enfin, encore faut il pouvoir l’approcher le félin… Par ce que le chat, déjà qu’en général il se fiche de toi, mais alors là c’est pire! Il te snobe comme c’est pas permis, il passe son temps à te tourner le dos et à te montrer son anus (youpi). Ben oui, il le sait bien que tu viens là pour lui. Alors tu penses bien que MONSIEUR ne va pas s’abaisser à se laisser papouiller. Alors c’est sympa comme concept, mais tu as l’impression d’avoir balancer ton argent dans la gamelle du chat. Par ce que bien entendu les consommations sont plus chères!

Voilà, c’était juste un petit billet rigolo (ou pas), par ce que là j’attends un avion et je m’ennuis un peu.

Les chats je les aime, mais pas dans mon assiette.

 

 

Fenghuang: La petite ville au bord de l’eau

 Que veut dire « fenghuang »?  Et bien en Chinois ça signifie phœnix mais dans cet article, la ville dont je vais te parler n’a rien avoir avec le feu. C’est même tout le contraire. La ville servait autrefois de frontière et elle est bâtie autour du fleuve Tuojang. Lire plus

Le parc national de Zhangjiajie et le mont Tianmen

zhangjiajie-national-parc

Les Chinois disent volontiers que James Cameron se serait inspiré du parc national de Zhangjiajie pour créer le décor des montagnes flottantes du film Avatar. Mais cette affirmation n’a jamais était confirmée par le réalisateur. Tu veux mon avis? Ben ouais, je pense que le mec a carrément tout pompé.  Lire plus

%d blogueurs aiment cette page :