J’ai passé quelques jours à Cassis en Provence-Alpes-Côte d’azur, dans le département des Bouches-du-Rhône. J’y suis allé pour découvrir les fameuses calanques et, malgré un petit imprévu, c’est maintenant chose faite. Allez hop, viens avec moi visiter ces petits coins paradisiaques que l’on croirait sortir de je ne sais quel pays lointain, mais qui pourtant se situent bel et bien en France.

Trop de vent, pas de calanques

J’arrive dans la région du Sud-Est en début d’après-midi. Aujourd’hui mon but est de faire une petite randonnée dans le massif de la Sainte-Beaume. Lorsque j’arrive au point de départ, je suis accueilli par deux demoiselles qui m’informent qu’il est impossible de randonner dans le massif. En effet le vent est trop fort et rend le risque d’incendie trop important, donc impossible de faire la moindre balade, tout est fermé. Ça serait très bête de se retrouver pris au milieu d’un feu de forêt… Elles m’apprennent également que c’est la même chose pour les calanques et que ce sera sans doute aussi le cas le lendemain.

C’est la caca, c’est la cata, c’est la Catastrophe ! Mon séjour semble bien mal parti, car je suis dans les Bouches du Rhône pour seulement trois jours. C’est ce que l’on appelle « la loose du voyageur ». Du coup, vu que la rando est à l’eau, je décide de me rendre directement à Cassis et de poser mon sac à l’auberge.

Les plages de Cassis

J’arrive en ville. Je galère un bon moment pour trouver une place où me garer car je suis en voiture. Mais j’en trouve finalement une assez loin de mon point de chute, cependant ce n’est pas grave, j’ai l’habitude de marcher. Une fois mon auberge trouvée et mon sac dans le dortoir, je repars jeter un coup d’œil à la ville. C’est le choc ! Le petit centre-ville en bord de mer Méditerranée est bourré de touristes. Je prends quelques photos et je fuis la foule tel un soldat submergé par l’ennemi.

Plage de Cassi

Cassis falaise

En flânant dans les rues, je trouve par hasard un accès à d’autres plages de Cassis, ce ne sont pas vraiment des calanques, mais presque. Il y a ici un peu moins de monde, et c’est un terrain de jeu assez sympa pour crapahuter et prendre de jolies photos.

Cassis plage

Le plan B

Le lendemain, l’interdiction de se déplacer dans les calanques n’est toujours pas levée. Au réveil, plutôt que de rester glander à Cassis où il n’y a pas grand-chose à faire (du moins qui m’intéresse), je décide d’aller voir les fameuses gorges du Verdons. Elles aussi sont situées en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, mais elles sont toutefois à deux heures et demis de route.

Bien que ce soit un peu long et que ce détour imprévu me coûte un demi plein de carburant, je ne regrette pas le déplacement. En effet les gorges du verdon sont un paysage magnifique. Je les admire d’en haut en empruntant une route qui monte et serpente le long de la falaise. Des parkings sont aménagés le long de la route et donnent accès à différents belvédères. Attention cependant il y a beaucoup de monde, il peut être difficile de trouver une place et c’est aussi un peu dangereux.

falaise Verdon

Gorges du Verdon

Après en avoir pris plein les yeux et avoir profité de ce beau paysage, je repars pour une longue route en direction de mon point de départ.

Les calanques de Cassis

Troisième et dernier jour, je suis censé rentrer chez moi. Mais il est hors de question de partir sans avoir vu au moins une calanque. Aujourd’hui il n’y a pas de vent, les randonnées sont autorisées, je pars donc le matin pour une marche de quatre heures qui me fera découvrir ces fameuses criques à l’eau turquoise.

La calanque d’En Vau

Me voilà donc au point de départ de la randonnée (plus d’infos en fin d’article). Je commence par avancer sur une route carrossable mais fermée à la circulation en pleine saison. J’évolue sur le vallon de Gardiole. Ici le paysage vallonné est recouvert d’une forêt clairsemée composée de chênes verts, de lentisques, de cistes et de pins d’Alep. Il est huit heure du matin, mais le soleil cogne déjà pas mal.

Vallon-gardiolle

Je descends de plus en plus vers la mer et maintenant le sentier s’enfonce au travers les falaises de calcaire qui le dominent. Ce relief fait de roches ainsi que de pics escarpés et déchiquetés par le temps et les éléments est vraiment impressionnant. C’est comme une sorte de rempart impénétrable. Le soleil matinal a du mal à percer cet étroit et profond canyon.

falaise

Ce chemin débouche finalement sur la Calanques d’En Vau : Le joyau de la région de Cassis. Mauvaise surprise, malgré l’heure matinale, c’est gavé de monde ! La plage composée de petits galets est remplie de baigneurs et autres amoureux de la bronzette.

Plage calanque Cassis

Je prends un peu de hauteur pour admirer le lieu. Il faut avouer que c’est vraiment magnifique. Les hautes falaises blanches, parsemées de quelques arbres, protègent cette merveilleuse petite crique. Selon l’exposition l’eau est d’un bleu cristallin incroyable, ou de couleur émeraude. C’est vraiment un endroit paradisiaque comme on pourrait en trouver au bout du monde, et pourtant, je suis bien en France.

Calanque d'En Vau

Calanque d'En Vau

La calanque de Port-Pin

Je continue ensuite mon chemin. une pente raide me conduit au sommet de la falaise qui me donne une vue plongeante sur la calanque d’En Vau, ainsi que sur le massif calcaire. La randonnée se déroule maintenant sur un plateau qui offre des panoramas magnifiques sur la mer Méditerranée.

En Vau

Panorama calanque d'En Vau

J’arrive ensuite à la calanque de Port-pin. Ici aussi la plage est pleine de touristes. Cette crique est moins enclavée que la première, il y a plus d’arbres et elle semble plus ouverte et moins secrète.

calanque de port-pin

port-pin

Je poursuis la marche en longeant la calanque de Port-Miou toute proche. Celle-ci est une sorte de port ou les voiliers sont alignés sur toute la longueur de la crique. Une sorte de port en quelque sorte.

Calanque Port-Miou

Une fois Port-Miou passé, j’arrive à un croisement qui permet de remonter sur Cassis. Mais moi je dois continuer tout droit sur un chemin que personne n’emprunte. Il me fait traverser un canyon sec qui me ramène sur le vallon de la Gardiole d’où je rejoins la voiture. Je repars ensuite directement pour quatre heures de route pour rentrer chez moi à Toulouse.


Voilà, les Calanques entre Cassis et Marseille c’est vraiment super beau. Ce sont des paysages vraiment paradisiaque et ça vaut vraiment le coup de voir ça. Je regrette vraiment de ne pas avoir pu en voir plus, mais ce n’est que partie remise. Et toi ; les Calanques, tu connais ? Je te laisse avec une petite vidéo de ma chaîne.


Comment aller aux Calanques depuis Cassis ?

il y a plusieurs solutions pour aller à la calanque d’En Vau et celle de Port-pin :

  • Directement depuis Cassis, à pied en passant par l’ouest de la ville. Il suffit de prendre « l’avenue des calanques ». Dans ce cas celle d’En Vau sera la dernière.
  • En faisant une randonnée (celle que j’ai faite) dont le point de départ est un parking sur le bord de la route D 559. A gauche en partant de Cassis vers Marseille. Des bus relient aussi cassis à ce parking (se renseigner à l’office du tourisme pour les horaires). Le chemin est très bien indiqué, aucun moyen de se perdre. Il est possible de faire une boucle ou de revenir par le même chemin.
  • En bateau depuis le port de Cassis.
  • En louant un Kayak en ville

Conseils pour visiter les Calanques

  • Renseigne-toi sur la météo et si les massifs sont ouverts un jour avant. C’est actualisé à 18h.
  • Prends beaucoup d’eau ! Le soleil tape fort. Minimum deux litres par personne.
  • Si tu n’es pas très sportif ça risque d’être long car le chemin est très escarpé et ça monte raide par certains endroits.
  • Attention, les pierres peuvent êtres très glissantes même par temps sec.
  • Site du parc national des calanques où tu trouveras plein d’infos.

 

 

panorama acceuil

Abonne toi à ce super blog et gagne le voyage de tes rêves!

Bon ok c'est pas vrai... Mais en t'abonnant tu ne rateras aucun de mes articles et tu pourras ainsi voyager à travers mes écrits. 

Génial, à bientôt pour de superbes aventures!

Pin It on Pinterest