Milford sound

Un fjord ou fiord suivant la nouvelle orthographe de 1990 (/fjɔʁd/) est une vallée unique érodée par un glacier avançant de la montagne à la mer qui a été envahie par la mer depuis la retraite de la glace. L’aspect typique d’un fjord est celui d’un bras de mer étroit, plus ou moins ramifié, aux côtés très escarpés, à la bathymétrie élevée et qui s’avance dans les terres sur plusieurs kilomètres et parfois jusqu’à plusieurs dizaines de kilomètres. Voilà… pour le coup je ne me suis pas foulé pour cette intro, j’ai tout simplement fait un copier/coller de la page Wikipédia. Rassure toi, je ne comprends pas non plus le mot « bathymétrie ». Fais donc comme moi; une autre recherche, et tu pourras briller dans les dîners de famille de cette fin d’année. Mais je te souhaite bon courage pour placer le mot dans une conversation…

Je suis sur la route en direction de Milford Sound. Le fiord de Nouvelle Zélande le plus connu, le plus touristique et surtout le plus accessible. Dans cette région aussi la route et magnifique, en plus le temps est radieux, c’est un régal de conduire dans ce pays. Je m’arrête de temps en temps sur le bord de la route pour prendre des photos de ces sublimes panoramas.

DSC_0020

Puis j’arrive à destination et c’est booooooo!

DSC_0027DSC_0033

Il y a même une balançoire devant le Fiord et je ne me gène pas pour l’utiliser, devant le regard amusé et un peu moqueur des autres touristes sur place. Ah les idiots… Si ils savaient comme c’est extraordinaire de faire de la balançoire dans ce genre de cadre, ça transporte ailleurs, ça a quelque chose d’extraordinaire, de fantastique et surréaliste. C’est aussi régressif, tu te sens comme un gamin. Tu devrais essayer ça; laisser s’exprimer l’enfant qui dort en toi, celui que tu étais avant, quand rien n’avait d’importance…

[…C’est au p’tiot que j’cause
Qui est en toi à qui j’cause
Dans ton for intérieur
Y a un enfant qui pleure
Toi tu t’sens plus, lui y se sent mal
Tu l’a séquestré, bâillonné, ligoté
Tu r’connais le p’tit gars qu’est en toi
Le p’tiot la p’tiote
Qui chiale dans l’fond c’est toi
Tu préfères te cacher
Faire le steak haché
Sous vide
T’as du mal à respirer
C’est toi là-haut ?
Dans la cour des grands
Tu fais semblant
Le coq, le fanfaron, la putain
Qui tourne en rond
Tu crois gérer
Mais t’es mal digéré
Il est où le p’tiot qu’t’étais?
Il est mort le p’tiot qu’t’étais?…]

Stupeflip – Supeflip vite

DSC_0034

Bref je m’égare… Comme d’hab’ j’y suis allé un peu à l’arrache sans trop savoir ou j’allais. En fait Milford sound c’est juste le fiord, un lieu dit, il n’y a pas de ville là bas et finalement pas grand chose à faire à part une croisière et admirer le paysage. La ville la plus proche c’est Te Anau , à deux heures de route de là. Alors tu vas me dire: « Ben couillon, tu devrais un peu plus te renseigner avant de faire les trucs« . Et moi je te réponds que tu devrais essayer ça aussi, « ma technique », c’est tellement plus marrant d’avoir la surprise et d’improviser!

Je vais donc faire une de ces fameuses croisières, ce n’est pas trop cher 65$ (38€) pour deux heures, mais ça sera pour demain car là, il est un peu tard. Je passe la nuit au camping le plus proche.

Sept heure du matin. Eh mer** il pleut épais, dehors c’est la piscine! Je pleure. C’est pas possible, je n’ai vraiment pas de chance! Pour la croisière c’est mort, certes ce n’est pas cher, mais payer pour rester à l’intérieur du bateau et y voir que dalle je dis non. Je prends mon petit déjeuner et ma douche, ça ne semble pas se calmer. Bon, et bien bye bye le fiord. Je reprends la route avec un petit goût amer de quête inachevée. Plusieurs kilomètres plus tard il ne pleut plus. Je m’arrête alors pour faire une petite balade en forêt qui rejoint un lac. Il y en a plein des ballades à faire dans le coin, mais les autres sont derrières moi, là où il pleut…

La promenade terminée je reprends ma route et m’arrête encore une fois quelques kilomètres plus loin pour voir le mirror lake. Mais il ne reflète pas grand chose tellement le ciel est nuageux, mais au moins il ne pleut plus, c’est déjà ça…. Comme la pluie a cessée et alors que j’ai déjà parcouru au moins une soixantaine de kilomètres, dans un élan de folie, je décide de retourner en arrière pour faire d’autres ballades. Sur la route je croise deux jeunes auto-stoppeurs. Ils ont des sacs énormes, le temps n’est pas terrible… Allez, je les prends!

« Vous allez où? »

« Milford sound »

Ben oui je suis bête, c’est la seule destination de cette route… Bon la promenade ça attendra. J’ai maintenant une mission: conduire ces deux backpakers à leur destination qui est en fait mon point de départ! Ça te parait dingue? Peut être que ça l’est… Mais depuis le premier jour où je suis parti, j’aide les gens, je rends service, je fais de bonnes actions. Et au fond c’est peut être bien pour ça qu’il ne m’arrive rien de fâcheux, que je trouve toujours de l’aide… Par ce que j’ai un bon « karma ». Fais des trucs biens et il ne t’arrivera que des bonnes choses, c’est peut être vrai… Et puis ça fait du bien d’aider les gens sans rien attendre en retour.

De retour à Milford il ne pleut plus, et le soleil commence à percer timidement. Bah puisque je suis là… Et bien autant autant la faire cette croisière. Et malgré les nuages je ne le regrette pas. Un fiord c’est grandiose. c’est comme des gorges ou un canyon géant. C’est un fleuve encadré par d’immenses falaises, en plus avec cette pluie il a des chutes d’eau de tous les cotés, les montagnes débordent comme un vase trop plein! Le bateau se rapproche très près des chutes jusqu’à tremper les passagers et je pense que le capitaine prend un malin plaisir à le faire.

DSC_0180

DSC_0127

De retour sur le continent, je repars et passe la nuit dans un camping en pleine nature. Le lendemain le soleil s’impose face aux nuages. En me dirigeant vers ma prochaine destination, je fais une nouvelle halte au mirror lake qui cette fois fait honneur à son nom.

DSC_0240

Et voilà, cet article signe la fin de ma tournée touristique en Nouvelle Zélande, j’ai maintenant vu tout ce que je voulais voir. Je m’envole le trente décembre pour le Mexique. En attendant c’est free style… Mouais… en fait c’est toujours free style avec moi, ça ne change pas.

DSC_0212

Publicités

3 commentaires sur “Milford sound

  1. Ping : À bientôt la Nouvelle Zélande – Mes yeux sur le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :