Eh bien voilà, tu y es ! Ton tour du monde commence dans trois jours, c’est le moment de faire ton sac. Eh oui, il ne faut pas s’y prendre à la dernière minute pour être sûr de ne rien oublier. L’air de rien, choisir ce que tu vas mettre dans ton sac pour ce grand voyage peut être un vrai casse-tête. Je vais te donner ici quelques conseils qui t’aideront à y voir plus clair. Une fois de plus, ils sont basés sur ma propre expérience et ne constituent en aucune façon des règles à suivre absolument.

Quoi emporter avec soi pour un tour du monde ?

Ah, voici un question qui n’a pas de réponse toute faite. Il n’y a pas vraiment de bonnes pratiques à suivre à proprement parler. Ce que tu vas emporter avec toi dépend essentiellement de ton itinéraire, ainsi que des activités que tu as prévues.

Généralement, dans un tour du monde on rencontre toutes sortes de climats, de relief géographique, et de culture. En gros, il te faudra un peu de tout.

Toutefois, ton objectif est d’avoir le sac à dos le plus léger possible, tout en emportant avec toi ce dont tu as réellement besoin. Il y une règle à respecter absolument : il faut fuir comme la peste le au cas où et le on ne sait jamais.

« Tiens je prends un marteau au cas où j’en ai besoin. »

« Ah, il me faut une rallonge électrique, on ne sait jamais… »

Toutes ces petites phrases, il faut les éviter car sinon tu vas te retrouver avec deux sacs de 50 kg chacun. Et je te parle en connaissance de cause, car bien que connaissant cette règle, j’ai quand même emporté avec moi des choses inutiles que je n’ai pratiquement pas, ou même jamais utilisées.

Dans cette partie je vais te donner quelques conseils, mais je vais surtout te parler de ce que j’ai emporté dans mon sac à dos pour mon tour du monde. Tu pourras ainsi t’en servir d’exemple et choisir le contenu de ton sac en t’en inspirant.

N’oublie pas : chaque chose inutile est un fardeau de plus sur ton dos.

Batman et robin

Quels vêtements à emporter en tour du monde ?

Ce sont les vêtements qui vont venir occuper la plus grande partie de ton sac à dos. Pendant ton tour du monde, tu vas rencontrer un peu tous les climats, toutes les températures, toutes les altitudes. On ne s’habille pas sur la plage de Copacabana, comme on s’habille au Machu Picchu. Donc, il va te falloir toutes sortes de vêtements.

Tu te dis sans doute qu’il va te falloir des vêtements chauds et d’autres plus légers, ça semble logique. Eh bien moi je te dis NON ! Ce qu’il te faut, c’est des vêtements légers avec lesquels tu feras des couches pour avoir plus chaud en cas de besoin. Il faut bannir les gros pulls et les doudounes qui pèsent lourd et prennent une place folle.

Inutile aussi de prendre trop de vêtements différents, une quinzaine de sous-vêtements différents ou une dizaine de T-shirts. Tu feras régulièrement des petites lessives. Par exemple, en même temps que tu prendras ta douche.

Tu pourras aussi acheter ou te faire envoyer les choses qui te manqueront. Par exemple, si au début de ton voyage tu passes six mois dans les Caraïbes, pas besoin de vêtements chauds. Mais si ensuite tu vas en Alaska, fais-toi envoyer ce qu’il faut. Ça t’évitera de porter quelque chose d’inutile pendant six mois.

Idem, tu peux renvoyer en France les habits dont tu n’auras plus besoin. Enfin, pense aussi au vêtement que tu porteras le jour du départ qui viendront s’ajouter à ceux de ton sac.

Voilà les vêtements que j’avais dans mon sac le jour de mon départ :

  • Un maillot de bain.
  • 7 boxers.
  • 4 paires de chaussettes de randonnée.
  • 4 T-shirts. 1 en coton, deux en synthétique respirant et 1 manches longues.
  • 2 pantalons techniques pour pays tropicaux qui se transforment en short. Super pratique ! Deux vêtements en un.
  • Un collant de ski.
  • Deux chemises de randonnée aux manches retroussables. Une légère qui sèche très vite et une autre à peine un peu plus épaisse.
  • Un pull fin et léger.
  • Une veste de randonnée hiver, chaude et déperlante.
  • Une veste de randonnée d’été très légère.
  • Deux tours de cou.
  • Enfin, pour la pluie : un poncho avec manches et un sur-pantalon étanche (je ne l’ai jamais utilisé).

Et voilà, c’est tout. Lorsqu’il faisait chaud, j’étais en short et chemise (ou t-shirt), quand il faisait un peu plus froid en pantalon chemise + t-shirt. Et ainsi de suite, plus il faisait froid, plus j’ajoutais des couches. Le maximum étant : collant + pantalon, T-shirt manches longues + chemise + pull + veste chaude + tours de cou. Je n’ai jamais eu froid.

J’étais parti en jean / T-shirt et mon fameux chapeau sur la tête qui ne m’a jamais quitté. Mais j’ai très peu utilisé le jean par la suite. La veste légère était en trop aussi, je ne l’ai que très peu utilisée.

Que ce soit en montagne, à la plage, dans une forêt tropicale ou en ville, je suis resté un an pratiquement habillé de la même façon tous les jours. Ça ne m’a jamais dérangé. Je faisais des lessives dès que je restais plus de deux jours au même endroit.

Au bout de 6 mois, une fois arrivé dans les Andes, j’ai acheté des gants et un bonnet.

Quoi mettre dans son sac à dos pour un tour du monde

Des porteurs Vénézuéliens trop chargés

La trousse de toilette

Bon, je ne vais pas t’apprendre ce qu’il te faut pour faire ta toilette. Mais je vais te donner quelques astuces qui pourront te faire gagner de la place ainsi que du poids dans ton sac à dos.

  • Laisse tomber le gel douche qui prend de la place et se vide vite. Utilise plutôt une savonnette que tu glisseras dans un mini sac plastique avec zip, ou un autre emballage, quand tu auras terminé.
  • Des petites lingettes peuvent être pratiques en trek, ou après un long voyage en bus.
  • Pour le shampoing, malheureusement tu auras beaucoup de mal à trouver du shampoing solide. Mais pense à emballer le flacon dans un sac plastique cela évitera qu’il y en ait partout dans ton sac s’il venait à s’ouvrir pendant un transport.
  • Inutile de te dire qu’il faut prendre le strict minimum en matière de produits de beauté et cosmétiques. L’idéal est de ne rien prendre du tout. Mais c’est à chacun et chacune de décider.
  • Si tu es un homme, tu peux décider d’arrêter de te raser (mais entretenir un peu la barbe quand même). Personnellement, je préférais me raser. Un bic jetable fait l’affaire et tu peux en trouver partout dans le monde. Par contre la bombe de mousse prend de la place. Au pire, il est possible d’utiliser du savon. Un petit rasoir électrique peut être une bonne idée.
  • Un peigne prend moins de place qu’une brosse. CQFD
  • Prends une serviette microfibre. Elles sont légères, compactes, absorbantes et sèchent vite. J’utilisais une petite de 80cm X 40cm. Même à la plage !

Voilà il n’y a pas grand-chose de plus à dire. Ajoute à ta trousse de toilette tout ce qui te paraît nécessaire. Il faut savoir que tu auras du mal à trouver des « minis articles » prévus pour le voyage dans les pays en développement.

Voici le contenu de ma trousse de toilette pour un tour du monde. C’est en fait le même que pour tous mes voyages.

  • Une brosse à dent.
  • Un tube de dentifrice.
  • Un savon.
  • Du shampoing.
  • Un déodorant en stick.
  • Quelques rasoirs jetables.
  • Une bombe de mousse à raser.
  • Des cotons de tige.
  • Un peigne.

Quelles chaussures pour faire un tour du monde ?

Quelles chaussures prendre pour un tour du monde ? Eh bien, ça dépend des gens. Mais tu te doutes bien qu’il faut qu’elles soient robustes et confortables. Ici aussi, il est inutile de multiplier les paires de chaussures. A mon avis, deux paires c’est déjà trop.

Je te conseille une paire principale et une paire de tongs / claquettes. Ça suffit largement. J’ai fait mon tour du monde avec des chaussures de randonnée et une paire de claquettes. Bien entendu, pour que ton sac soit plus léger lorsqu’il sera sur ton dos, tu marcheras avec ta paire principale.

Moi, je suis un inconditionnel de la chaussure de rando (montante) quand je suis en voyage. Que ce soit en ville ou en pleine nature, je n’ai que ça aux pieds. Les chaussures de randonnée sont faites pour marcher longtemps, elles sont pratiquement étanches (il faut y mettre le prix) et permettent de passer absolument partout sans s’inquiéter. Tant pis pour la boue, les flaques d’eau, les terrains accidentés, glissants ou les bouses de vache en Inde (oui ça m’est arrivé !). Elles ont toutefois l’inconvénient d’être lourdes et peu discrètes. Et encore, avec le pantalon par-dessus ça ne se voit pas vraiment.

Les trails sont aussi une bonne solution. Elles sont plus légères, plus discrètes en ville et permettent de marcher sur terrains accidentés. Par contre, elles prennent facilement l’eau, laissent passer le froid facilement et sont généralement moins solides.

chaussures de rando

Mes fidèles chaussures !

Les autres choses utiles et optionnelles à mettre dans son sac à dos

En réalité, des vêtements et de quoi se laver, c’est tout ce dont nous avons réellement besoin pour voyager. Mais bon, nous prenons tous d’autres choses avec nous. Certaines sont utiles et pratiquement indispensables à tous les tours du monde, d’autres sont plus optionnelles.

Un sac de couchage

C’est une des grandes questions lorsqu’on prépare son sac : est-ce que je prends un duvet ? J’ai envie de te répondre NON. Je parle par expérience car j’en avais pris un. Je ne m’en suis servi que deux fois. Heureusement, c’était un duvet technique en plumes, de moins d’un kilo. Même si tu prévois des treks en montagne, les agences spécialisées le fournissent. De plus, il est aussi possible d’en louer. En fait, un duvet est utile uniquement si tu prévois de faire de nombreux treks en autonomie.

Certains voyageurs utilisent un « sac à viande » aussi appelé drap de soie. C’est une sorte de sac de couchage très fin. Il fait gagner quelques degrés et permet de ne pas être en contact direct avec le linge de lit de l’hébergement, en cas de manque de propreté et d’hygiène.  Quel que soit le lieu où j’ai dormi, je n’ai jamais eu froid et je n’ai jamais observé un quelconque problème de propreté dans mes lits.

Du matériel de camping

Si tu prévois de faire du camping, il est évident que tu vas avoir besoin d’une tente et tout ce qui va avec. De même, si tu prévois de faire des treks en autonomie. Toutefois, réfléchis bien car une tente même toute petite à un poids non négligeable. Alors il faut rentabiliser son transport. Si tu dois la porter un an pour t’en servir trois fois, ça ne vaut pas le coup. Il faut savoir que beaucoup de pays ne sont pas vraiment des adeptes du camping.

Tu peux toutefois te faire envoyer ton matériel lorsque tu en auras besoin. Enfin, tu peux aussi faire des treks en tour guidés, tout le matériel est fourni. Comme pour le duvet, tu peux aussi louer ce qu’il te faudra.

C’est le genre de chose qui doit se réfléchir en amont lorsque tu construis ton itinéraire.

Le matériel photo

Tu voudras sans doute ramener de superbes images de ton tour du monde. L’appareil photo est donc un outil essentiel. Le matériel photo et vidéo peut prendre beaucoup de place et ajouter pas mal de poids à ton sac. Si tu as un reflex, une GoPro, et un drone ton sac à dos va être bien rempli.

De plus, il faut penser aux accessoires : des objectifs, un trépied, des batteries supplémentaires, de quoi les recharger, etc. La charge et la place occupée peuvent monter très vite. Bien sûr, tout cela n’est pas obligatoire, ce sont des choix à faire.

Pour ma part, j’avais un petit reflex avec un objectif hyper-polyvalent, ainsi qu’une GoPro et quelques accessoires.

Au fond, est-ce que nous avons vraiment besoin de tout ça ? En fait, un simple petit appareil photo suffirait. Les vrais souvenirs sont dans la tête.

Matériel électronique

Pour un tour du monde, le smartphone peut être suffisant pour organiser la suite du voyage, chercher des infos, réserver des hébergements, etc. Toutefois, pour le confort, il peut être utile d’avoir une tablette ou un ordinateur portable. C’est d’autant plus utile si tu as beaucoup de photos à trier, ou si tu as envie de tenir un blog voyage comme moi.

Un disque dur externe peut être utile pour stocker tes photos et tes vidéos. Tu peux aussi les stocker sur un cloud. Mais sans connexion internet, pas de cloud.

J’avais avec moi un petit PC portable, il m’a suivi pendant tout mon voyage. Il m’a rendu de fiers services, je l’ai toujours et c’est d’ailleurs avec lui que j’écris ce formidable ebook !

Les accessoires et autres petites choses utiles

Il existe de nombreux accessoires qui peuvent être utiles en voyage. J’ai déjà écrit un article sur le sujet. Tu le trouveras ici.

Les documents à ne pas oublier avant de partir en tour du monde

Avant ton départ, veille à ne pas oublier les quelques documents dont tu auras ou pourrais avoir besoin durant ton grand voyage autour du globe.

  • Le passeport. Bon rien d’extraordinaire.
  • Ta carte d’identité française. Elle peut être utile si tu voyages en Europe, c’est plus pratique que le passeport.
  • Ton permis international ainsi que ton permis français si tu as prévu de louer un véhicule.
  • Ton carnet jaune de vaccination. Garde-le avec ton passeport, il peut être demandé à la douane.
  • Ton attestation d’assurance voyage.
  • Une photocopie de ton passeport peut être utile. Il est possible que l’on t’en demande une pour une raison quelconque.
  • Une photo d’identité. Idem que la photocopie du passeport.
  • Les numéros d’urgences importants. Par exemple, celui de ta banque pour faire une opposition.
  • Les accès internet divers. Comme les impôts par exemple.
  • Les adresses pour envoyer des cartes postales.

Je te recommande aussi de t’envoyer un mail à ta propre adresse avec en pièce jointe des scans de tous tes documents de voyage. Cela t’aidera en cas de vol ou de perte.

 

panorama acceuil

Abonne toi à ce super blog et gagne le voyage de tes rêves!

Bon ok c'est pas vrai... Mais en t'abonnant tu ne rateras aucun de mes articles et tu pourras ainsi voyager à travers mes écrits. 

Génial, à bientôt pour de superbes aventures!

Pin It on Pinterest