Nikko et kamakura

Aujourd’hui on va faire la visite de deux petites villes proches de Tokyo, tu vas découvrir avec moi le top du top de l’artisanat Japonais et un Bouddha géant au bord de l’océan pacifique.   

Nikko

Située à cent quarante kilomètres de Tokyo aux pieds des montagnes et au cœur d’une forêt, Nikko est la ville où le touriste se rend surtout pour voir le sanctuaire Tosho-gu. Un des monument majeur du Japon classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO, il a été construit en 1617 par le shogun Hidetada Tokugawa pour honorer la mémoire de son père le shogun Ieyasu Tokugawa.

Mais un Shogun qu’est ce que c’est? Et bien pour répondre à cette question voici un une petite leçon rapide et simplifier d’histoire Japonaise.

Entre les années 1400 et 1600 le Japon était en proie à des guerres civiles et des luttes de pouvoir de clans. Petit à petit des chefs militaires unifièrent les clans. En 1600 la bataille de Sekigahara marqua la fin de cette période, et la victoire remportée par Ieyasu Tokugawa lui fit obtenir le titre de shogun, qui en gros celui de chef des armées. Le Japon se ferma alors à toutes influences extérieurs et l’empereur fût relayé au rang de chef spirituel du pays. Sous le joug du gouvernement militaire de la dynastie des Tokugawa, car le titre se passait de père en fils, le Japon connut plus de deux cent ans de paix. Mais en 1853 l’arrivée des « navires noirs » du commodore Américain Matthew Perry (oui comme l’acteur de la série Friends), décidé à mettre fin à la politique d’isolation du Japon, fût le début de la chute du shogunat et de la restauration du pouvoir de l’empereur.

Me voilà donc sur la route menant au sanctuaire qui passe à proximité du Shinkyo, littéralement « pont sacré ». Il est nommé ainsi car il marque l’entrée du sanctuaire, autrefois seul le shogun et les messagers de la cour impérial avaient le droit de le traverser.

DSC_0332

J’arrive à l’entrée du sanctuaire marquée par l’emblème de la famille Tokugawa: La triple rose trémière. Il est présent absolument partout dans l’enceinte du Tosho-gu.

DSC_0348

Comme pour le temple d’or de Kyoto, je lâche ici un « whaaa ». Tout est magnifique! L’or est partout, les charpentes, et les murs sont finement décorés de peinture et de sculpture peintes de couleurs vives.

DSC_0395

 

Pour construire ce sanctuaire le Shogun a fait appel à tous les meilleurs artisans du pays et je peux t’affirmer que ça se voit. Les sculpture sur bois représentant des animaux, des dragons et des motifs floraux sculptés sur plusieurs plans sont d’une finesse incroyable et très détaillés, on les croirait presque vivants.

DSC_0425

DSC_0444

Il y a même la présence des trois singes de la sagesse, ceux qui se cachent une partie du visage avec les mains: Ne pas entendre le mal, ne pas voir le mal et ne pas dire le mal. Selon la croyance il n’arrive rien de fâcheux à ceux qui suivent cet adage.

DSC_0389

Après ma visite, je pars ensuite faire un petit tour en forêt pour voir une cascade sacrée avant de repartir le soir même pour Tokyo.

Kamakura

Kamakura se trouve sur la côte pacifique à cinquante kilomètres de Tokyo, c’est une ville de temples et de monuments historiques. De part sa situation géographique et son attrait culturel Kamakura est très touristique, étant située à seulement une heure de train de Tokyo, les habitant de la mégapole s’y rendent par centaines lors des beaux jours. Pour ma part je suis ici surtout pour voir la plus célèbre attraction touristique de la ville: Le grand bouddha Amitabha.

Du haut de ses treize mètres trente cinq, cette sculpture géante en bronze de bouddha les mains jointes dans la posture de méditation Jo-in impose le respect. Bien que ses yeux soient clos, avec sa tête légèrement inclinée vers le bas, j’ai l’impression qu’il me regarde.

DSC_0799

Il est possible de rentrer à l’intérieur de la sculpture, mais je passe mon tour car la queue est interminable. Petit détail amusant, les Japonais ont confectionné des sandales pour donner une idée aux visiteurs de la taille de ses pieds.

DSC_0797

Avant de repartir pour Tokyo, comme c’est la première fois de ma vie que je me retrouve au bord de l’océan pacifique, je vais faire un tour sur la plage. Je suis malheureusement très déçu à mon arrivée, je m’imaginais une longue plage de sable fin blanc, comme on s’imagine généralement une plage du pacifique, mais non… Pas de plage de rêve, le sable est noir et épais, et surtout il y a des algues et des branches ramenées par la marée et des détritus un peu partout (dont un pneu) je suis étonné de voir un lieu dans cet état au Japon.

DSC_0779

Et pour finir je te pose ici quelques photos en vrac prises par-ci, par-là.

Voilà pour ces deux petites excursions d’une journée. Si tu as pour projet de voyager au Japon tu te demandes peut être si aller à Nikko et Kamakura est indispensable. Pour Nikko je t’encourage fortement à t’y rendre, le tosho-gu est quelque chose de vraiment magnifique et la ville est située dans un cadre naturel superbe qui te permettra de respirer entre deux visites de quartier à Tokyo. Quant à Kamakura, bof… Tu peux y aller si tu as du temps, mais ce n’est franchement pas une destination inoubliable.  

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :