La grosse galère!

Le voyage ce n’est pas que du rêve, de la découverte et de l’émerveillement. Le voyage c’est aussi des petits pépins, des contretemps, des événements fâcheux, des ennuis, des galères. Bref des tuiles. Mais ce qui m’arrive en ce moment ce n’est pas une tuile; c’est carrément la toiture entière que je me mange en pleine tronche un jour de grand vent! 

Bah alors? Kes ki s’passe? me demandes tu dans un Français approximatif. Et bien figure toi que je ne peux plus utiliser ma carte de retrait! Là si tu es du sud-ouest (ou pas) un « Oh putain! » a du sortir de ta bouche, j’te le fait pas dire… De l’argent, j’en ai mais je ne peux ni retirer, ni payer. Donc, j’y suis dedans jusqu’au coup et ça rentre même un peu dans la bouche (yerk!). T’inquiète pas, je vais te donner un peu plus de détails.

Lundi. Je me plante devant un distributeur automatique histoire de retirer des sous pour payer l’école d’Espagnol. Mais ça ne fonctionne pas, il est écrit sur l’écran que la transaction ne peut pas se faire. Je trouve ça bizarre mais je ne m’inquiète pas plus que ça, peut être que le distributeur est HS…

Mardi. Je tente de faire un retrait, mais rien, j’essaie un autre distributeur nada. Ok là, il y’a un problème, j’ai peut être dépassé le plafond de retrait mais ça me paraît étrange car je n’ai pratiquement rien retirer. De retour à la « maison » je consulte mon plafond, je suis à 2% bon, le problème n’est pas là. J’envoie donc un mail à ma conseillère bancaire pour savoir ce qu’il se passe. Ici au Guatemala, c’est la fin d’après midi, et en France c’est le soir. J’aurai donc la réponse demain.

Mercredi. Le matin au réveil j’ai un mail de ma conseillère, elle me dit qu’il y avait un « pare-feu » sur la carte et que je pourrai l’utiliser de nouveau dans quatre heures. Youpi! Mais… 10 minutes plus tard je reçois un autre mail de sa part, avec en pièce jointe un mail du service des fraudes disant qu’ils ont bloqué ma carte, qu’ils m’ont laissé deux messages sur mon répondeur et qu’il faut que je les rappelle. Ah bravo, essayer de me joindre par tel quand je suis à l’étranger… En plus j’avais désactivé ma SIM je ne risquais pas de l’avoir le message. Bref, je réactive le téléphone, pour les appeler –super ça va me coûter un bras– Mais ça ne fonctionne pas! j’ai un problème de réseau. Bon là, autant te dire que je commence à paniquer pas mal. Je renvoie un mail à la conseillère pour lui dire que je ne peux pas les joindre. Sur ce, je pars en cours l’esprit très préoccupé et pas franchement apte à apprendre quoi que ce soit. Je suis tellement perturbé que quand j’explique à Gladys (ma prof) mon problème, ce ne sont pas des mots Espagnol qui sortent de ma bouche en premier. Et ce n’est pas non plus du Français, mais de l’Anglais! « I have a problem whith my credit card… » Très étrange comme réaction; mon cerveau ne sait plus ou il en est! J’essaye de nombreuses fois d’utiliser mon téléphone mais ça ne fonctionne pas. Je demande alors à Gladys de m’accompagner chez un opérateur téléphonique, pour voir si ils ont des carte SIM prépayées. Pas de bol ici, ça n’existe pas! je dois signer un contrat d’abonnement et pour appeler en France je dois en plus payer avant, un surplus en fonction du temps de communication dont j’ai besoin. Heuuu merci; mais non merci. Bref j’abandonne cette idée, et décide d’attendre la réponse de ma conseillère. Je rentre après les cours, la journée de travail Française est terminée, pas de réponse… En cherchant sur le net une solution pour mon portable, je découvre une application qui permet d’appeler gratuitement partout dans le monde!!! Et oui ça existe! Ça fonctionne par internet (comme skype) et tu dépenses des crédits pour appeler. Pour gagner des crédits, il suffit de « jouer » sur une roulette qui te fait gagner un certain nombre de crédits et après, tu as droit à une pub. Bref, tu gagnes du temps de communication en regardant des pubs! c’est un peu long, mais tellement pratique pour te sortir de la panade. J’ai passé ma fin d’aprem et la soirée à me charger de crédits… L’appli en question s’appelle WhatsCall.

Jeudi. 3h30 du matin. Avec tous les crédits que j’ai gagné sur l’application, j’appelle le centre de fraude. J’apprends alors qu’il y’a eu une tentative de retrait aux USA. En fait ma carte c’est faite copier, si on la réactive, il y a de gros risques que mon compte se fasse vider, donc elle restera bloquée, on ne me laisse pas le choix. Je suis complètement paniqué et hébété, j’explique que je suis aux Guatemala, que j’ai besoin d’argent mais rien a faire. La personne au bout du fil me dit que je peux faire un seul autre retrait, mais qu’il faut que je les appelle quand je suis devant un distributeur. Impossible! Je réponds, mon téléphone fonctionne au wifi. Je demande si il est possible de débloquer la carte pour la journée, on me répond non, hors de question. En fait, je discute avec un mur, le ton dédaigneux de la personne m’exaspère, aucune empathie, je suis dans une merde noire et mon interlocutrice n’a pas l’air de le comprendre. Elle ne cherche pas m’aider, elle applique son protocole, je suis juste un numéro sur son écran. Alors que moi je fais l’effort de comprendre son point de vue malgré ma détresse. Elle, elle n’en a rien a faire du miens. En effet, je comprends bien que réactiver ma carte serait dangereux pour mes fiances et qu’elle à été bloquée pour « mon bien », c’est chiant, oui, mais c’est une bonne chose au final. Je raccroche en disant que je rappellerai peu être plus tard pour un ultime retrait…

A ce moment là une vague déferlante de sentiments négatifs me submerge: Peur, panique, tristesse, solitude, détresse,colère… Ok… là, j’ai un gros problème… Calme toi, respire. Il est temps de m’adapter, réfléchir vite et bien, agir vite et bien. Mettre en place un plan d’attaque, trouver des solutions. Tout ça, je sais faire.

  1. J’écris à ma conseillère, lui explique la situation et lui demande de m’envoyer une nouvelle carte le plus rapidement possible, ici, au Guatemala.
  2. Dans la matinée, je me plante au Mc do pour utilisé le wifi gratuit et appeler le centre de fraude pour le dernier retrait. Je demande 10 minutes de marge le temps d’aller au distributeur juste à coté. Au téléphone, je crois que c’est la même personne que tout à l’heure, elle me sert un « je vous entends mal, votre portable fonctionne mal » sur ton moqueur/énervé que je n’apprécie guère, mais je reste calme et courtois… « Ben non, connasse!  C’est juste que j’appelle depuis l’autre bout du monde avec le wifi d’un fast food ». Ça coupe une fois, mais j’arrive à obtenir mes dix minutes. Mais pas de bol, je ne sais pas pourquoi et je n’ai pas envie de le savoir, le retrait ne fonctionne pas! le « Putain de merde » que je lâche devant le distributeur est gratuit et légitime dans cette situation. Très énervé par ce petit contretemps, je continue quant même à appliquer la suite du plan.
  3. J’envoie un mail à ma famille pour leur expliquer la situation et leur demande de m’envoyer de l’argent liquide via « Wertern Union« . Je leur demande suffisamment pour pouvoir payer deux semaines (et donc logement) de cours supplémentaires.
  4. J’utilise ma « réserve secrète au cas ou« . Comme je suis quelqu’un de prévoyant, depuis que je suis parti, je garde planqué dans mon sac 150 Euros et 150 Dollard, à utiliser en cas de coup dur. Je pense que là, c’est tout indiqué… Ce n’est pas énorme mais dans un pays en voie de développement, ça permet, par exemple, de rejoindre l’aéroport le plus proche et de se nourrir et loger un ou deux jours (ça dépend du pays). Bref, je change mes 150 Euros ça me permet de payer l’ascension du volcan que j’ai réservé, et que je ne peux pas annuler sans payer, donc autant y aller, et puis ça me changera les idées…

Vendredi. Les pièces du plan s’emboîtent. Je reçois l’argent via WU. Et grâce à la réactivité de ma conseillère l’envoie de la nouvelle carte est en cours. Un envois hyper rapide! Acheminement en 10H00! Mais en France… Pour le Guatemala, on ne sait pas. Et surprise, j’ai réussi a configuré mon téléphone, maintenant il fonctionne sans le wifi…

Voilà, maintenant il ne reste plus qu’à espérer que je reçoive la carte rapidement, car j’ai un billet d’avion pour le Pérou le 21 mars. J’ai toujours ce sale doute qui me dit qu’elle n’arrivera pas à temps… Si c’est le cas il faudra employer l’ultime solution de la tristesse du désespoir infini: Le retour en France… Avec un amer goût de défaite et d’inachevé, c’est vraiment LE truc que je souhaite éviter à tout prix, mais il faut tout de même l’envisager. Enfin, si ça arrive, je repartirai aussi sec dès ma nouvelle carte en poche. Bien que pour l’instant je n’en suis pas là, rien que l’idée de couper le voyage me fout en l’air… Non, non, non je ne veux pas ça!

Malgré la galère, il y a quant même des points positifs.

  • Je suis dans une grande ville d’un pays ou je comprends et parle la langue. Et je ne suis pas seul. Je connais des personne qui peuvent m’aider, qui me connaisse et me font confiance. Lorsque que j’ai dit au directeur de l’école que j’avais un problème et que je ne pouvais pas le payer pour le moment. Il m’a dit pas de problème et m’a même proposé de me prêter de l’argent (j’ai refusé). C’est d’ailleurs à l’école que devrait arriver ma nouvelle carte. Si un truc pareil me serait arrivé en Chine, j’étais foutu.
  • Le fraudeur n’a pas réussi à me subtilisé la moindre somme d’argent. Mieux vaut une carte bloqué qu’un compte vide.
  • J’ai une famille!
  • L’air de rien, heureusement que mon téléphone n’a pas fonctionné. Ça m’a évité une grosse dépense.

Bon, si tu est croyant(e) tu peux prier pour moi, quelque soit ton Dieu et sinon tu peux tout simplement croiser les doigts. Histoire que je reçoive cette carte, c’est dingue quant même l’importance que peut avoir un morceau de plastique…

Publicités

4 commentaires sur “La grosse galère!

  1. On prie mais on peut aussi t’envoyer du fric ou prendre le relais avec ta banque ou la poste pour un envoi plus rapide. Au Quai d’Orsay le ministère a une cellule pour aider les français de l’étranger qui sont dans la mouise. Ils organisent des envois ultra rapides notamment. Bref, on est là, compte sur nous et hésite pas.

    J'aime

  2. On a été réactifs ! Pour la petite histoire, tu as reçu l’argent avant même qu’il soit retiré de mon compte ! 🙂 J’ai cru à ‘une erreur providentielle, mais deux jours plus tard ils ont récupéré les sous.

    J'aime

    • Je pense que ça fonctionne comme ça. Tant que l’argent n’est pas retiré il n’est pas débité… Ça m’a prit 45 minutes au guichet car comme c’était la première fois il a fallu ouvrir un compte.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :