Hola Mexico!

Après quatorze heures de vol me voilà Au Mexique, à Mexico plus exactement, la capitale du pays. C’est ici que commence mon aventure en Amérique latine et ma découverte de la culture précolombienne.

Le changement c’est maintenant.

Oui… Elle pique un peu cette formule que j’ai volé à nos politiques, et qui te rappelle sans doute de mauvais souvenirs. Le Flambi c’est bon mais il ne faut pas en abuser. Quoi qu’il en soit la formule colle parfaitement à ce que je vis. Car je n’ai pas seulement changé de pays, j’ai aussi changé d’hémisphère, et bien qu’il n’y ai que deux saisons: La sèche et la saisons des pluies (en ce moment c’est la sèche) ici la nuit tombe très vite, vers 18h, contre 22h en Nouvelle Zélande et l’air de rien, ça a une petite influence sur l’organisme. Ajoute à ça le décalage horaire et la fatigue du voyage et tu obtiens un Patoche qui fait une grosse nuit de treize heures! Il faut dire aussi que je n’ai pas trop dormi dans l’avions je me suis gavé de films. Tiens au passage je te conseille Kingsman 2 (et le 1 aussi).

Comme à chaque fois que je change de pays, il faut que je réapprenne la valeur des choses: Est ce que c’est cher ou pas? Combien je dois avoir sur moi? Comme je suis bien parti, je vais t’expliquer comment je procède: Bon déjà, saches que l’équivalent en Euros je n’en ai rien à faire, je sais juste que ma monnaie de base est plus forte et ça me suffit. Je ne me prends pas la tête à faire des conversions sauf pour mes articles. Quand j’arrive à l’aéroport, je change les billets qu’il me reste du pays précédent et je retire dans un ATM une somme au pif. Mais ni trop grosse ni trop petite. J’obtiens ainsi une belle liasse de billets. Et pendant deux / trois jours j’observe à quelle vitesse elle s’évapore en vivant  normalement c’est à dire manger, dormir, visiter… Et je me fais des échelles de prix dans la vie quotidienne. Par exemple: Disons qu’une bouteille d’eau coûte 10$. Je veux acheter un sandwich, il coûte 20$ (dans l’hypothèse où je ne me fais pas arnaquer), ok ça semble raisonnable c’est 10$ de plus que l’eau. Ça veut aussi dire que tout ce qui est petit casse dalle doit tourner autour de 20$ si c’est plus, je dois avoir mieux. Et ainsi je me fais plein de petits barèmes pour tout.

La langue aussi a changé, radicalement. Dans tous les pays que j’ai traversé on s’adressait à moi directement en Anglais. Ici c’est direct en Espagnol, même les locaux s’adressent à moi comme si j’étais du pays. C’est super étrange… Je dois t’avouer que je suis assez fier de moi, je ne m’en sort pas trop mal en Espagnol. Même si souvent ce sont des mots Anglais qui émergent en premier. J’ai bien fait de le bosser sur Babbel pendant six mois. Bon, ce n’est pas folichon hein, c’est le vocabulaire de base et des phrases simples. En tout cas je fais tout ce que je peux pour parler un maximum en Espagnol, car je vais en avoir besoin pour la suite. Quant aux guichets on me demande si je parle Anglais ou Espagnol, je réponds les deux (genre le mec trilingue qui se la pète), la conversation se poursuit donc en Espagnol.

Bref. Tout ça pour te dire que comme d’habitude, il m’a fallu deux jours pour me faire au changement de Pays. Surtout qu’en Nouvelle Zélande, avec mon petit van, j’avais ma zone de confort, mon petit chez moi, l’air de rien. Et là d’un coup plus rien, je porte à nouveau ma « maison » sur mon dos.

Bonne année!

Eh oui! je profite de cet article pour te souhaiter une bonne année 2018! Happy new year 2018! Feliz año 2018! Bah oui. Je te l’ai dit je suis trilingue! Que cette année t’apporte que du bon. Pour ma part je continue sur ma lancée. 2018, ça sera encore du voyage, encore de l’aventure, et toujours des articles dans lesquels je te raconte tout ça. Je prends de plus en plus de plaisir à écrire, peut être le ressens tu en me lisant… D’ailleurs je crois aussi que je m’améliore d’article en article, non? Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire, je ne sais pas trop combien en fait. D’un coté le blog m’indique 32 abonnés et de l’autre il m’en donne 120, plus les abonnés de la page Facebook. Qu’importe le chiffre exact en fait… Peut être souris tu en voyant ces petits nombres, mais dis toi que je suis parti de zéro… Alors merci!

Mon réveillon du nouvel an n’a pas été extraordinaire, j’avais lu sur le net qu’à Mexico pour l’occasion c’était la fête en ville. Musique, feu d’artifice et tutti quanti. Mais en fait non! Il n’y a rien eu du tout. C’était mort de chez mort. Pas un concert, pas un bar ouvert, et pas de feu d’artifice. Deux cent personnes à tout casser sur la place du Zocalo (la principale de la ville) et à minuit une…rien… Quelle déception! D’autres touristes comme moi étaient un peu abasourdis par le calme qui régnait.

C’est en fait le lendemain, le premier Janvier, que les gens sortent dans la rue. Tout le monde joue avec des ballons colorés en forme de bougies. Ils les lancent en l’air et ce sont des dizaines et des dizaines de symboles phalliques qui volent aux quatre vents sur la place de la constitutions.

DSC_0102

Mais surtout il y a des groupes de danseurs folkloriques Aztèques  qui dansent et exécutent des rituels. Le spectacle est juste fantastique. Je suis littéralement absorbé et émerveillé, par ces danseurs et danseuses en habits « indigènes » et aux corps peints pour certains. Mais ils sont surtout parés de magnifiques coiffes faites de grandes plumes colorées et ornées en leurs centres de cranes et têtes d’animaux. Elles sont tellement grandes que j’ai du mal à les faire rentrer dans le cadre des photos. Les danses tribales se font au rythme des percussions, les danseurs ont à leurs chevilles des coquillages qui font offices de grelots et tout ça s’accorde parfaitement. C’est vraiment et dépaysant. je ne sais pas si c’est un « truc à touristes », mais je ne pense pas, ça semble tellement authentique. De plus c’est gratuit, il faut juste donner quelques Pesos pour la quête.

DSC_0091

DSC_0089

Le rituel quant à lui ressemble à une sorte de bénédiction, ou plutôt une purification pour chasser les mauvais esprits. Je n’ai pas résisté à l’envie d’y passer! Alors comment ça se passe? Et bien ce qu’on va appeler le Chaman me purifie en me soufflant dessus avec une coupe fumante, vu l’odeur je pense qu’à l’intérieur c’est de la résine qui se consume. II fait une prière puis tourne autour de moi et me frotte énergiquement avec une plante que je lui ai apportée le « Pirul ». Ensuite je frotte le pirul vigoureusement entre mes mains et le jette par terre. Enfin il me verse un liquide dans les mains que j’étale sur moi en commençant de la tête jusqu’aux pieds. Pendant ce temps, le chaman me tourne autour en soufflant dans une conque qui produit un son inimitable. Et voilà, me voici prêt pour la nouvelle année. C’est juste magique et immersif! ça restera un très bon souvenir. L’ironie du truc, c’est que ces rituels païens se déroulent juste à coté de la cathédrale!

DSC_0085

Mexico City

J’ai un peu visité la ville. Pratique, mon auberge est à deux pas du centre historique. Malheureusement, la place de la constitution est gâchée par une animation placée ici pour la période des fêtes.

DSC_0099

Bah tant pis… Autour de cette place il y a la cathédrale métropolitaine. Elle a été construite par les Espagnols sur les ruines de la cité Aztèque Tenochilan… Et ouais… l’homme occidental qui détruit tout et efface l’autre culture… On peut en voir des vestiges grâce à des dalles de verre sur le parvis et derrière la cathédrale. Juste à coté, il y a le palais national, je n’ai pas pu le visiter car il était fermé.

DSC_0105

En cette fin d’année, le soir la place s’illumine.

Je suis allé faire un tour au musée national d’histoire, pas trop mal…. Mais aussi au génial et gigantesque musée national d’anthropologie qui est une mine d’or de vestiges des civilisations précolombiennes issus des divers sites du pays. Il y a même un crâne de mammouth!

Comme à mon habitude je me suis aussi baladé dans les rues sans but, et bim! Surprise, je tombe sur une expo en pleine air et gratuite de sculptures surréalistes de Salvador Dali. La culture gratuite pour tous j’adore! Grace à mes petites connaissances mythologiques je ne suis pas peu fier de te dire que j’ai réussi à identifier deux sculptures: St George et Persée. Je te pose ici celles que j’ai préféré.

DSC_0124
Saint George et le Dragon
DSC_0125
Persée et Méduse

 

Quelques autres photos de la ville…

Teotihuacán

Située à quelques kilomètres de Mexico Teotihuacán est une ancienne cité Aztèque, et c’est aussi mon premier pas dans le monde des civilisations précolombiennes. Mais c’est quoi au juste les civilisations précolombiennes? Et bien c’est tout simplement les peuplent qui vivaient sur le continent Sud Américain avant que Christophe Colomb n’y mette les pieds.

Je m’y rends en bus via la gare routière du nord. C’est tellement facile! Je me souviens encore de mes déboires en Chine où je ne comprenais absolument rien et quand j’étais paumé au milieu de la foule avec un ticket incompréhensible… Ici prendre mon ticket, faire comprendre où je veux aller c’est tellement simple, comme si j’étais en France. Et c’est tant mieux, car une fois de plus, les indication de mon guide étaient fausses. Il n’y a rien à dire, comprendre la langue d’un pays c’est un plus non négligeable. Bref, je prends mon bus et environs une heure plus tard me voici sur le site.

Ça commence fort avec le temple de Quetzalcoalt, le dieu serpent à plumes. Ou plutôt ce qu’il en reste, mais après avoir atteints le sommet de l’édifice, je lâche un un petit « whaa » devant ce morceau de façade sculpté de dizaines de têtes du dit dieu. J’imagine le monument gigantesque que ça devait être autrefois.

Je me dirige ensuite en direction des pyramides. Et oui, il n’y a pas que les Égyptiens qui construisaient des pyramides! Pour les rejoindre j’emprunte le calzada de los meurtos: la chaussée des morts. De part et d’autre, des vestiges de monuments me permettent d’observer que les pierres ne sont pas juste posées les unes sur les autres, elles sont solidaires entre elles grâce à un ciment et au milieu des joints il y a des petits cailloux. Est ce que c’est purement décoratif ou y’a t’il une fonction? Je n’en sais rien, mais c’est joli.

DSC_0047

J’arrive à la pyramide du soleil, il y a du monde et il faut faire la queue pour monter au sommet. Mais ça vaut le coup, il y a une belle vue de la haut

DSC_0051

La deuxième pyramide, celle de la Lune, est plus petite. Sur son esplanade on se rend compte du parfait alignement entre elle et la chaussée des morts. Et c’est ici que la visite se termine.

DSC_0068

Ces premiers jours au Mexique me promettent un séjour riche en découvertes. Teotihuacán était juste une entrée en matière car des vestiges précolombiens il y en a beaucoup au Mexique et c’est ici qu’il y a le Chichen Itza une des merveilles du monde!

Carnet pratique

Teotihuacán: Métro ligne 5 pour rejoindre la station autobuses del norte, la gare routière est juste en face. Le ticket s’achète au guichet de la compagnie Teotihuacán à gauche en entrant 100$ aller/retour. Le terminus est à l’entrée N°2 du site. Pour commencer par le début vas à l’entrée n°1 elle est à peine à 1km à droite. Pour le retour le bus passe par l’entrée n°1.

DSC_0041

Publicités

4 commentaires sur “Hola Mexico!

  1. Ping : Palenque: Cité Maya et cascades – Mes yeux sur le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :