La tournée des cenotes

 Au Mexique les cenotes (prononce cénoté) sont des « piscines » naturelles en milieu calcaire qu’on trouve dans la région du Yucatan. Ils peuvent être à ciel ouverts, partiellement couverts ou totalement couverts c’est à dire dans des grottes. Quoi qu’il en soit, un cenote c’est toujours magnifique que ce soit dans la jungle ou en pleine ville, ces retenues d’eau offrent des lieux de baignades magiques, uniques, splendides et pittoresques qui ne laisse personne de marbre. J’ai passé environs une semaine à explorer la région à la recherche de ces lieux extraordinaires. Je te livre dans cet article une petite liste, mes impressions et anecdotes sur ceux que j’ai testé le tout accompagné de photos qui te feront rêver. Sans oublier le petit carnet pratique qui te permettras de les trouver et ainsi te rendre compte par toi même que je n’exagère pas!

Tout d’abord, un peu de culture qui te permettra de briller en société et de captiver tes interlocuteurs dans les dîners mondains du vendredi soir.

Il y a soixante cinq millions d’années Une météorite de dix kilomètres de diamètre s’écrasa sur terre. La puissance de la collision fut équivalente à plusieurs milliards de fois celle de la bombe d’Hiroshima, difficile à imaginer pour nos petits esprits… La chaleur dégagé par l’impact fut telle, qu’elle fit fondre le calcaire autour de la zone du crash. Accessoirement, c’est aussi à cette météorite qu’on incombe la disparition des dinosaures; tant qu’à venir foutre le bordel autant faire les choses à fond! Le lieu de ce cataclysme est appelé de nos jour « le cratère Chicxulub » et c’est grossièrement la région du Yucatan. Ensuite, au cours des millénaires qui suivirent, les cavités et les systèmes de grottes laissés par le calcaire disparu se remplirent d’eau. Et c’est ainsi que ce sont formés les cenotes. A la base ce n’était que des grottes remplient d’eau, mais encore une fois le temps à fait sont oeuvre et beaucoup de plafonds se sont écroulés mettant ainsi à jour les vasques. Voilà, voilà… Allez, c’est parti pour le récit de mes aventures.

Cenote Zaci: Le moins cher.

DSC_0025

Et pourtant loin d’être le moins beau! A peine 30 pesos (1,30€) pour ce cenote situé à quelques pas du centre ville de Valladolid. C’est le tout premier que j’ai vu, comme les trois qui suivrons il fait parti de la catégorie des « blue holes » (trous bleus). Et quel choc! Qu’est ce que c’est beau! Dès mon arrivée j’entends cette eau limpide m’appeler à la baignade. « J’ai trouvé l’eau si belle que je m’y suis baigné » comme le dit la chanson. Il y a même des poissons. Quand je reste immobile ils viennent me « goûter » les pieds en me mordillant gentillement, ce n’est absolument pas douloureux, c’est même plutôt rigolo, c’est un peu comme dans les spas. Il est autour de dix heure du matin je suis seul, j’ai cette baignoire géante pour moi tout seul, l’eau est bonne, au thermomètre du petit orteil je dirais entre 20°c et 25°c. Je suis ensuite rejoint par d’autres baigneurs mais on reste peu nombreux, trois ou quatre…. Des groupes de touristes arrivent par vagues  depuis la corniche au dessus ils nous regardent et prennent des photos, mais ils ne se baignent pas… C’est assez étrange, j’ai l’impression d’être un animal dans un zoo… Le truc top ici c’est que tu peux sauter du bord, et il est haut le bord au moins cinq / six mètres! Je te garanti que je ne me suis pas privé, j’ai passé le plus clair de mon temps à sortir de l’eau pour m’y jeter de nouveau! Un vrai gamin.

Cenote Oxman: The best of the best.

DSC_0134

Le jour suivant, je loues un un vélo à mon auberge pour me faire trois cenotes à quelques kilomètre de là. Autant te dire que je n’ai pas droit à un vtt dernier cri avec amortisseurs et freins à disque. Non, c’est tout le contraire, j’ai juste une bicyclette rouge toute bête bien lourde et sans vitesses qui freine par rétro pédalage, le truc bien chiant. Mais avec un petit panier fort pratique à l’avant.

DSC_0189

Bref, je me dirige vers le cenote Oxman que j’ai découvert par hasard sur un autre blog au pif, dont la rédactrice le décrivait comme être son coup de coeur. Je partage complètement son avis! Il est juste magnifique, mystique, magique et amusant. L’eau est d’un bleu à tomber par terre, Il y a de longues racines feuillues qui descendent du bord du trou pour rejoindre l’eau et une corde pour se jeter à l’eau! Et c’est un des moins fréquenté, un comble! C’est un petit coin de paradis aquatique.

DSC_0088

A mon arrivée il y a une petite bande d’amis qui se baignent… Et attention, voilà l’anecdote cocasse du jour: Alors que je me baigne, à un moment donné, je me rends compte qu’ils ont tous et toutes enlevés leurs maillots de bains, ouais… Ils sont à poil quoi, tranquilles. Bon, ça ne me dérange pas vraiment, et pour être franc je suis même plutôt ravis car les nanas qui les accompagnent sont de sacrées canons!

Ah, ça va hein! Ne me jette pas la pierre, je ne suis qu’un homme hétéro après tout, et puis si elle n’ont pas envies qu’on regarde, elles n’ont qu’à garder leurs maillots qui soit dit en passant ne laissent pas beaucoup de place à l’imagination. Et franchement je ne les mattes pas comme un gros pervers, mais les voir nager nues dans cette eau limpide avec leurs cheveux long flottant au dessus d’elles c’est tout simplement  super beau, j’ai l’impression de voir des Naïades, comme une oeuvre d’art d’un artiste, si je savait peindre j’en ferais un tableau. Bon, par contre le mec à poil qui se balance à la corde avec moi dessous qui suis aux premières loges pour voir son service trois pièces ce balader, je trouve ça moins beau pour le coup! Alors je te vois venir avec ton esprit tordu, tu vas me demander si moi aussi j’ai tombé le maillot. Et bien non, tu comprends, je ne veux pas provoquer des malaises et des complexes. Oui, je suis prétentieux, mais j’ai le droit c’est mon article après tout. Mais tu sais, quand j’était au Japon, je suis allé dans des bains publiques, où c’est obligatoire d’être nu. Ce jour là, j’ai vu dans le regard de mes congénères masculins Japonais un mélange de peur et de respect. Oui, j’adore aussi en rajouter…

Cenote Samaal: Le plus touristique.

DSC_0156

Après une pause déjeuner bien mérité, par ce que entre le vélo, la nage et sauter partout j’ai dépensé pas mal d’énergie, je me rends au cenote Samaal. Ici c’est bourré de touristes, ça ne se voit pas sur les photos car je les ai prises dans un creux. C’est obligé de porter un gilet de sauvetage et de passer à la douche avant de ce baigner. Le cenote en lui même est sympa, il se démarque des autres par sa chute d’eau. Mais elle est artificiel, le propriétaire a eu la bonne idée de la créer en pompant l’eau du cenote.

DSC_0162

Cenote X keken: Le plus couvert.

DSC_0173

Après ma baignade dans le Samaal j’enfourche mon fidèle destrier direction le X keken qui se trouve à peine à deux kilomètres de là. Celui-ci est dans une grotte. La première chose qui me frappe quand je rentre c’est la chaleur. Il fait une chaleur très humide, un peu comme dans un sauna. Il y a seulement un petit orifice au plafond qui laisse passer la lumière, la grotte est éclairée par des spots. Comme dans toutes les grottes il y a des formations calcaires partout et aussi des chauves souris.

Et voilà pour les cenotes autour Valladolid, Maintenant direction…

…Playa del Carmen

J’ai été très surpris à arrivant à playa del Carmen. C’est petite ville au bord de la mer des caraïbes. Oui je sais ce mot: Caraïbe. Moi je pense tout de suite à Jack Sparrow. Mais pour toi il doit faire surgir dans ton esprit des images de plages désertes de sable blanc donnant sur une mer à l’eau turquoise, entourées de palmiers, le tout baigné dans le soleil qui brille dans un ciel sans nuage. Et bien désolé, mais je suis bien loin des plage qui m’ont faites rêver en Nouvelle Zélande .

Playa del carmen c’est la station balnéaire touristique à son apogée, elle est calibrée pour le touriste et surtout pour le touriste Américain qui n’habite pas bien loin. Ici sont présentes toute les franchises de magasins, de fast food, ou encore de « vendeurs de luxe »que nous connaissons tous. Les hôtels de luxes ont les pieds dans l’eau, à tel point que la largeur de la plage fait à peine 50m à certains endroits. A tous les coins de rues des distributeurs automatiques dispensent des Dollars. Tous les cent mètres un bar pour faire la fête ou un restaurant et entre les deux une boutique de souvenir. On est bien loin du Mexique que j’ai appris à connaître et à aimer. Ici c’est plutôt une ville Américaine, d’ailleurs à mon auberge on m’annonce le prix de mon séjour en Anglais et en Dollars!!! … Non mais mec, j’ai pas de Dollars moi, je suis au Mexique j’ai que des Pesos… Le gars à été obligé de faire la conversion, c’est dingue quant même… En fait, c’est le genre de ville pour « faux voyageurs », un village vacance. Les gens peuvent dirent  » je suis allé au Mexique », mais en fait ils n’ont rien vu du Mexique, ils sont restés dans leur petit cocon confortable avec tout ce qu’ils connaissent à porté de mains, comme ça c’est beaucoup plus simple. Il n’y a pas d’aventure ici, pas de changement, non, juste du quotidien saupoudré de sable blanc… Bon je noircis un peu le tableau, c’est vrai, la ville à quand même ses bons cotés, elle est animée toute la journée, la plage reste tout de même sympa et l’eau est vraiment chaude. A part la mer morte je ne savais pas que l’eau d’une mer ou d’un océan pouvait être aussi chaude. Mais ce qui me plais le plus, se sont les murs peints et les diverses oeuvre d’art parsemées dans la ville. Et je t’avoues que je suis quant même content de pourvoir déguster une bonne glace de cette franchise qui porte un nom venu d’Europe du nord (tu trouves de quoi je parle?). Bref, je suis mitigé et je me tâte pour prendre des cours d’Espagnole ici ou au Guatemala (oui par ce que je veux prendre des cours d’Espagnol).

DSC_0169

 

Mais pour le moment je ne suis pas là pour la ville, mais pour me plonger dans les cenotes du coin, j’en ai fait trois. Ce ne sont pas des blue holes, il sont au niveau de la surface, un peu comme des lacs ou des rivières, mais l’eau reste toujours aussi limpide. Trêve de bavardage, j’y vais!

Cenote Cristalino: Le plus sauvage.

DSC_0051

Celui-ci ressemble à une rivière dans la jungle, mais il n’y a pas de courant bien entendu. Il est au cœur de la végétation, des plante poussent à l’intérieur un peu comme une mangrove. Il porte bien son nom, l’eau est cristalline et elle est si bonne (comme dirait Guy Roux). Il est en forme de U et une partie est à demi recouverte, tu peux nager dans la grotte pour sortir de l’autre coté.

DSC_0041

Mais surtout il y a plein d’animaux, des poissons, des oiseaux et des iguanes.

Cenote Garden of Eden: le plus « bof »…

DSC_0130

Je dirais: Bien, mais pas top pour ce cenote au nom un peu exagéré. Mis à part le fait qu’il se trouve en pleine forêt il n’a rien de particulier. Ici il y a même des plongeurs en combinaisons et bouteilles, ce que je ne comprends pas trop car il est peu profond et surtout, au fond d’un cenote, il n’y a pas grand chose à voir à part des cailloux… Il y a aussi un endroit pour sauter, et pour sauter d’encore plus haut il suffit de grimper sur l’arbre juste à coté.

Cenote azul: Le moins profond.

DSC_0148

Mais aussi le plus familiale. J’ai un peu l’impression d’être à la piscine municipale, il faut dire que c’est dimanche après midi… L’endroit pourrait être paradisiaque mais la foule ôte un peu la magie du lieu. Fais attention en nageant certains rochers sont très proches de la surface.

Je croise ici un couple de Français avec qui j’ai fraternisé hier à l’auberge…. Ils s’appellent Quentin et Luisa. Ils sont en Amérique latine pour huit mois. Ils sont bénévoles pour une association, et ça c’est cool! Leur mission? Aider des entrepreneurs sociaux à développer des projets dans le cadre d’une économie circulaire. Par exemple, comment recycler cette canette intelligemment? pourquoi ne pas essayer d’en tirer de l’énergie?

  • Un exemple plus concret: Les Indiens Utilisent la bouse de vache comme bûches pour se chauffer (parmi tant d’autres utilisations).

Voilà je ne sais pas si j’explique bien le truc… Mais soit curieux(se) et va visiter leur site pour en savoir plus en cliquant >ICI< . Et puis j’invite Luisa et Quentin à donner de plus amples informations en commentaire.

DSC_0338

Pour conclure cet article je dirais simplement que les cenotes c’est le pied. Les blue Holes en particulier sont magnifique, si tu ne dois en faire qu’un c’est le Oxman qu’il te faut choisir. Il en existe beaucoup d’autres, surement mieux que ceux que j’ai vu à toi de les trouver.

DSC_0122

Canet pratique:

Pour être seul dans les cenotes il faut y aller le matin. La foule arrive généralement après midi.

Depuis Valladolid:

  • Cenote Zaci: Proche du centre ville de Valladolid, calle 36 entre la calle 36 et 39.

Pour les trois suivant loue un vélo. c’est le même système de grottes, donc ils sont proches les uns des autres

  • Cenote Oxman: A 20 minutes de Valladolid en vélo. Il est sur le terrain de l’hacienda San Lorenzo. Suis la calle 54 jusqu’à trouver des panneau qui l’indique (après avoir passé une voie ferrée). Si tu te retrouves sur une piste de terre défoncée, c’est la bonne direction. Tu peux aussi prendre la route qui va à Merida, c’est indiqué.
  • Cenote Samaal: Prend la grande route qui va jusqu’à Merida. Il y a une piste cyclable. Tu ne peux pas le rater c’est indiqué et au bord de la route à un croisement! Environ 20 minutes de vélo.
  • Cenote X Keken: A deux kilomètres à gauche en sortant du Samaal. Il y a aussi le Samula au même endroit mais je ne l’ai pas fait.

Depuis Playa del Carmen:

  • Les cenotes Cristalino, Garden of eden et Azul sont tous les trois alignés à à peine deux cent mètres les uns des autres. Pour y aller prend un combi à playa del Carmen calle 2 en direction de Tulum et demande à ce qu’on te dépose. Pour revenir, comme d’hab, tu te plantes de l’autre coté de la route et interceptes un combi qui passe. Note que tu peux aussi les rejoindre depuis Tulum.

 

 

Publicités

6 commentaires sur “La tournée des cenotes

  1. Oui. oui je sais tu aimes les piscines même à Lamasquere ou c est moins glamour!!!! Bonne route et encore de belles photos. On en veut! Je t embrasse Fabie

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Hasta luego Mexico – Mes yeux sur le monde

  3. Ping : Atacama: Les pieds dans le sable, la tête dans les étoiles. – Mes yeux sur le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :