Taxco: La petite ville charmante.

Je me suis rendu à la petite ville de Taxco pour visiter les grottes de Cacahuamilpa. Au départ, je n’avais pas vraiment l’intention d’écrire un article dessus. Mais j’ai trouvé que Taxco avait beaucoup de charme. Je ponds donc un petit article juste pour partager avec toi cette charmante découverte.

Mon séjour à Taxco commence par une petite mésaventure… Au moment de prendre le bus pour m’y rendre, je vérifie mon application de réservation pour voir où se trouve mon hôtel dans la ville, et là… C’est le drame… Rien, que dalle, nada. C’est la tuile! Normalement l’application se met à jour toute seule sans intervention de ma part, mais là, non. Rien dans mes mails non plus, et oui, comme par hasard j’ai fait le ménage dans mon courrier électronique l’après midi même. Dans le terminal pas de wifi. Et le bus arrivera à destination après 22h, je ne pense pas trouver une connexion sur place. Je panique. Je me vois déjà dormir dehors sur le trottoir tel un clodo, dans mon duvet avec des cartons en guise de matelas. Et tout d’un coup, j’ai une sorte de déclic. Le déclic du « J’en ai rien à branler » (pardon). Ben ouais; tant pis après tout, une fois sur place je prendrai un hôtel au pif pour la nuit. Il y aura le wifi, je mettrai à jour l’application, et le lendemain je me rendrai à l’hôtel prévu. Au pire je perds quoi?… Entre quinze et vingt Euros, c’est pas la mort…

Arrivé à destination je prends un taxi. Je lui demande de me conduire au zocalo. Si ça te dis quelque chose c’est normal, tu as déjà lu ce mot dans mon dernier article. Un zocalo il y en a un dans toutes les villes, c’est la place centrale. Je trouverai surement un hôtel là-bas. Une fois sur la place le chauffeur me demande si j’ai un hôtel, je lui réponds non et il me dit que si je veux, il peut m’en trouver un. Je lui réponds: « Si, pero uno barato » (oui mais un bon marché).

J’ouvre une parenthèse. Quand tu voyages dans ce genre de pays, il vaut mieux éviter de demander au taxi de te trouver un hôtel, ou d’en prendre un qu’ils te conseillent. Car tu peux tomber sur les pièges à touristes, genre cher mais tout pourri. Le chauffeur lui, il s’en fiche car il touche une commission pour chaque client.  Alors ce n’est pas une généralité mais c’est fréquent (en Inde notamment).

Bref j’arrive à l’hôtel en question 400$ (17€) pour la chambre. Bah ça va, c’est un prix bon marché pour une nuit. Une fois dans la chambre je me connecte, et voilà, j’ai enfin le nom et l’adresse de mon hôtel d’origine.

Le lendemain matin je me rends donc à l’Hôtel « las palomas ». J’explique la situation à la dame de la réception, enfin, pour simplifier je lui dis que j’ai raté mon bus. Malgré mon Espagnol un peu bancal nous arrivons à nous comprendre. Elle me donne les clés de ma chambre. c’est un hôtel très sympathique et pas cher, les chambres sont sur une terrasse.

DSC_0086

L’après midi je me rends aux grottes de Cacahuamilpa en bus. Bon elles n’ont rien d’exceptionnelles si ce n’est leurs tailles. Ce sont les plus grandes du continent Américain. Les salles sont immenses. Ensuite c’est semblable à n’importe quelles autres grottes: Des stalactites, des stalagmites, des formations rocheuses et des blagues douteuses du guide sur les formes suggestives de tout ça. La visite guidée est obligatoire, une par heure. Super… ça fait des groupes d’au moins cent personnes. Autant te dire que je n’ai rien écouté, j’ai préféré me tenir derrière la foule.

Le lendemain, je pars en balade dans la ville. Taxco est une ville dont le tourisme repose sur le commerce de l’argent, il y a des bijouteries tous les cinq mètres. Mais en vérité, ça fait très longtemps que les filons du coin sont épuisés, tout l’argent qui est ici est en réalité importé d’autres régions du Mexique. Bon, comme tu t’en doutes, le shopping et les bijoux, pour moi c’est non merci.

Je me sens ici un peu comme en dehors du temps. La ville est un labyrinthe d’escaliers et de petites rues qui montent et qui descendent. Et les décorations des fêtes sont encore là. Tous les taxis de Taxco sont des veilles coccinelles blanches.

DSC_0095

Je prends un réel plaisir à me perdre entre ces mur blancs parsemés de mots et d’enseignes peintes de diverses couleurs qui annoncent une boutique, un hôtel, ou autres restaurants.

DSC_0111

Les rues du centre sont très animées, il y a des touristes, des locaux, des vendeurs de glace, de churros, de ballons. Mais malheureusement l’atmosphère si particulière qui règne est un peu gâchée par les voitures: Les vieux pots d’échappements qui pétaradent, les moteurs qui hurlent par ce que ça monte sec, et les gaz d’échappements qui m’empêchent parfois de respirer, tout ça n’est pas très agréable et le bilan carbone on s’en tape un peu ici…

Il y a aussi une très belle église: Santa Prisca de taxco.

Au loin sur les hauteurs, j’aperçois un Christ rédempteur qui surplombe la ville, il y en a un peu partout en Amérique latine. J’entreprends alors une ascension pour le rejoindre et avoir une vue panoramique de la ville. Une bonne idée qui me fait prendre un bol d’air frais en m’éloignant des voitures qui crachent leur pollution sonore et atmosphérique.

DSC_0118

DSC_0134

Bien que la visite des grottes ne soit pas indispensable, passer une journée à Taxco peu s’avérer fort sympathique si je devais décrire la ville en un mot je dirais « authentique ». Alors si tu as du temps n’hésites pas à aller flâner dans ses petites rues!

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Taxco: La petite ville charmante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :