Un tour du monde est une expérience incroyable à vivre. Mais comme dans toutes choses de la vie, ce grand voyage à aussi ses mauvais côtés. Quels sont-ils ? Quelles choses peuvent vraiment entacher cette grande aventure ?

Un tour du monde oui, des vacances non !

Tu pense peut-être faire un tour du monde ? Eh bien c’est une excellente idée ! Cela sera sans aucun doute la plus grande expérience de ta vie. Tu tireras une certaine fierté de cette réalisation et tu auras bien raison. Car même s’il y a de plus en plus de « Tourdumondistes », finalement il n’y a que bien peu de personnes qui osent sauter le pas. Mais toi tu l’auras fait !

Mais tu sais, un tour du monde ce n’est pas que du bonheur et du 100% « ma vie est géniale ». Contrairement à ce que pense les gens qui ne voyagent pas, ou très peu ; et qui ne voient que les bons côtés du voyage au long cours, un tour du monde ce n’est pas des vacances et c’est fatiguant ! Un tour du monde, c’est changer d’endroit tous les deux ou trois jours. C’est passer des journées entières à marcher. C’est aussi passer de longues soirées à planifier les prochains jours du voyage : quoi voir, quoi faire, où dormir. C’est faire des longs trajets en bus de plus de 10 heures, bien souvent de nuit sans vraiment pouvoir bien dormir.

Les mauvais côtés d’un tour du monde

Les sollicitations permanentes

Un tour du monde, c’est aussi se faire harceler sans cesse dans la rue par des taxis, des rabatteurs et des arnaqueurs. Cette grande aventure, elle consiste aussi chercher ton auberge sous la pluie, ou par une chaleur tropicale humide et étouffante, avec ce put*** de sac sur le dos qui te fait transpirer comme un goret.

Le sacs à dos, ce fardeau

Tiens, d’ailleurs parlons-en du sac à dos. Certains matins, il te paraîtra léger comme une plume. D’autres fois, il sera un vrai fardeau pesant des tonnes sans rien avoir ajouté dedans. Il te gênera dans les transports en commun, tu te cogneras partout. Des fois il restera accroché quelque part, il te fera peut-être même tomber. Tu piqueras des vraies crises de nerfs. C’est bien là un des mauvais côté d’un tour du monde que tu seras obligé de subir. Mais il peut être atténué en remplissant correctement son sac à dos.

Pas de place pour la coquetterie

Tu porteras pratiquement tout le temps les mêmes vêtements. Parfois, tu n’auras pas l’occasion de te laver ou même de changer de sous-vêtement. Il y a aussi des jours où tu te sentiras, à raison, tout simplement dégueulasse. Entre la transpiration, la poussière des rues, les gaz d’échappement et la boue ; tu seras sale, avec les cheveux gras, la peau qui collante et qui suintante. Il m’est arrivé d’avoir honte de mon aspect, en trouvant enfin mon auberge, après une heure de marche sous le soleil et dans les rues de terre battue.

La vie quotidienne pas si magique que ça

Pendant ce grand voyage, il y a aussi quelques aspects de la vie quotidienne qui subsistent. Tu devras faire les courses, préparer à manger, puis faire un peu de vaisselle. Eh oui, tu ne vas quand même pas manger tous les jours au restau, si ? Et puis, il faudra faire la lessive de temps en temps. Ça ne te paraît rien ? Tu te dis que faire quelques courses c’est vite fait. Oui, sauf que là, tu seras dans une ville inconnue, dont tu ne comprendras peut-être pas la langue, ce n’est pas si évident en réalité. Je me souviens d’avoir passé deux semaines et cinq magasins différents pour pouvoir enfin trouver des cotons de tige en Chine.

Repos obligatoire

En fait, tout cela est tellement crevant, que bien souvent tu auras envie de ne rien faire. Tu seras obligé de t’aménager des journées « off » pour te reposer. Des journées sans déplacements ni visites touristiques. Juste du temps passé à ne rien glander dans ta chambre d’hôtel, histoire de te poser un peu.

la solitude. Le plus gros mauvais côté d’un tour du monde

Tu traverseras aussi des moments difficiles. Tu auras ta part de petits soucis, jusqu’aux grosses galères, tu passeras quelque fois des sales quart d’heures. Certaines journées ne se dérouleront absolument pas comme prévu. Tu pourras aussi être déçu par des visites touristiques sur lesquelles tu comptais beaucoup.

D’autre fois, tu te sentiras triste, seul, abandonné, tu auras le mal du pays, tu subiras le choc culturel. Tu en auras assez du manque de confort. La pensée : « qu’est-ce que je fous là » te passera quelque fois par la tête. Tes proches pourront te manquer, heureusement à notre époque il est facile de communiquer grâce à internet. Car Internet rapproche les gens qui sont loin, mais éloigne aussi ceux qui sont proches (je te laisse méditer sur ça).

Il est aussi probable que les choses que tu avais l’habitude de faire avant le voyage te manquent. En effet, un tour du monde c’est aussi mettre de côté les hobbies et les passions.

Enfin, il est possible qu’à un moment ou à un autre, un sentiment de lassitude t’envahisse. Tu seras un peu blasé de tout ce que tu verras. Tu ne pourras pas t’empêcher de comparer avec ce que tu auras déjà vu : « ah les plages étaient mieux en Thaïlande » ou « bof, j’ai déjà vu ça en Bolivie ». Pour éviter ça, il faut que ton itinéraire soit varié, qu’il y ait un peu toutes sortes de paysages, différentes activités et toutes sortes de cultures.

la solitude en tour du monde


Bref, tu l’as bien compris, un tour du monde ce n’est pas de tout repos. J’espère toutefois ne pas t’avoir fait peur. Ne t’inquiète pas un tour du monde ça reste génial et extraordinaire ! Mais il fallait aussi parler des mauvais côtés.

Mauvais cotés d'un tour du monde

panorama acceuil

Abonne toi à ce super blog et gagne le voyage de tes rêves!

Bon ok c'est pas vrai... Mais en t'abonnant tu ne rateras aucun de mes articles et tu pourras ainsi voyager à travers mes écrits. 

Génial, à bientôt pour de superbes aventures!

Pin It on Pinterest