Les chutes d’Iguazú: De l’eau et des arcs-en-ciel à gogo.

Je termine en beauté mon passage en Argentine en allant voir les extraordinaires chutes d’Iguazú. Une merveille de la nature qui ne peut laisser personne de marbre. Aujourd’hui: Cascades, arcs-en-ciel, verdure et animaux sont au programme des photos…

Bien, pour commencer un peu géographie, manière de localiser les chutes et de te donner quelques infos culturelles pour t’endormir moins bête ce soir. Bon, comme je n’ai jamais aimé la géo et que je n’ai pas trop envie de m’embêter, je me contente de te copier/coller un paragraphe Wikipédia… et en plus je n’ai même pas honte!

« Il ne s’agit pas à proprement parler d’une chute, mais d’un ensemble de 275 cascades formant un front de 3,0 kilomètres environ. La plus haute d’entre elles atteint les 80 m de hauteur. On l’appelle la Garganta del Diablo en espagnol ou Garganta do Diabo en portugais (« gorge du Diable »). L’ensemble des cascades déverse jusqu’à six millions de litres d’eau (soit six mille tonnes) par seconde. Ces chutes interrompent le cours de la rivière Iguaçu, affluent du Paraná, entre l’État brésilien du Paraná et la province argentine de Misiones. Elles comptent parmi les plus impressionnantes au monde, dans une géographie en favorisant la création… »

En lisant ce petit paragraphe tu as sans doute compris que les chutes sont visible depuis l’Argentine mais aussi le Brésil. Vu que je dois aussi visiter le Brésil, je profiterai de l’occasion pour voir l’autre coté. Donc cet article sera à cheval sur ces deux pays… Au moment ou je commence à écrire ces lignes je suis encore en Argentine mais je passe la frontière demain. Mais bon, toi, tout ça tu t’en fous, car au moment ou tu lis ceci, j’ai fait les deux cotés et j’ai groupé les deux dans le même article. Bref, allons y.

Coté Argentin.

J’ai pris le bus et me voici à l’entrée du parc d’Iguazú. Il est dix heure du matin et je me rends très vite compte que l’endroit est en fait un nid à touristes! Je n’ai même pas pensé à ce « problème » car ça fait très longtemps que je n’ai pas visité un lieu aussi touristique. Du coup ce matin, je n’ai pas penser à appliquer la règle de base pour fuir les hordes de « perchistes selfistes » et les mannequins amateurs qui est de partir tôt! Bah tant pis pour moi, mais j’ai quant même de la chance car ce n’est pas la pleine saisons donc en toute honnêteté il n’y a pas tant de monde que ça… Mais derrière les jolies photos qui parsèment cet article se cache en fait beaucoup de patience, de crises de nerfs, de « mais casse toi put***, t’es dans le champ », et d’habileté pour me créer un passage à travers la foule. Mais bon, ça fait partie du jeu.

A l’entrée, il y a une petit expo gratuite qui renseigne sur la faune et la flore du parc et de la forêt tropicale. Enfin, la chance de croiser un puma ou un jaguar sont pratiquement inexistantes. Au passage, ça n’a rien avoir, mais ici bien que ce soit l’hivers il fait chaud, entre 25 et 30 degrés.

DSC_0002

Je me dirige vers le sentier supérieur du parc lorsque… Surprise! Des coatis! Ces petits mammifères de la taille d’un raton-laveur pullulent dans le parc, si bien qu’une fois passées la joie et la surprise de la première rencontre, les promeneurs sont vite blasés et même un peu agacés de voir les petites bêtes. On les croisent partout; mais ces piques assiettes sont surtout présents autour des restaurants du parc. Car les petites bestioles n’ont pas peur de l’homme pour un sous et sont espiègles, voleuses et intelligentes. Alors que je me mets accroupi pour prendre des photos, un de ces petits voleurs ouvre la fermeture de mon sac à dos pour m’en voler le contenu! Un petit « hep! pshiiiitttt » comme pour écarter un chat lui fera prendre un peu de distance. Ils sont tellement proches qu’il me serait possible de les caresser, mais je me l’interdit, car il ne faut pas toucher un animal sauvage. De plus, dans le parc, des photos de touristes imprudents qui ont été blessés par la bête sont affichées. Car bien que très mignons les coatis sont équipés de griffes et de dents acérées.

DSC_0032

Après quelques minutes de marches j’aperçois pour la première fois les magnifiques chutes.

DSC_0051

Mais ce n’est que le début. Le parc est bien aménagé pour les touristes avides de visions idylliques: Il y a deux sentiers qui font le tour des cascades: Le supérieur pour les voir d’en haut et l’inférieur pour les voir d’en bas. Chacun ont des spots de points de vue pour observer et admirer les chutes sous tous les angles.

DSC_0404

Mais le plus magique, le fin du fin, le truc qui te met des étoiles dans les yeux, c’est quand le soleil brille haut dans le ciel. A ce moment là, la lumière traverse les millions de gouttes d’eau en suspension dans l’air et apparaissent alors des arcs-en-ciel. c’est une vision incroyable, il ne manque plus que des licornes!

DSC_0469

Il y a aussi quelques belles cascades isolées dans la forêt.

DSC_0271

DSC_0177

Et il y a aussi des oiseaux colorés super beaux!

DSC_0267

DSC_0417

Je me dirige ensuite vers le clou du spectacle, « la gorge du diable ». c’est de l’autre coté du parc. Il est possible d’y aller en train, c’est gratuit, mais je préfère y aller à pied, je prendrai le train pour le retour. Le chemin est le long de la voie ferrée et le coin est gavé de papillons!

plus loin le chemin continu sur une longue passerelle qui traverse le fleuve, dans l’eau, je peux voir des poissons énormes!

Et finalement j’arrive à la fameuse gorge. Le premier mot qui me vient en tête c’est « puissance ». Le débit est tout simplement incroyable! Je n’ai jamais vu un truc pareil! Bah j’ai bien fait les cascade de Detian en Chine mais ça n’a rien avoir avec ce que j’ai sous les yeux. Ça dégage tellement de force! Je place cette chute en première position des choses les plus impressionnante que j’ai vu. Sans dec’ c’est un truc de dingue! Pourtant ce n’est que de la flotte qui tombe dans un trou… Mais c’est tellement énorme! Et puis c’est beau en plus, le panorama est génial. Et comme les photo ne sont pas trop parlante, je te pose ici une petite vidéo.

DSC_0315
ça commence comme ça et puis…

 

DSC_0319
…biiiim. Avec l’arc-en-ciel qui va bien en prime.

Sur le retour je croise le chemin de petits singes. Attention! Ils sont encore plus voleurs que les coatis. L’un d’eux a essayé de me piquer la barre de chocolat que j’avais planqué dans ma poche lorsque je l’ai vu arrivé avec son regard qui en disait long sur ses intentions.

DSC_0409

DSC_0408

Le lendemain je suis allé faire un tour au Biocentro iguazú, c’est un petit centre de préservation et de découverte de la faune et la flore locale. Ça se passe sous la forme d’une petite visite guidé d’une heure ou tu peux voir des reptiles des papillons et des colibris. C’est vraiment intéressant. Si tu as du temps devant toi c’est une bonne petite sortie. Et puis le passage dans le jardin des papillons et la volière des colibris sont des moments magiques et même féeriques!

DSC_0016

DSC_0012

coté Brésilien

Boum! j’ai passé la frontière et me voici maintenant à Foz do Iguaçu au Brésil. Ce coup ci le changement de pays me surprend un peu plus. En effet après six mois à entendre et parler Espagnol, me voici désormais dans un pays qui parle le Portugais et bien que les deux langues soient très proches, niveau compréhension ce n’est plus vraiment le top, c’est vraiment déroutant. En plus je n’arrive pas à retenir le simple vocabulaire de base genre bonjour, merci, au revoir… Du coup je continue à m’exprimer en Espagnol et pour le moment ça passe. Bref, en route pour les chutes.

De ce coté la visite est bien plus courte, il y a moins de sentiers à parcourir et le plus gros du chemin se fait avec un bus navette. Quoi qu’il en soit, même si il y a moins de choses à voir, la vue est impressionnante et le spectacle incroyable. En fait je suis du coté opposé de la partie Argentine, qui est en face, les chutes sont plus éloignées et j’ai donc une vision plus large avec la forêt en arrière plan.

DSC_0019

DSC_0038

Le coté Brésilien a aussi les plus beaux arcs-en-ciel de Iguazú! Profites de ces photos qui ont été une vrai galère à prendre! Car il y a énormément d’embruns et mon objectif était rapidement rempli de gouttelette, j’ai passé la plupart du temps à l’essuyer. Le parc vend d’ailleurs à cet endroit des ponchos de plastique pour se protéger de l’eau… Bah; moi je préfère être mouillé, c’est tellement plus rigolo!

DSC_0102

DSC_0131

Bon, normalement après avoir vu toutes ces photos tu dois te dire « ça doit être génial ». Ben ouais! les chutes d’Iguazú / Iguaçu c’est un endroit extraordinaire dans le monde. C’est une des plus incroyable chose que j’ai vu de mon voyage, et de ma vie. Et il faut faire les deux cotés! Raaaaah, Je te vois venir avec ta question là: « Mais Patoche, si je ne dois faire qu’un seul coté, lequel choisir? » Bah, je te répondrai que dans ce cas… N’en fais aucun! Ben oui, par ce que il y aura toujours un(e) enfoiré(e) pour te dire que le coté que tu n’as pas fait, c’était le plus beau et que tu as raté le meilleur. Un peu comme les personnes qui me disent:

« Quoi, tu fais pas l’Afrique (ou autre continent / pays au choix)!? Haaaa pourquoi? C’est bête c’est trop beau l’Afrique, tu rates un truc ».

« Ben ouais Machin, je sais bien mais dans la vie, il faut faire des choix, et puis toi t’as bien fais le Chili sans passer par l’île de Pâques alors que c’est extra. Donc j’ai juste envie de te dire: Tais toi et Ferme la à tout jamais ».

Bref je m’emballe et je pars dans mes délires… Tout ça pour te dire qu’il n’y a pas de réponse à cette question, les deux cotés sont superbes.

Publicités

6 commentaires sur “Les chutes d’Iguazú: De l’eau et des arcs-en-ciel à gogo.

    • Ah Juliette ! Ça me fait plaisir de lire ce commentaire, bien longtemps que tu n’en avais pas écrit !
      Eh bien merci, je fais toujours de mon mieux pour prendre les meilleurs clichés et écrire des articles sympas à lire.
      Je pense que le Brésil nous réserve de belles surprises…
      A bientôt.

      Aimé par 1 personne

  1. 🙂
    oui , vas où tu veux dans tes voyages et dans ta vie , écoute tes instincts, tes envies , tes passions , ta vie n’est qu’à toi , va où le doux vent te porte …
    je te lisais toujours même si je ne commentais pas et un gros chagrin me bloquait …
    Belle continuation et vive ta magnifique aventure !!!
    Je l’envie 😀

    J'aime

  2. Ping : Ilha Grande: C’est les vacances!!! – Mes yeux sur le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :