Publicités

Le mont Koya et le cimetière Okunoin

Mont Koya et cimetière Okunoin

Le mont Koya est un des innombrables lieux sacrés du Japon. Comme son nom l’indique c’est une montagne qui à son sommet héberge pas moins de cent dix sept temples bouddhiques. Mais aussi un lieu à l’atmosphère incroyable: Le cimetière Okunoin. Aujourd’hui je t’emmène faire une petite ballade dans une bulle hors du temps sur le Koyasan

Le funiculaire du mont Koya

Cette belle balade commence à la gare d’un funiculaire qui me mènera au sommet de la montagne sacrée. Au plafond de l’entrée il y a des petits carillons de verre qui sont accrochés. Une légère brise les animes et il émettent ainsi un petit tintement aigu agréable.

Entrée funiculaire

J’embarque donc à bord du funiculaire qui est déjà en soit une petite attraction touristique. Accompagné d’un petit grincement et de quelques secousses, le wagon trace sa route à travers la montagne et la végétation sur une pente à quarante cinq degrés.

Funiculaire mont KoyaRails

Le mont Koya

Une fois arrivé en haut il faut que je prenne un bus navette qui me conduira au complexe de temples du Koyasan. J’aurais préféré y aller à pied pour profiter du cadre mais c’est interdit. Apparemment il existe toutefois un chemin de randonnée qui part de tout en bas… Après quelques minutes de bus me voilà à l’entrée.

Entrée Koyasan

Le complexe de temples ressemble à une petite ville avec une route principale bordée de temples, de grandes demeures ainsi que de quelques boutiques de souvenirs et une petite rivière. Des temples je n’en visite pas un seul car j’en ai vu beaucoup à kyoto. Honnêtement, quand tu en as vu deux ou trois tu les as tous vu. C’est un peu redondant… Il y a aussi le mausolée du shogun Ieyasu Tokugawa mais trouvant le prix de l’entrée un peu trop élevé pour ma petite bourse de voyageur débutant fauché, je ne le visite pas.

Mont Koya pagodeRue

Le cimetière Okunoin

Je suis surtout ici pour voir le cimetière Okunoin. C’est le plus grand du pays. Il est situé au cœur d’une forêt de cèdres géants. Et plus de deux cent mille tombes de notables, samouraïs ou personnes ordinaires le composent. L’ambiance du lieu est extra.

En effet les tombes sont au milieu des arbres et de la végétation, elles baignent dans la lumière douce du soleil qui perce difficilement au travers des arbres. Toutefois les quelques rayons qui traversent le feuillage éclairent des zones localisées, un peu comme des spots braqués sur des comédiens lors d’un spectacle. Il règne vraiment une atmosphère calme, paisible, presque onirique. C’est vraiment agréable.

Mont Koya cimetière OkunoinMont koya Okunoin

Les tombes sont de tailles et de formes différentes. Certaines sont juste des planche de bois plantées dans le sol d’autres des grands caveaux. D’autres encore sont des rochers gravés. Enfin certaines sont recouvertes de mousse et se trouvent loin du sentier principal.

Des petites lanternes de pierre ou de bois qui ressemblent à des maisonnettes parsèment le chemin. De plus ici il n’y a pas de fleurs pour décorer les tombes. Toutefois il y a sur le sol des petites branches feuillues ainsi que quelques offrandes.

Mont Koya TombesMont Koya cimetière Okunoin

Un peu partout il y des statues de Jizo (protecteur des enfants) qui porte une bavette rouge et un petit bonnet coloré pour qu’il n’attrape pas froid l’hivers.

Mont Koya Jizo

Plus loin dans le cimetière il y a un lieu de culte, où il est possible d’adresser ses prières à des statues qui représentent différents dieux bouddhiques.

StatuesStatue


 A mon avis, le cimetière Okunoin est vraiment une des choses à découvrir absolument au Japon. En fait l’atmosphère qui y règne est fascinante et envoûtante. Sache aussi qu’il est possible de dormir dans des temple du mont Koya. Mais attention tu vivras alors au rythme des moines: Couché tôt et levé très tôt le matin pour la cérémonie du feu. Je ne l’ai pas fais car à l’époque le mode de réservation me semblait un peu compliqué. Voilà pour ce petit article à bientôt!

 

 

Publicités

5 commentaires sur “Le mont Koya et le cimetière Okunoin

  1. Ping : Les Kumano kodo: Hongu-taisha et Nachi-taisha. – Mes yeux sur le monde

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :