Au revoir le Chili, bonjour l’Argentine

Après ses quinze jours passés entre amis sur les terres Chiliennes. L’heure des « au revoir, à bientôt » est venue. C’est le moment pour moi de repartir en solitaire direction l’Argentine, le pays du football et du tango. En avant pour un petit article à cheval sur deux pays.

Au revoir le Chili

Bien… Je commence par une petite conclusion sur le Chili. Franchement, je n’ai pas vu grand chose du Chili. Il faut dire qu’ici c’est l’hiver, ou plutôt la fin de l’automne, il fait froid et il vaut mieux rester au nord. Donc je n’ai pas visité le sud, et le sud c’est ce qu’il y a de plus beau dans ce pays (je crois): C’est la Patagonie. Bah du coup je serai obligé de revenir pour voir ça, pas d’autres choix possible – Rhoooo zut alors! –. De ce fait, je n’ai pas écrit énormément d’articles sur ce pays de plus de 4000 kilomètres de long.

J’ai aussi passé un weekend sur les côtes Chiliennes avec Pierre et Jean-Bap mais pas de quoi écrire un truc intéressant, et je ne pense pas que les récits de soirées apéro/ barbecue entre potes t’intéressent vraiment. Mais si jamais c’est le cas, je peux te conseiller un blog sur l’Allemagne qui parle de bières et de saucisses (je déconne pas!). Toutefois je te pose ici quelques photos des ces bords d’océan pacifique bien beau.

DSC_0253

C’est avec un peu de tristesse que j’ai dit au revoir à mes nouveaux et anciens amis à Santiango. Ces quinze jours passés avec eux étaient géniaux, j’ai vécu de très bons moments, ça faisait bien longtemps que je n’avais pas autant ri et j’ai rencontré des personnes supers, si bien que ça a été un peu difficile de partir, cette ambiance colloc’ va me manquer un petit moment, mais bon « the show must go on »…

Dans le bus qui me conduit en Argentine, le Chili m’offre un cadeau de départ: Les Andes Chiliennes enneigées; un spectacle magnifique.

DSC_0275

Bonjour l’Argentine.

J’ai passé la frontière, et me voici maintenant en Argentine. C’est vers six heure du soir que j’arrive à Mendoza. Après avoir rejoint mon auberge, je vais manger non loin de là. Le repas n’est pas très joyeux, j’avoue que c’est un peu la déprime. C’est un peu bizarre de se retrouver seul tout d’un coup. Hier je me fendais la gueule avec des amis avec un verre de vin à la main, Aujourd’hui je suis seul dans un resto vide qui passe des mauvais clips de rap avec un verre de Pepsi… Bah allez, haut les cœurs il faut juste que je reprenne l’habitude.

Hors saisons oblige, il n’y a pas énormément de monde, les terrasses des cafés, des bodegas et des restaurants sont vides.

DSC_0015

Niveau dépaysement je suis à zéro. La langue mise à part, j’ai l’impression d’être dans une ville de France et ce n’est pas la visite du parc San Martin qui va changer ma vision des choses. En effet une partie de la route et des chemins sont bordés de platanes il ne manque plus que la Garonne et le canal du midi et je suis à la maison un jour d’automne.

DSC_0034

Quelques kilomètres plus loin je m’attaque au cerro de la Gloria. Une petite colline remplie de plaques commémoratives avec une gigantesque sculpture au sommet et en prime un petit point de vu sur les montagnes environnante.

DSC_0061

Arrivé en haut un marchant m’accueille avec un sandwich au jambon de pays. C’est maintenant sûr: je suis en France…

DSC_0063

Je ne sais pas trop ce que je vais faire en Argentine, je n’ai pris que très peu d’infos dessus lors de la planification –à l’arrache– de mon voyage. Ben ouais j’arrivais à la fin et j’en avais marre de lire des guides et de rechercher des informations sur le net. Ici aussi je ne peux pas aller au sud, c’est trop froid. Je vais donc au nord mais j’ai déjà modifier mon plan de base qui était de visiter des parcs nationaux dans le désert. Mais j’en ai vu beaucoup du désert, ça me saoule (oui le mec est blasé). Du coup je me dirige vers la ville de Salta, bon c’est aussi du désert, mais le paysage à l’air différent des traditionnelles « vallées de la lune » c’est plus montagneux apparemment. Bah je verrai bien! A Bientôt.

 

 

Publicités

3 commentaires sur “Au revoir le Chili, bonjour l’Argentine

  1. Mais non, déprime pas !
    Rappelle toi, tu es asocial et fier de l’être !! Et puis de manière plus pragmatique, je sais que tu commences à être blasé et peut-être aussi un peu fatigué mais tu vis ce que beaucoup rêvent sans avoir osé se lancer. Rien que pour ça, tu es obligé de continuer à nous faire râler avec tes super photos, ta tronche d’aventurier et Sangoku !! Pour être honnête je suis même étonné que le coup de moins bien ne soit pas arrivé avant. On l’a eu nous aussi.

    Aimé par 1 personne

    • J’ai malheureusement changé un peu ! Je commence à aimer les gens maintenant (sauf les hippies et les Chinois). Et là ça va mieux, j’ai vu des trucs supers dans le nord de l’Argentine. Le prochain article serra plein de super photos. Merci pour ce commentaire, tu es un de mes plus grand fan !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :