Hey! Voilà, j’ai terminé le fil rouge de ce tour du monde, et ainsi achevé ma quête. J’ai maintenant vu les sept merveilles du monde. La dernière qui manquait à ma collection étant partie intégrante de Rio de Janeiro, j’ai donc visité cette ville au nom mythique comme peut l’être celui New York. Une consonne et deux voyelles qui à elles seules évoquent soleil, plage, danse et vacances. Bref la ville du Christ rédempteur fait rêver rien qu’en prononçant son nom. Aujourd’hui je t’emmène avec moi pour quelques jours d’exploration de cette ville mythique dans le but de voir si ce qui est présent dans l’imaginaire collectif colle à la réalité.

 Voir le Christ rédempteur de Rio de Janeiro

Pour mon premier jour à Rio, je commence direct par le gros morceau. La veille j’ai acheter un billet sur internet pour prendre le funiculaire qui mène à la fameuse statue géante du Christ rédempteur. Et oui, car au cas où tu ne le saurais pas, la gigantesque sculpture est érigée sur une montagne (ou grande colline) du nom de Corcovado. Donc j’embarque dans le wagon et hop, c’est parti pour une petite montée de dix minutes. Arrivé au sommet, c’est le drame car c’est envahi par les nuages.

Nuages

Mouai, c’est la loose un peu… Pourtant, comme à Zhangjiajie, je vois d’autres touristes qui prennent la pose pour des selfies, c’est dingue quand même!? Je décide donc d’attendre que le soleil se montre.

Plus tard je peux enfin admirer cette immense sculpture. A ses pieds, je me sens vraiment tout petit. La sensation que le sauveur est arrivé est bien présente. Pourtant je ne suis absolument pas croyant. Je suppose que pour une personne très pieuse ça doit être une expérience incroyable.

Rio de Janeiro Christ rédempteur

Le savais-tu?

Comme la Statue de la liberté qui ait la fierté des Américains, le Christ rédempteur est une sculpture Française! Oui, Monsieur, oui Madame, vous pouvez bomber le torse de fierté. En effet le sculpteur s’appelait Paul Landowski. Toutefois il a été aidé par un Roumain pour la tête (Gheoghe Leonida). La statue en forme de croix n’est pas si vieille que ça, son inauguration date de 1931. T’as vu ça? T’en apprends des trucs quand même dans ce blog!

La vue sur Rio de Janeiro depuis le Corcovado

De là-haut il y a une superbe vue sur ville. Il y a encore un peu de brume et des nuages, mais finalement cela ajoute une touche de mystère assez sympa. Mais une fois de plus mes photos ne rendent aussi bien que la réalité.

Rio de Janeiro

Aller sur le pain de Sucre

A présent direction du pain de sucre. Au même titre que le Corcovado, c’est une montagne qui surplombe Rio de Janeiro. Il doit son nom à sa forme et son aspect qui rappelle les blocs de sucre raffinés à l’époque du commerce de la canne à sucre. En effet il est assez remarquable avec sa forme d’ogive et ses contours pelés pratiquement vierges de végétation. On y monte via deux téléphériques successifs.

Rio de Janeiro pain de sucre

Au sommet il y a une vue imprenable sur toute la ville, c’est superbe. Le soleil est en train de se coucher. J’attends qu’il fasse nuit pour prendre en photo les lumières de la ville.

Rio de Janeiro coucher de soleil

Rio coucher de soleil

En attendant l’obscurité, j’ai le plaisir de croiser ici deux « minis petits singes de poche » qui font le bonheur des touristes. Peu farouches, ils viennent surtout pour essayer de chiper de la nourriture ces petits coquins. En fait, ce sont des ouistitis! Des « toupets blancs » pour être exact. Voilà, ça ressemble à ça un ouistiti:

Ouistiti

La nuit est maintenant tombée, je prends alors des photos de Rio de Janeiro dans son habit de lumière avant de rentrer. Au loin le Christ rédempteur rayonne comme un phare dans la nuit.

Rio nuit

Rio de janeiro nuit

Visiter Rio de Janeiro

Rio est une sorte de compromis entre la nature et l’urbanisation. En effet on peut vraiment parler de jungle urbaine au sens propre du terme car la ville semble avoir poussée anarchiquement au milieu des montagnes et de la forêt tropicale. Sa topographie est difficile à mémoriser je ne sais jamais où je suis. Rio de Janeiro est à  la fois une mégapole, une station balnéaire ainsi qu’une « ville verte » au cœur de la forêt.

Maison

Le jardin botanique

Ensuite je suis allé faire un tour au jardin botanique, un joli parc aménagé avec des arbres immenses, un mini lac et une petite rivière où il fait bon se promener.

parc

Il y a aussi des animaux.

Ecureuil

Oiseau

Lors de ma balade j’entends tout à coup des petits cris d’animaux dans un arbre, je me rapproche donc pour tenter d’apercevoir les bestioles et… Surprise! Ce sont des ouistitis. Un petit groupe de quatre ou cinq, il sont trop choux avec leurs poils blancs dans les oreilles et leur petite bouille!

Ouistitis

La cathédrale métropolitaine

Je commence mon petit tour par la cathédrale métropolitaine. Je salut bien bas l’audace de l’architecte pour avoir imaginé un lieu de culte à l’architecture qui sort ainsi de l’ordinaire. Mais malheureusement il faut avouer que le truc est vraiment super moche. Non mais sans dec’ regarde moi ça:

Rio de Janeiro cathédrale métropolitaine

Le quartier de Lapa

Ensuite je me dirige vers le quartier de Lapa pour y voir le fameux escalier de Selaràn. C’est un escalier recouvert de faïence venant de 120 pays différents, c’est l’oeuvre d’un artiste Chilien nommé Joge Selaràn qui vivait dans ce quartier.

Rio de Janeiro escalier selaron

Le centre historique

J’attaque ensuite le centre histo-economico-politoco de Rio de Janeiro. C’est franchement pas mal, j’aime bien. Les couleurs sont belles, les places sont immenses et les sculptures superbes. Ah! Soit dit en passant, Rio de Janeiro n’est pas la capitale du pays. Non non, la capitale du Brésil c’est Brasilia. Mais bon ça, tu le savais déjà j’en suis certain.

Théatre

monument

Eglise

Voir les plages de Copacabana et Ipanema

Enfin, je termine par la partie immanquable de Rio: Les plages. Celle de Ipanema mais surtout celle de Copacabana (il y en a d’autres). Bon, je n’ai pas énormément de choses à dire dessus en fait. Ce sont de grandes plages de sable fin bordées de buildings et d’hôtels de luxe.

Je préfère celle de Copacabana, ne me demande pas pourquoi je n’en sais rien. il n’y a pas énormément de monde à cette époque de l’année car l’eau est assez froide et la température de l’air est en moyenne de 25°. Et puis il y a surtout des vagues énormes! Le drapeau rouge est de sortie, du coup je n’ai pas fait trempette.

Rio de Janeiro copacabana


En conclusion Rio de Janeiro est une belle ville à l’ambiance permanente de vacances. J’y suis d’ailleurs resté plus longtemps que prévu. J’aimerais bien y revenir à la saison du carnaval car ça doit être génial. La fin de cet article marque aussi la fin de mon épopée vers les sept merveilles du monde et bientôt la fin du voyage… En attendant cette échéance bien triste il me reste tout de même deux ou trois trucs à faire au Brésil.


Son Goku Rio

 

panorama acceuil

Abonne toi à ce super blog et gagne le voyage de tes rêves!

Bon ok c'est pas vrai... Mais en t'abonnant tu ne rateras aucun de mes articles et tu pourras ainsi voyager à travers mes écrits. 

Génial, à bientôt pour de superbes aventures!

Pin It on Pinterest